Et si c’était l’année des deux clubs de Rome ?

Par Jérémie Panizzoli publié le 19 Nov 2017
Crédits

Actuellement en lutte pour l’Europe avec 28 et 30 points tout en ayant un match en retard, laziali et giallorossi semblent vivre une période faste. Outre la bonne position comptable, les deux équipes de la Ville éternelle ravissent leurs tifosi dans des proportions différentes. Avec d’un coté une AS Roma leader de son groupe de Champions League après notamment une victoire splendide contre Chelsea 3-0 et une Lazio capable de s’imposer au Juventus Stadium et déjà qualifiée pour les 16emes de finale de l’Europa League, tout va pour le mieux. Toutefois, si les premières impressions laissent transpirer le rêve d’une saison folle pour ces deux clubs il convient de relativiser car dans cette ville, tout peut arriver…

Un passé récent vide en Serie A

Depuis 2000 et 2001, le titre de Serie A n’est jamais repassé par Rome. Même si l’AS Roma a plusieurs fois flirté avec la première place finale, les Giallorossi ont toujours du se contenter de la seconde place (2008, 2009, 2014, 2016). A l’inverse coté biancocelesti, les temps ont été particulièrement durs après le titre de 2000. Mis en faillite et repris par l’inénarrable Claudio Lotito, la Lazio a vécu des heures sombres durant la fin des années 2000 où le club squattait davantage le ventre mou que le haut du tableau. Si l’on regarde le palmarès de ces 17 dernières années, le bilan n’est pas catastrophique pour autant au regard de l’histoire globale de ces deux clubs. 1 titre de champion, 2 Coppa et 2 Supercoppa pour l’AS Roma et un titre de champion, 2 Coppa, 2 Supercoppa et une SuperCoupe de l’UEFA pour la Lazio. Loin des deux clubs milanais ou de la Juventus, mais devant le Napoli, la Fiorentina, les clubs de Genes etc…

Tout sur l’Europe pour l’AS Roma

Invaincus dans le groupe de la mort de Champions League, les hommes de Di Francesco semblent survoltés en Coupe d’Europe. A deux matchs de la fin de la phase de poules, les romains peuvent se qualifier juste en battant Qarabag à domicile pour la dernière journée. En cas de première place finale, la perspective de jouer un second de groupe pourrait laisser présager un parcours historique. Absents de la phase éliminatoire de la reine des compétitions européennes l’an dernier, Dzeko et ses copains veulent démontrer à l’Europe entière que cette équipe vaut mieux que l’étiquette de loser final qui lui colle à la peau.

Le championnat, priorité laziale

Si rien n’a été communiqué en ce sens, il suffit de voir les compositions d’équipe alignées le jeudi soir en Europa League pour comprendre que la priorité d’Inzaghino cette saison est la Serie A. Même si le technicien a toujours répété que l’Europe serait un vrai laboratoire, les résultats sont bons dans cette compétition. Avec un groupe de 18 potentiels titulaires et une mentalité irréprochables, les partenaires d’Immobile cherchent principalement à terminer dans le top 4 en fin de saison afin de participer à la prochaine Champions League. Déjà vainqueurs du Milan AC et de la Juventus cette saison et avec un des meilleurs fond de jeu d’Italie, les laziali semblent en mesure de tenir la dragée haute au Napoli et à la Juventus.

Hier après midi, c’était plus qu’un simple match. Outre l’importance liée à la suprématie locale, l’AS Roma a pris l’avantage sur son rival. Après le premier derby sans Totti depuis plus de 20 ans, le derby romain va peut être connaître une nouvelle ère. L’heure de voir Rome au sommet n’a jamais paru aussi proche. On attend déjà le match retour.

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

Felipe Anderson fait ses adieux à la Lazio

Le Milan AC privé d’un cadre face à la Salernitana

Pas d’offre pour Victor Osimhen

« Oaktree ne fera pas l’erreur du Milan AC avec Maldini et Massara », Marco Materazzi

Giorgio Chiellini vers un retour à la Juventus

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles