Changement de cap pour le Milan de Mihajlović

Par Guedid Mohamed publié le 17 Oct 2015
Crédits

milan-ac

7 matchs, 3 victoires contre l’Empoli, Palermo et l’Udinese pour 3 défaites contre la Fiorentina, l’Inter, le Genoa et une humiliation contre le Napoli. Premier constat, le Milan n’y arrive pas contre les gros clubs, mais ça on s’y attendait un peu et la suite ne devrait pas déroger à la règle. La première fautive, c’est naturellement la défense. Avec pas moins de 13 buts encaissés, au moins un par match, le club rossonero pointe aujourd’hui à la 19ème place du classement des défenses, seul le promu Carpi a fait pire ! Cristián Zapata et ses sautes de concentration hallucinantes et Alessio Romagnoli attentif mais qui commet encore des erreurs qu’il commettra moins dans 5 ans sont les principaux acteurs de la défense et sont ouvertement critiqués. N’oublions pas non plus Rodrigo Ely, premier remplaçant qui passe à côté de la chance qui lui est offerte et un De Sciglio méconnaissable qui poursuit sa chute libre. Le but de Duván Zapata pour la réduction du score de l’Udinese est d’ailleurs assez révélateur de la faiblesse de la défense rossonera quand on revoit comment Théréau a contourné la mêlée avant de servir son avant-centre sur un plateau.

Le manque de vecteur entre les lignes est également un problème majeur dans la crise que connaît actuellement le Milan. Entre Andrea Bertolacci qui n’est pas encore dedans et un temps absent pour blessure, un Honda qui est dans sa mauvaise période et qui a perdu des places dans la hiérarchie et Mihajlović qui n’a pas encore résolu l’équation Montolivo + de Jong, difficile de trouver de la stabilité. Le coach serbe a beau demander plus d’investissement à ses attaquants, si les ballons n’arrivent pas, ce n’est pas la peine d’attendre un exploit de leur part et le seul Bonaventura ne peut prendre l’équipe entière sur ses épaules. La trêve internationale est donc arrivée à point nommé, l’occasion pour Siniša de bien analyser le problème jusque dans son noyau. Conclusion, il en est persuadé, ce qui bloque ses joueurs est d’ordre psychologique. Une force invisible qui les empêche de jouer leur football. Une version que le capitaine Montolivo a récemment corroboré.

C’est ainsi que cette semaine on a vu le Milan travailler sur d’autres dispositifs tactiques que le traditionnel 4-3-1-2. L’indémodable 4-4-2, pourtant jamais utilisé par Mihajlović dans ses précédentes équipes, a été testé à l’entraînement notamment pour insérer les habituels remplaçants et jouer de leur intégrité psychologique mais aussi pour offrir une première couverture plus compacte à la défense. Un système conçu pour redonner des ailes à Cerci et pour faire renaître l’alliance Montolivo-de Jong. Lors de la large victoire 3-0 cette semaine en amical contre Monza, ce système a été tenté en seconde période sans grand résultat. Ce soir pour son déplacement sur le terrain d’un Torino qui a remporté tous ses matchs à domicile, il semblerait que le tacticien milanais ait finalement opté pour le 4-3-3. Module qu’il favorisait du temps de Catania, de la sélection serbe et de la Sampdoria. Pour ce faire, et en attendant les retours de Balotelli et Ménez, il devra faire un choix entre Carlos Bacca et Luiz Adriano. L’idée principale étant de réinsérer les joueurs de caractère comme Mexès de retour, de Jong voire même Nocerino actuellement blessé. Voilà donc à quoi s’est résumée la semaine de Siniša Mihajlović, beaucoup d’expérimentations pour une deadline prévue ce soir. Lui se dit boosté par la pression qu’engendre cette crise, difficile de critiquer quelqu’un qui n’est pas borné dans ses idées et qui recherche des solutions durables. D’ailleurs comme l’a si bien dit Ancelotti, critiquer Mihalović et ses supérieurs c’est comme critiquer la vierge Marie. Donc wait & see.

Guedid Mohamed

Rédacteur Milan



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.