Coupe du Monde 2018 : Le bilan des portugais de Serie A

Par Laïla Borcard publié le 12 Juil 2018

Le vainqueur de l’Euro 2016 aura connu un mondial contrasté. Entre le nul spectaculaire face à l’Espagne et les matchs moroses face à l’Iran et au Maroc, le Portugal de Ronaldo s’est hissé comme à son habitude, laborieusement en huitièmes. Pas de miracles cependant face à l’Uruguay de Cavani, auteur d’un doublé qui a crucifié Pepe et ses coéquipiers. Une contre performance notable pour ce qui était sûrement la dernière Coupe du Monde de CR7.

Mario Rui-Napoli (0 match) : le défenseur portugais à malheureusement joué le rôle du remplaçant fantôme pendant cette Coupe du Monde. Il a subi la concurrence à son poste, Raphaël Guerreiro étant systématiquement aligné en tant qu’arrière gauche.

André Silva-Milan AC (3 matchs) : l’attaquant milanais est rentré deux fois en toute fin de match, lors du match contre l’Espagne puis en 8ème contre l’Uruguay, chaque fois pour venir remplacer Guedes. Il prendra une seule fois ce poste en tant que titulaire, aux côtés de Cristiano Ronaldo le nouveau juventino, lors du match nul contre l’Iran (1-1), lors du quel il ne fut pas flamboyant mais réalisa tour de même un match correct. On sent que le jeune attaquant a besoin de prendre de l’expérience pour pouvoir être vraiment solide à son poste, avec sa sélection.

Cristiano Ronaldo-Juventus (4 matchs) : Un début en fanfare avec un triplé face à l’Espagne puis un but salvateur face au Maroc. 4 buts pour 2 victoires précieuses, puis le néant. Absent face à l’Iran et l’Uruguay, incapable de faire la différence, il montre encore une fois qu’il est le seul capable de tirer le Portugal vers le haut. Quand il est moins bien, ça ne prend pas. Dommage.

Laïla Borcard

Rédactrice



Lire aussi