Crotone réalise son rêve

Par Gilbert Simonutti publié le 06 Mai 2016

crotone

Le match nul 1-1 obtenu sur la pelouse de Modena le weekend dernier aura permis à Crotone de vivre deux événements historiques. Le club local a rejoint la Serie A pour la première fois de son histoire et la ville calabraise a connu une fête sans précédent dans les heures et les jours qui ont suivi. La comparaison avec Leicester champion d’Angleterre est presque trop facile tant les deux résultats étaient inattendus. Tout le monde l’a maintenant oublié mais les Rossoblu avaient débuté leur championnat par une défaite sans appel 4-0 sur le terrain de Cagliari. La suite a été beaucoup plus rose car le club entrainé par Ivan Juric a remporté 22 rencontres et concédé seulement 5 défaites. Un bilan qui lui a permis d’obtenir une montée historique avec trois journées d’avance sur la fin du championnat.

Grand artisan de cette marche triomphale, Ivan Juric a su tirer le maximum de son groupe. Meilleure défense avec 32 buts encaissés, le club calabrais a aussi la particularité d’être une véritable coopérative du but. 18 joueurs différents ont scoré au moins une fois ce qui démontre la qualité et la fluidité du jeu mis en place par le coach croate. En parlant de Croatie, tous les regards se portent sur Ante Budimir, attaquant quasi méconnu de 25 ans qui affole désormais les compteurs (16 buts) et les recruteurs (Fiorentina et l’Atalanta seraient sur les rangs). À ses cotés dans le 3-4-3 de l’entraineur, Raffaele Palladino, qui en l’espace d’un an a connu la fin tragique de Parme puis l’incroyable montée de Crotone. Autres noms à signaler, les défenseurs Yao (en prêt de l’Inter) et Ferrari et l’excellent ailier Federico Ricci, 21 ans, propriété de l’AS Roma.

DU 8EME NIVEAU A LA SERIE A

Troisième club calabrais a atteindre ce niveau après Catanzaro et Reggina, le FC Crotone a connu une histoire assez particulière avec la faillite, l’une en 1978, l’autre en 1991 de ses deux prédécesseurs, la SS Crotone et le Kroton. En 1990-91, le club évolue encore en Seconda Categoria (actuel 8eme échelon national) avant d’enfiler les montées avec une première arrivée en Serie B lors de la saison 1999-2000 sous l’impulsion de son président Raffaele Vrenna. Les années 2000 sont un va et vient entre Serie B et Lega Pro. Les Rossoblu ont l’étiquette d’un club sérieux où les grands écuries apprécient envoyer les jeunes joueurs finir leur formation (Florenzi et Bernardeschi y sont passés par exemple). Avec la montée en Serie A, les choses vont maintenant changer. Les dirigeants devront s’atteler à construire une équipe compétitive, peut-être sans son guide Ivan Juric que Preziosi veut sur le banc du Genoa. Beaucoup de joueurs sont en prêt et d’autres fortement courtisés. Crotone devra apprendre et vite comme tous les petits clubs de Province qui atteignent le plus haut niveau. En attendant, la ville et les tifosi continuent de fêter cette promotion historique.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi