Champions League : Premier défi majeur pour la Juventus de Pirlo

Par Killian Picaud publié le 17 Fév 2021
Crédits

Après une phase de poules convaincante, la Juventus prend désormais part au plat de résistance de la Champions League, les huitièmes de finale. Au menu, une confrontation face au FC Porto, équipe que les Bianconeri connaissent bien. Après la défaite face au Napoli, la Juve va devoir relever la tête face à une formation qui, comme elle, n’a connu qu’une seule défaite en phase de groupe, qui plus est contre une des meilleures équipes d’Europe, Manchester City.

Mais mettons de côté le contexte Serie A. En effet, voyant que la conquête du Scudetto s’annonce plus compliquée que prévue, la Vielle Dame met une certaine priorité sur ses ambitions en C1 cette saison. Et cela doit commencer par prendre le dessus sur le FC Porto qui peut paraître comme l’équipe la plus « faible » de ces huitièmes de finale, mais qui en réalité a de très bons atouts pour mettre en difficulté ses adversaires. Dernièrement, les Dragoes restent en bonne forme, avec une série de 7 matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Notons également que leur entraîneur n’est autre que Sergio Conceiçao, pour qui le calcio est bien connu…

Le FC Porto, défense et efficacité

Cette année en Champions League, le FC Porto s’est distingué par une force défensive assez impressionnante. l’équipe n’a encaissé que 3 buts sur les 6 matchs de phase de groupe (soit les 3 buts de la défaite 3-1 contre les Sky Blues). Ses cinq autres matchs ont tous abouti sur un clean sheet. Avec une moyenne de possession de balle à 39%, le message est clair : la Juve devra faire le jeu. Plutôt habituée à laisser le jeu à l’adversaire dans les rencontres déterminantes, les Bianconeri devront se montrer créatifs et efficaces pour faire sauter le verrou Bleu et Blanc.

L’efficacité, chose que connaît bien Porto. En C1 cette saison, le FCP se crée en moyenne 2,2 occasions par match, pour une moyenne de buts marqués à 1,7. En somme, cette équipe rate très peu d’occasion et sa défense peut suffire à elle seule pour maintenir l’avantage au score. L’archétype de l’équipe-piège.

Côté Juventus, le gros point noir pour reste l’absence de Juan Cuadrado, forfait. Celle de Paulo Dybala est également préjudiciable mais moins que celle du Colombien, tant il a été déterminant à chaque rencontre des Bianconeri cette saison. Il est par ailleurs l’actuel meilleur passeur de la compétition cette saison.

Les clés pour la Juventus

Toutefois, on pourra toujours compter sur Cristiano Ronaldo et son talent de buteur. Le Portugais a inscrit au moins un but lors de tous les matchs de C1 auquel il a participé cette saison. Et la C1 étant sa compétition favorite, nul doute qu’il voudra planter le plus possible dès les huitièmes. Idem pour Alvaro Morata, actuel 3ème meilleur buteur de la compétition.

Ce match sera aussi un véritable test pour Andrea Pirlo. Pour sa première année en tant qu’entraîneur, l’Architecte va faire face à sa première grosse épreuve européenne. Gagner en phase de groupe est une chose, éliminer ses adversaires en phase finale en est une autre. Sa capacité à gérer les difficultés de ce type de rencontres sera examinée de près pour avoir une première aperçu de ce qu’il vaut au très haut niveau.

L’avis de la rédaction

Ce sera un match très coriace qui s’annonce pour la Juventus. La défense très regroupée les Portuenses ne laissera aucun espace à leur adversaire. La victoire dépendra beaucoup de la capacité des milieux de terrain à créer le déséquilibre et à casser les lignes. En l’absence de Cuadrado et de Dybala, experts dans ce domaine, un joueur comme McKennie peut apporter ce danger dans le défense adverse pour débloquer la situation en attaque.



Killian Picaud



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.