Coppa Italia – Le bilan des huitièmes de finale : les têtes d’affiche au rendez-vous, sauf le Napoli

Par Ben Soffietti publié le 21 Jan 2022
Crédits

Comme la nouvelle formule de la Coppa Italia le laissait présager, toutes les grosses écuries de Serie A se sont qualifiées pour les quarts de finale de la compétition, offrant des affiches alléchantes pour le prochain tour qui se disputera les 9 et 10 février. Seule exception, le Napoli, éliminé dans son antre dans une rencontre spectaculaire contre la Fiorentina.

Les têtes d’affiche au rendez-vous

Leader en Serie A, lInter avait un tirage plutôt favorable avec la réception d’Empoli. Une opposition qui s’est relevée toutefois plus compliquée que prévue car les Azzurri étaient en tête jusque dans les arrêts de jeu. Ranocchia a arraché l’égalisation pour les Nerazzurri puis Sensi, en instance de départ, a fini le job, permettant aux hommes d’Inzaghi de poursuivre leur parcours (3-2).

De son côté, le Milan AC a pratiquement coupé la tête de son ancienne légende Shevchenko, à la tête du Genoa. Si les hommes de l’Ukrainien ont ouvert la marque, ils ont craqué en prolongations devant les buts de Leão et Saelemaekers. Les Rossoneri n’ont plus gagné cette compétition depuis 2003. Le troisième club lombard n’a pas non plus tremblé : victoire maîtrisé de l’Atalanta contre Venezia (2-0). À noter la première titularisation du jeune défenseur Giorgio Scalvini (18 ans) dans l’arrière-garde bergamasque.

Ça passe aussi pour la Lazio et la Juventus. Si les hommes de Sarri ont galéré face à la solide défense de l’Udinese (1-0) et ont du attendre le but salvateur du bomber maison Ciro Immobile pour se qualifier, ceux d’Allegri ont en revanche déroulé contre une Sampdoria (4-1) qui alignait trois recrues hivernales : Conti, Rincon et Magnani. Rugani y est allé de son but et Dybala a aussi trouvé le chemin des filets.

Enfin, Sassuolo a enfoncé Cagliari dans sa dynamique négative en s’imposant à domicile sur la plus petite des marges. L’unique buteur du match est Abdou Harroui, arrivé l’été dernier du Sparta Rotterdam et peu utilisé par Dionisi en championnat.

Napoli – Fiorentina, la Coppa réserve aussi de beaux matchs

Si la Coppa Italia a parfois mauvaise publicité quant à la qualité de ses matchs, ce n’est pas la rencontre entre le Napoli et la Fiorentina qui va venir confirmer cette idée. Au contraire, les deux équipes se sont livrées une rencontre engagée, avec de part et d’autres, la volonté de passer en quart de finale. Résultat, sept buts, trois cartons rouges, une atmosphère électrique et une prolongation qui tourne à l’avantage des Toscans.

Les deux équipes se sont rendues coup pour coup. En supériorité numérique, à dix contre neuf, les hommes de Vincenzo Italiano ont finalement pris le meilleur sur les Partenopei en prolongations avec trois buts, dont un de la recrue Piatek, qui a pu ressortir ses pistolets. 2-5 score final et la Fiorentina est la seule équipe entrée en seizièmes de finale encore en course dans la compétition.

Aucune surprise de taille

Outre la victoire, certes magnifique, de la Fiorentina au Stadio Maradona, ou Empoli qui est passé près de l’exploit, nous pouvons regretter une fois de plus qu’il n’y ait aucune surprise dans ce tableau final. Sur les huit équipes qualifiées, sept ont terminé la précédente édition de Serie A aux huit premières places et sont entrés dans la compétition au stade des huitièmes. Ainsi, seule la Fiorentina a du passer un tour de plus. Sinon, la logique a été respectée et même si de belles affiches nous seront proposés début février, la Coppa Italia n’a désormais plus aucune place pour les surprises.

Lecce, seule équipe de Serie B encore engagée dans la compétition, n’a pas réussi à venir à bout de l’AS Roma à l’Olimpico. Car en plus d’offrir une entrée dans la compétition dès les huitièmes de finale pour ces grosses écuries, elle leur donne aussi le droit de disputer ce huitième à domicile. Beaucoup trop d’obstacle pour le vaillant club des Pouilles qui a pourtant ouvert la marque par Calabresi. Mais en seconde période, les Giallorossi ont pris le dessus sur leurs adversaires avec notamment un but de Shomurodov !

On est pas prêts de revoir une finale avec la Sampdoria (2009) ou Palermo (2011)… au profit du foot business ?

Résultats :

Lazio 1-0 Udinese
Milan AC 3-1 Genoa
Juventus 4-1 Sampdoria
Atalanta 2-0 Venezia
Napoli 2-5 Fiorentina
Sassuolo 1-0 Cagliari
Inter 3-2 Empoli
AS Roma 3-1 Lecce

Programme des quarts de finale (9 février):

Milan AC – Lazio
Juventus – Sassuolo
Fiorentina – Atalanta
Inter – AS Roma

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles