Changement nécessaire pour Matteo Darmian

Par Bruno Ianigro publié le 04 Juil 2019

Avec un tel amour pour leur pays, les Italiens partent très peu fouler les pelouses des championnats étrangers et découvrir de nouvelles contrées. Matteo Darmian fait donc parti des exilés depuis quelques saisons maintenant, mais il n’a jamais semblé être aussi proche de rentrer à la maison.

Manchester United, stop ou encore?

Alors qu’il faisait les beaux jours du Torino, Matteo a finit par rejoindre l’Angleterre et le Manchester United du respecté Louis Van Gaal à l’été 2015. Son histoire avec les Red Devils débute plutôt de la meilleure des façons avec une permanence assurée dans le 11 de départ. C’est avec l’arrivé du Special One, José Mourinho, que Darmian va voir son rôle et son temps de jeu considérablement diminués.  Avec 2710 minutes disputées lors de sa première saison, il représentait un homme fort du dispositif du coach Néerlandais. Les chiffres sont sans appels. Avec l’arrivée de Mourinho, il prend part à 2322 minutes de jeu pour la saison 2016/2017 et seulement 1105 minutes la saison suivante. Le Portugais deviendra rapidement un véritable fossoyeur de rêve pour l’Italien.

Avec la nomination de Solskjaer en cours de saison, de nouvelles ambitions pouvaient donc naître mais que nenni. Seulement 533 minutes jouées pour le Transalpin. Malgré un faible temps de jeu, ses deux derniers coachs ont tout deux manifesté leurs volontés de garder le joueur et le club a même exercé l’option prévu au contrat, permettant au club de prolonger Darmian pour une saison supplémentaire.

Le mal semble fait et l’international Italien se dirige tout doucement vers un retour dans la Botte à un an de la fin de son contrat. Son aventure anglaise lui a donc permis de garnir son palmarès, notamment une Europa League en 2017. Son passage à Manchester ne restera malgré tout pas une grande réussite au même titre que ses prédécesseurs Italiens Giuseppe Rossi et Federico Macheda passés par là avant lui.

La Serie A l’attend! Mais pas que!

Comme d’autres joueurs avant lui, Matteo pourrait donc revenir après une aventure internationale au goût d’inachevé. Son nom est régulièrement cité du côté de Turin, plus précisément à la Juventus, lui qui s’est révélé chez le voisin du Torino. A bientôt 30 ans, il retrouverait donc la Serie A. Une situation qu’a bien connu le néo-retraité Andrea Barzagli lors de son arrivée à la Juventus en 2011. Darmian aurait l’occasion de venir suppléer ses compères de la défense Turinoises, lui qui dispose d’une réelle polyvalence. Tantôt axial, tantôt latéral, son profil plaît à Sarri qui souhaiterait l’attirer.

Un hypothétique retour en Italie ne devrait pas constituer une dépense conséquente pour les clubs intéressés au vue de sa situation à Manchester et de la durée de contrat très courte lui restant à passer de l’autre côté de la Manche. Sa valeur est estimé à 10M€ et constituerait une alternative intéressante à Sarri (un échange avec Mandzukic est évoqué) qui souhaiterait laisser le jeune Pellegrini s’aguerrir encore un peu plus à la Serie A avec un prêt.

Courtisé par l’Inter début Juin, le FC Valence fut également intéressé par le profil de Matteo Darmian. Mais alors, devrait-il tenter un nouveau challenge à l’étranger ou revenir au pays pour espérer y vivre une romance à l’image de celle de Barzagli dans le Piémont. Matteo devra également faire le bon choix pour la suite de sa carrière internationale car lui aussi dispose du potentiel pour postuler à une place dans le groupe de Mancini. Il faisait parti du groupe de guerrier emmené par Conte à l’Euro 2016. Son talent n’a pas disparu. Il faudra retrouver de la continuité en club et enchainer les bonnes prestations. Avec une dernière sélection douloureuse contre la Suède, aucun doute que Darmian se verrait bien revêtir à nouveau le maillot Azzurro.

Bruno Ianigro



Lire aussi