Coronavirus : La situation et l’organisation en Serie A club par club (1re partie)

Par Luca Dangréaux publié le 21 Mar 2020

Depuis le 10 mars et jusqu’au 2 mai, dans le meilleur des cas, la Serie A est suspendue. Une situation non pas unique mais rarissime qui oblige les clubs à modifier leur organisation. On fait le point.

Juventus
Rugani et Matuidi, Dybala testés positif au Covid-19, plus de 121 salariés en quarantaine… La Juve est l’un des clubs les plus impactés par la pandémie. Les Bianconeri sont à la maison depuis le 11 mars et le club devrait reprendre l’entraînement autour du 3 avril. Cas rare pour cette Juventus qui n’a joué que la moitié de son huitième de finale de C1 contre Lyon et la moitié de sa demi-finale de Coppa contre le Milan AC.

Lazio
La Lazio est revenue à la raison. Après avoir franchement espéré un retour à l’entraînement dès le 23 mars, elle a annoncé un report dont la date reste à déterminer. La Fédération italienne des médecins du sport préconise un retour à l’activité au début du mois d’avril, ce qui semble convenir à tout le monde et désormais aussi aux Biancocelesti.

Inter
Voilà le club qui a le plus gros calendrier en cette fin de saison avec minimum 15 matches. Après le Derby d’Italia et un contact indirect avec Rugani, l’Inter a décidé d’un isolement volontaire jusqu’au 25 mars. Une date de retour à l’entraînement sera décidée après coup.

Atalanta
Bergame est l’épicentre de l’épidémie en Italie mais l’Atalanta ne compte qu’un seul cas positif en la personne de Marco Sportiello. Les Nerazzurri sont en quarantaine jusqu’au 24 mars car ils ont affronté (en fait, démonté) Valence en C1 et le club espagnol présente des cas positifs. L’entraînement sera d’actualité en fonction du développement de la situation.

AS Roma
Le premier entrainement annulé fut celui du 12 mars. Les joueurs ne se sont plus présentés à Trigoria depuis cette date. Le club espérait reprendre le 16 mars… dérisoire. La fin de saison du club de la Louve est chargée puisque ses 8es de finale d’Europa League n’ont pas été joués. On table sur un retour à l’entraînement début avril.

Napoli
Le Napoli voulait reprendre l’entraînement le 23 puis le 25 mars mais a finalement reporté l’échéance à une date indéterminée. Les joueurs ne se sont plus déplacés au centre de vie du club depuis le 17 mars. Calendrier chargé pour les Partonopei avec un exploit à réaliser à Barcelone en 8e de finale retour de C1, une finale de Coppa à aller chercher sur la pelouse de l’Inter et le championnat à finir.

Milan AC
Daniel et Paolo Maldini sont les deux seuls cas positifs au club. Les dirigeants ont été prudents avec une suspension des exercices dès le 10 mars. On peut penser que cette trêve forcée calmera des Rossoneri dont la dernière semaine d’activité a été catastrophique (éviction de Boban + défaite contre le Genoa). Milanello restera fermé jusqu’au 3 avril.

Hellas
Au contraire, l’Hellas est freiné dans un championnat absolument surprenant. La dernière défaite en date sur la pelouse de la Sampdoria vient légèrement ternir trois mois de compétition fabuleux (une défaite donc, nul à la Lazio, victoire contre la Juventus). L’équipe est au repos depuis le 11 mars.

Parma
Comme beaucoup de clubs de Serie A, le Parma Calcio a interrompu ses entraînements le 11 mars et veut revenir sur les terrain le 25 mars. Une fin de saison sans trop d’enjeu et aucun cas de coronavirus dans le club.

Bologna
Le coronavirus est particulièrement dangereux pour les personnes déjà atteint par une maladie. A Bologna, l’attention s’est prioritairement tournée vers Siniša Mihajlović. victime d’une leucémie. Heureusement tout va bien pour lui et les autres salariés de la société. Comme les autres clubs du ventre mou, c’est une fin de saison tranquille qui s’annonce. Le 30 mars devrait signer le retour à l’entraînement.

Retrouvez la seconde partie de l’article ici.

Luca Dangréaux



Lire aussi