COPPA ITALIA : les résultats des huitièmes de finale et les affiches des quarts

Par Simon Cailloux publié le 17 Jan 2020

Les huitièmes de finales de la Coppa Italia ont rendu leur verdict. Nous connaissons désormais les 8 qualifiés et les affiches des quarts de finales, qui se dérouleront les 21, 22, 28 et 29 janvier prochains.

Le Torino au bout du suspense

Le bal a été ouvert à Turin jeudi 9 janvier, avec le duel entre le Torino et le Genoa. Un match qui a démarré fort avec un but d’Andrea Favilli dès la 14e minute pour les Rossoblù. Mais les Piémontais n’ont pas tardé à réagir puisque Lorenzo De Silvestri, 9 minutes plus tard, remettait les deux équipes à égalité. Le reste du match a offert que peu de spectacle. Direction donc les prolongations, durant laquelle Soualiho Méïté est exclu pour un deuxième carton jaune (105′). Mais les Granata ont résisté à 10 contre 11 pour finalement se qualifier aux tirs aux buts (5-3), grâce à l’ultime tir primé d’Alex Berenguer.

Pas d’exploit pour la Serie B

L’AS Cremonese et l’AC Perugia n’auront pas créé la surprise. En effet, les deux derniers représentants de la Serie B se sont tous les deux inclinés. Tout d’abord Perugia, battu 2-0 par le Napoli, bien emmené par un Lorenzo Insigne qui n’a pas tremblé sur ses deux pénaltys (26′ & 38′). L’AS Cremonese, quant à elle, a subi la loi de la Lazio (4-0) et ses buts de Gabarrón (10′), Parolo (26′), Immobile (58′ sur pénalty) et Bastos (89′). Les quarts de finale se joueront donc entre clubs de Serie A.

Les deux clubs milanais sans forcer

La capitale lombarde aura ses deux clubs en quarts. Le Milan AC et son turnover s’est largement imposé (3-0) face à la Spal. Piatek a ouvert la marque à la 20e minute. Une marque que Samu Castillejo va alourdir juste avant la mi-temps (44′). Une belle victoire conclue par Théo Hernandez à la 66e minute. Le latéral français, en grande forme, est le co-meilleur buteur des rossoneri avec quatre réalisations.

L’Inter s’est aussi qualifiée sans frayeur face à Cagliari, qui enchaîne une 5e défaite toutes compétitions confondues. Romelu Lukaku a ouvert le score d’entrée de jeu. Borja Valero doublait la mise à la 22e minute, avant que Lukaku, encore lui, ne s’offre un doublé (49′). Christian Oliva réduit l’écart à la 72e minute pour les Sardes. Andrea Ranocchia s’est chargé de tuer tout espoir de remontée, en marquant le quatrième but nerazzurro, huit minutes plus tard.

Ça passe aussi pour la Fiorentina et la Juventus

Sur son terrain, la Fiorentina s’est offerte l’Atalanta, finaliste de l’édition 2019. Un match qui a vu Patrick Cutrone inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs (11′). La Dea est parvenue à égaliser en deuxième mi-temps par le biais d’Iličić (67′). Trois minutes plus tard, le scénario catastrophe semblait se profiler pour la Viola avec l’expulsion de Germán Pezzella. Mais la formation toscane est allée trouver les ressources pour marquer un second but, signé Pol Lirola à la 84e minute. À noter aussi côté Atalanta, la première titularisation de Mattia Caldara.

La Juventus sera également au rendez-vous des quarts de finale. Les hommes de Maurizio Sarri se sont imposés dans le duel bianconero, en infligeant un 4-0 à l’Udinese. Gonzalo Higuaín a ouvert les hostilités dès la 16e minute. Un score aggravé par Paulo Dybala, d’abord sur pénalty (26′) avant de s’offrir un doublé à la 57e minute. Douglas Costa est venu finir le travail avec un second pénalty (61′).

L’AS Roma, dernier qualifié

Le match entre Parma et l’AS Roma clôturait ces huitièmes de finale. Un affrontement qui a tourné en faveur des giallorossi . Après une première mi-temps stérile, la Louve a ouvert le score sur une magnifique frappe de Lorenzo Pellegrini, quatre minutes après la reprise. Le milieu romain va même profiter d’une main dans la surface de Barillà pour s’offrir un doublé sur pénalty (76′). La Roma se qualifie et signe son premier succès de l’année 2020.

Les affiches des quarts de finale

Mardi 21 janvier : Napoli-Lazio
Mercredi 22 janvier : Juventus-AS Roma
Mardi 28 janvier : Torino-Milan AC
Mercredi 29 janvier : Inter-Fiorentina

Simon Cailloux

Rédacteur



Lire aussi