L’AS Roma dit ciao à Sabatini

Par Nadhem Korbi publié le 11 Oct 2016
Crédits

Sabatini

Sabatini débarque à la Roma en 2011 après 7 années passées en tant que directeur sportif dans d’autres clubs (4 à la Lazio puis 3 au Palermo). A son arrivée, il trouve une équipe en pleine construction et en manque de résultats. Il prend alors conscience de la complexité du boulot qui l’attend. Et, de toute évidence, son caractère l’a aidé dans sa nouvelle mission. En effet, Sabatini, l’amoureux de la cigarette, est un grand travailleur. A part sa maîtrise de plusieurs langues, son réseau n’a cessé d’augmenter de jour en jour. Son point noir ? La Roma n’a gagné aucun titre pendant son passage. Il le regrettera peut être à jamais. Et il l’a d’ailleurs avoué dans sa dernière conférence de presse.

Un bilan mitigé

En 5 saisons passées à la Roma, Sabatini était à l’origine de l’arrivée d’un très grand nombre de joueurs. Et si certains étaient considérés comme un immense succès, beaucoup d’autres n’ont rien montré et sont devenus des flops ! Il a fait venir Pjanic, Nainggolan et Strootman malgré une concurrence féroce. Il a vu juste pour Lamela et Marquinhos alors qu’ils étaient quasiment inconnus. Pourtant, le manque de résultats sportifs n’a pas joué pour lui. Les échecs face à la Juventus dans la course au titre de champion d’Italie et face à la Lazio en finale de la Coppa Italia sont restés comme son plus gros point faible. De plus, la dernière élimination face à Porto en Champions League était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les médias ne l’ont pas épargné et n’ont cessé de rappeler ses erreurs d’évaluation: Uçan, Ashley Cole, Jedvaj, Bojan et sutout Iturbe dont le club n’a toujours pas pu se débarrasser. Ce qui limite la casse, ce sont les plus-values qu’il a réalisé: Marquinhos (+26.9 M€), Romagnoli (+25 M€), Benatia (+16 M€) et Bertolacci (+12 M€) pour ne citer qu’eux.

Son remplaçant

Il l’a déjà annoncé lors de la conférence de presse. Ça sera son ex-bras droit Frederic Massara. Toutefois, ce dernier devrait juste assurer l’intérim avant que le club n’engage un autre nom. Sabatini lui-même aurait proposé Marcello Carlo le directeur sportif de l’Empoli mais les ambitions de James Palotta sont beaucoup plus grandes. Il rêve de Ariedo Braida ex-directeur sportif du Milan AC et actuel responsable du scoutisme au Barça. Néanmoins, on parle de Monchi, le célèbre directeur sportif de Séville, comme la piste la plus chaude. En tout cas, celui qui succédera à Sabatini n’aura pas la tâche facile ! Malgré tout, il a pu tailler un effectif qui permet à la Roma de concurrencer toutes les grandes écuries de l’Italie.




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles