CHAMPIONS/EUROPA LEAGUE : Le moment de vérité pour les clubs italiens

Par Cesco publié le 10 Déc 2019

C’est enfin arrivé, le moment décisif pour les clubs italiens en Europe. Les derniers matchs de poules livreront leur verdict entre ce soir et jeudi et nous connaitrons l’avenir des équipes engagées pour 2020.

L’entame du programme sera concentrée sur le Napoli et l’Inter. En délicatesse en championnat, le Napoli d’un Ancelotti toujours plus sur le départ depuis le nul face à Udinese (1-1) recevra Genk au San Paolo pour valider définitivement son billet pour les huitièmes. Autre enjeu, la première place d’un groupe qui n’a pas livré son verdict et qui pourrait voir le tenant du titre (Liverpool) où le Napoli, être reversés en Europa League en cas de mauvais résultat. Rendez-vous à 18h55. Le choc de ce mardi soir sera bien entendu la réception de Barcelone par l’Inter de Conte. Pour les nerazzurri, le calcul est simple. Il faut tout simplement faire le même résultat où mieux que Dortmund dans l’autre match face à Prague pour valider son billet pour les huitièmes. La tache ne s’annonce pas simple face au Barca mais dans cette épreuve, le karma sourit, du moins en avant-match, aux interistes. Dans une semaine, le Barca affrontera le Real Madrid dans leur match le plus important de la saison. Déjà qualifiés en C1 et assurés d’être premiers, les Catalans se rendent à San Siro avec une équipe remaniée. Pas de Messi, Piqué, Alba, Sergi Roberto, Busquets ou encore Arthur dans le groupe. L’Inter a donc toutes ses chances.

Le lendemain, la Juventus jouera le match pour rien. Une situation assez inédite pour un club qui a toujours eu l’art et la manière d’attendre la fin pour en découdre. Face à Leverkusen en Allemagne, une équipe remaniée là aussi et un enjeu bien moindre si ce n’est pour le coefficient UEFA de l’Italie. Situation toute autre pour l‘Atalanta privée d’Ilicic pour aller défier le Shakthar afin de jouer le coup à fond pour la qualification. Ici aussi, le constat est simple. Les hommes de Gasperini doivent s’imposer impérativement et espérer une contre-performance de Zagreb contre City. La qualification sera en poche.

Du côté de l’Europa League, mince espoir pour la Lazio face à Rennes qui devra s’imposer et espérer une défaite de Cluj face au Celtic. L’AS Roma quant à elle, bien aidée par sa victoire en Turquie il y a 15 jours devra soit battre Wolfsberg soit, juste faire le même résultat qu’Istanbul face à Gladbach. Une situation loin d’être terrible pour des hommes de Fonseca qui ont trouvé leur rythme de croisière.

L’avis de la rédaction

Inter-Barcelone : se faire peur jusqu’au bout.

Difficile malgré l’équipe B de Barcelone d’être à 100% optimiste pour une Inter qui malgré ses bonnes performances en championnat ira en Europe sans Barella et sans Sensi. Une crainte pour beaucoup de tifosi. Pour nous, l’Inter est capable de gagner bien évidemment, mais un nul n’est pas à exclure avec un scénario rocambolesque dans l’autre rencontre. La fameuse Pazza Inter qu’Antonio Conte voulait bannir.

Napoli-Genk : la dernière bouffée d’air

La crise gronde au Napoli. La réception des belges pourrait ne rien arranger, mais c’est sans compter la dernière lueur de joie qu’il reste chez les hommes d’Ancelotti. Déjà convaincants à Anfield, on a du mal à imaginer qu’ils lâcheront leur qualification face à Genk. 3 points obligés.

Leverkusen-Juventus : première défaite en Europe ?

Déjà qualifiée et première de son groupe, la Juventus pourrait lâcher un peu de lest et faire reposer les organismes des titulaires habituels, usés par le rythme effréné de la saison. Les Allemands eux, peuvent encore se qualifier et devant leur public, ils devront faire bonne impression jusqu’au bout.

Shakthar-Atalanta : le miracle de Noël

Depuis le nul obtenu face à City à San Siro et la victoire contre le Dinamo Zagreb, l’Atalanta semble transfigurée en Europe. Une victoire en Ukraine enverrait un signal fort et permettrait aux hommes de Gasperini de poursuivre l’aventure en Europe (C3 ou C1). Nul doute que Gomez et les siens seront survoltés.

Rennes-Lazio : tout sur le championnat

Quand on voit le parcours de la Lazio en championnat et celui en Europa League, il n’est pas difficile de comprendre vers quoi tendent les priorités des hommes d’Inzaghi. Si l’espoir d’une qualification reste permis, la Lazio affichera encore une équipe bis face à Rennes. Ca pourrait suffire contre les français qui ne jouissent actuellement pas d’un niveau incroyable. Mais avec cette Lazio, tout est possible en Europe, surtout le pire.

AS Roma-Wolfsberg : terminer sur une bonne note

Timide dans son groupe comme dans son entame de championnat, la Roma a trouvé son rythme de croisière. Face aux Autrichiens à domicile, il ne fait guère de doute que la victoire sera au rendez-vous. Dzeko devrait démarrer et planter. La vie à la romaine !

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi