Champions League : les chiffres d’une crise sans précédent pour la Serie A

Par Yacine Ouali publié le 17 Mar 2021

Après l’élimination de l’Atalanta hier soir et si la Lazio se fait sortir ce soir (ce qui est probable), le fait que la Serie A traverse une crise sans précédent au niveau européen est indéniable. Alors que l’on aurait pu croire que des arrivées comme celles de Ronaldo ou Antonio Conte allaient changer la donne, la situation est restée peu ou prou la même, et la dernière victoire européenne d’un club italien reste celle de l’Inter lors de la C1 2010.

Cette crise en Champions League, dans les chiffres, est historique. Si l’Italie a subi une période encore plus longue sans victoire entre 1969 et 1985, les circonstances étaient atténuantes, avec la fermeture du championnat aux joueurs étrangers et les bons résultats de la Nazionale.

Depuis 2010, l’Espagne a gagné la C1 six fois, l’Angleterre et l’Allemagne deux fois chacune. L’Italie n’a atteint que deux finales, toutes deux perdues par la Juventus (2015 et 2017), sans qu’aucune autre équipe de la Botte ne sorte véritablement du lot.

Même en prenant en compte les tours « inférieurs », la disette italienne en C1 est historique : seulement six quarts de finale par quatre clubs (Inter en 2011, Milan AC en 2013, Juventus en 2013, 2018 et 2019, Atalanta en 2020) et une demie (AS Roma en 2018), outre les deux finales de la Juventus.

En Europa League, la disette est plus longue encore, la dernière victoire italienne remontant à 1999 avec Parma. Depuis, une seule équipe transalpine a atteint la finale. C’était l’Inter… en 2020.

Voici donc les chiffres faméliques de l’Italie au niveau européen. Espérons que, dans la roue de la résurgence des grands clubs (Inter, Milan AC, Juventus) et de la Nazionale de Mancini, l’Italie retrouvera des couleurs en Europe lors de la décennie qui s’ouvre.

Yacine Ouali



Lire aussi