Christian Kouamé, l’autre bonne trouvaille du Genoa

Par Gilbert Simonutti publié le 06 Déc 2018

Moins en vue, statistiquement parlant, que son compère polonais Piatek, Christian Kouamé s’est fait malgré tout une place au sein de l’attaque du Genoa. Désormais titulaire indiscutable, l’Ivoirien s’affirme chaque jour un peu plus comme l’un des meilleurs jeunes du championnat. L’avenir lui appartient.

De Prato à Cittadella en passant par l’Inter

Cet été, le duo Perinetti-Donatelli a eu le nez creux. Les recruteurs du Genoa ont signé coup sur coup Krzysztof Piatek du Cracovia Krakow et Christian Kouamé en provenance du Cittadella en Serie B. Si les deux éléments étaient des prospects intéressant, personne n’auraient imaginé les voir fouler aussi vite les terrains de Serie A et encore moins avec autant d’efficacité. Si le Polonais affole les compteurs, l’Ivoirien, lui, fait beaucoup de mal aux défenses adverses par sa prestance physique, son abattage et ses accélérations. Un duo complémentaire qui a poussé sur le banc Goran Pandev et Andrea Favilli. Si la consécration arrive pour Kouamé, tout n’a pas été simple pour lui depuis qu’il a débarqué en Italie lorsqu’il avait tout juste 14 ans. Une histoire comme celle de tant d’autres talents africains qui arrivent en Europe après avoir été repérés par un recruteur. Pour le natif d’Abidjan, sa terre d’accueil sera la Toscane et plus précisément Prato où il intègre les équipes de jeune du club de Lega Pro. Son talent est visible de tous et il est tout d’abord prêté à Sassuolo puis à l’Inter où il dispute sans grand succès une Viareggio Cup et une deuxième partie de championnat avec la Primavera. Entre les deux prêts, Il connait ses grands débuts en pro avec Prato lors d’un match de Coppa Italia de catégorie. Sa carrière prend toutefois un tournant décisif lors du mercato estival 2016. Cittadella, club de Serie B, le veut absolument et Christian Kouamé rejoint en prêt avec option d’achat ce club familial de Venetie entrainé par Roberto Venturato. Une occasion en or pour le jeune attaquant.

Il n’a pas souffert du changement de division

La première saison à Cittadella n’est pas tout à fait réussie pour l’attaquant ivoirien. Le jeune âge, un contexte nouveau et une vilaine blessure (déchirure tendineuse) qui l’empêche de jouer pendant 4 mois  ne lui permettent pas de se mettre en valeur. Certain de ses qualités, Venturato fait tout de même lever l’option d’achat à ses dirigeants et Christian Kouamé le remercie en réalisant une deuxième saison du tonnerre. Il commence par une prestation haut de gamme qui permet à Cittadella d’éliminer Bologna en Coppa Italia avant de poursuivre sur sa lancée tout au long du championnat de Serie B jusqu’au Play-off où la belle aventure s’arrête contre Frosinone. Avec 11 buts et autant de passes décisives, Kouamé intéresse plusieurs clubs de l’élite et rejoint finalement le Genoa du président Preziosi pour 5M€. L’impact avec la Serie A ne lui pose pas de souci et il devient au fil des rencontres l’un des hommes forts du club doyen. Auteur de 3 buts et 4 passes décisives en championnat, il est d’une utilité essentielle dans le jeu. Ni Ballardini ni Juric n’ont jusqu’à présent renoncé à son apport. Pour l’avenir, de nombreuses grandes écuries le supervisent chaque weekend et il sera difficile pour les dirigeants du Genoa de le garder au-delà de la saison actuelle.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi