Correa, la saison de l’explosion

Par Tristan Pubert publié le 15 Mai 2019

Loin d’être le joueur faisant le plus de bruit mais pourtant, ses performances ne cessent d’être convaincantes. Meilleur passeur de son équipe, Joaquin Correa réalise une saison pleine qui confirme son gros potentiel. Âgé de 24 ans, l’attaquant argentin arrive à un moment charnière de sa carrière.

Valeur sure de la Lazio

Milinkovic Savic fantomatique durant la première partie de saison, Immobile incapable de confirmer et une défense décevante, Correa a été avec Lucas Leiva ou Luis Alberto l’une des rares satisfactions de cette Lazio cette saison. Malgré cela, l’ancien joueur de la Samp est loin d’avoir une place de titulaire indiscutable. En effet, sur ses 32 matchs joués de Serie A cette saison, Correa en a disputé (seulement) 17 en tant que titulaire.

Les explications se font par les choix d’Inzaghi qui fait évoluer cette Lazio dans un 3-5-2, un dispositif dans lequel il est difficile d’introduire Correa, qui est dans son meilleur élément derrière l’attaquant dans un rôle de numéro 10. Les performances de l’argentin ont par la suite entraîné des réorganisations tactiques avec des changements de dispositif pour justement utiliser Correa dans son meilleur rôle.

C’est donc dans ce 3-4-1-1 que Correa a démontré tout son potentiel. Joueur d’une grande facilité technique, il permet à cette Lazio d’être beaucoup plus percutante sur ses phases offensives. Avec derrière lui le trio Luis Alberto-Leiva- Milinkovic Savic, l’italo-argentin occupe ce fameux rôle d’électron libre. Rares sont les matchs où il était pas à son meilleur niveau. Très souvent décisif, son apport est indiscutable preuve du palier qu’il a franchi lors de cet exercice.

Son domaine préféré, la dernière passe. Il est à l’heure actuelle le meilleur de son équipe dans ce domaine avec six passes décisives. Son but d’une importance capitale face au Milan AC en ½ finale de Coppa, qui a permis à son équipe d’accrocher la finale a énormément joué sur sa fin d’exercice. De quoi accrocher un premier trophée pour lui ?

Un avenir dans la ville éternelle?

Arrivé lors de l’été 2018, Correa semble avoir trouvé son paradis ici à Rome et s’épanouit pleinement dans cette nouvelle ville. En novembre dernier, Correa déclarait ainsi à la Gazetta «se sentir très bien à Rome» et que plus petit son modèle était «Sebastian Veron, un joueur qui m’a fait rêver. En Argentine, la Lazio est très appréciée grâce à lui». Le mariage entre l’aigle laziale et l’argentin était donc le mariage parfait, un mariage qui ne cesse se confirmer, tant le joueur est apprécié des tifosi.

Malgré l’intérêt des dernières semaines du Napoli, Correa n’a pas montré des envies d’ailleurs et a encore tout à prouver. L’Italo-argentin ne doit pas se précipiter et il serait judicieux de sa part de rester encore au moins une saison dans la cité romaine afin de réellement confirmer. Seule zone d’ombre, c’est la perspective de voir la Lazio ne pas disputer une compétition européenne la saison prochaine ce qui pèsera forcément dans la balance. Le départ est difficile à imaginer, Correa le sait, il a tout pour grandir ici et doit se montrer patient.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi