Croce rossonera : hécatombe de blessés au Milan AC

Par Marco Pacini publié le 15 Nov 2018

Alors que le Milan AC rencontrera la Lazio, lors de la prochaine journée de Serie A, les supporters milanais peuvent s’inquiéter des performances à venir; en vue du grand nombre de blessés auquel le club lombard fait face. Après un défaite 0-2 à San Siro contre la Juventus, les hommes de Gattuso vont donc affronter la Lazio, match qui à long terme peut s’avérer important, pour les deux clubs qui souhaitent la quatrième place. Mais l’entraîneur milanais ne peut pas compter sur tous ses joueurs, étant donné qu’une grande partie d’entre eux sont blessés.

Une pluie de blessures s’acharne sur Milanello

On peut compter plus d’une dizaine de joueurs blessés, ou du moins en mauvaises conditions au Milan AC. À cela s’ajoute qu’Higuain a écopé d’une suspension de deux matchs lors de celui contre la Juve, ce qui ne va pas faciliter les affaires milanaises. L’effectif type de Gattuso est touché par les blessures; Biglia qui semblait incontournable pour son entraîneur sera absent quatre mois pour une déchirure au tendon du mollet droit, blessure qui nécessite une opération. Dans le même registre, « Jack » Bonaventura a une inflammation du ligament du genou droit, il devait réintégrer l’équipe la semaine prochaine mais sa situation est instable et l’hypothèse d’une opération est étudiée. Offensivement c’est très dur, déjà que Milan n’a que deux vrais attaquants; Higuaín est suspendu et Cutrone revient d’une blessure à la cheville gauche, si ce dernier vient à rechuter Gattuso va devoir inventer un numéro 9 comme il l’a déjà fait avec Castillejo.

Evidemment défensivement le Milan AC est aussi très limité, Calabria revient tout juste de blessure, Musacchio est touché au ligament croisé du genou droit et sera absent jusque janvier. Même chez les dernières recrues milanaises ça se blesse, Caldara qui aurait pu remplacer Musacchio a une rupture du tendon d’Achille il devrait pouvoir rejouer courant février et Strinic, lui, a suspendu sa carrière pour le moment à cause d’une hypertrophie (problème cardiaque).

On pourrait se dire que l’effectif est déjà bien affaibli, mais ce n’est pas fini car beaucoup de joueurs qui ne sont plus « blessés », en reviennent tout juste et sont loin d’être à 100% de leurs conditions physiques. On peut nommer Kessie encore blessé il y a dix jours, ou encore Calabria et Çalhanoglu qui viennent d’être réintégrés aux convoqués de Gattuso. Il y a aussi Conti qui recommence à fouler les terrains après plus d’un an d’absence.

Mais pourquoi autant de blessés? Comment remédier à cela?

Il est clair qu’une telle abondance de blessés ne peut pas être anodine, et on peut remettre en cause le « Milan Lab » (instance médicale high tech de Milanello, assez réputée dans l’allongement des carrières de joueurs pro). Cette instance, menée par Jean-Pierre Meersseman avait déjà fait parler d’elle par une vague de blessure dans la saison 2013-2014, même si elle est l’un des précurseurs de ce mélange sport/médecine, et qu’elle a fait des miracles notamment avec Seedorf, aujourd’hui sont travail laisse à désirer. Il faut savoir que Milan Lab étudie en permanence la forme des joueurs pour les maintenir au meilleur niveau. Malgré tout, à cela s’ajoute le facteur chance, et le Milan AC n’a pas les bons numéros.

En tout cas c’est clair, avec une équipe aussi affaiblie le club lombard va avoir du mal à accrocher une place en Champions, les convocations de Bertolacci et Montolivo montrent bien que le Milan a une gros manque d’effectif compétant, même si cette méforme dans les rangs milanais peut permettre de laisser une chance aux jeunes tels que Tsadjout, Bellanova ou encore Simiç. Néanmoins cette situation profite à des joueurs habituellement sur le banc comme Bakayoko ou Zapata par exemple.

Le prochain mercato peut être une solution directe aux problèmes d’effectif du Milan AC, des rumeurs abordent Benatia pour combler le manque de défenseur central vu la blessure de Caldara; ou encore un possible retour de Pato ou Ibrahimovic au sein du club, afin de régler le problème des deux uniques buteurs milanais. Il ne reste plus qu’à souhaiter un arrêt de cette vague de blessures milanaises rien que pour une future Serie A aussi serrée, qu’elle l’est actuellement.

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi