C’est la reprise pour la Juventus !

Par Yacine Ouali publié le 13 Août 2021
Crédits

Après deux saisons tumultueuses, la Juventus est revenue à ses premières amours, avec Massimiliano Allegri de nouveau sur le banc. Distancée au niveau financier par les cadors européens mais plus que jamais dans la course au Scudetto avec l’affaiblissement de l’Inter, la Vieille Dame attaque cette nouvelle saison avec l’ambition de surprendre.

Les nouveautés

Massimiliano Allegri (entraîneur, sans club) : sans emploi depuis son départ de Turin à l’été 2019, Mad Max Allegri a refusé le Real Madrid pour revenir sur le banc bianconero, signe de son amour pour le club. Au-delà de cela, il est aussi censé apporter une certaine stabilité après deux années de nouveaux projets mal ficelés et avortés. Sei intenditore di ippica ?

Kaio Jorge (Santos) : recruté autour des 2 millions d’euros, le jeune buteur brésilien arrive en Europe précédé d’une flatteuse réputation, mais sans non plus de garanties. C’est un pari sur l’avenir, qui peut être une réussite comme celle des débuts de Pato, ou un échec comme celui de Gabigol. Vu les indemnités qu’elle paie à Kaio Jorge, la Juventus sera gagnante quoiqu’il arrive.

Les départs

Gianluigi Buffon (Parma) : cette fois, c’est la bonne. Parti libre à Parma en Serie B, ville de ses débuts, Gianluigi Buffon a définitivement dit adieu à la Juventus, le club qui l’a élevé au rang de légende. En fin de carrière en mode plaisir, Buffon ne gagnera donc jamais la Champions League, mais aura fait preuve, son retour à Parma inclus, d’une classe inégalable toute sa carrière. Ciao, Gianluigi !

Cristian Romero (Tottenham) : prêté à l’Atalanta, le jeune défenseur a été finalement vendu au club, qui lui-même l’a vendu à Tottenham. Un départ duquel la Juventus ne retient que les 16 millions d’euros qu’elle reçoit, tant Romero n’a jamais eu sa chance en club.

Merih Demiral (Atalanta) : rugueux, dur sur l’homme, Demiral aura fait bonne impression sur le terrain, mais son passage à Turin aura été terni par des blessures trop régulières. Prêté à Bergame pour dégager des liquidités pour Locatelli (ce qui n’est toujours pas fait), Demiral ne sera pas particulièrement regretté. Une occasion manquée.

Gianluca Frabotta (Hellas) : lui, par contre, sera quelque peu regretté. Ayant montré de bonnes dispositions sous Pirlo, Frabotta a finalement été prêté à l’Hellas pour s’aguerrir. À lui de faire une bonne saison pour revenir à Turin dans la peau d’un titulaire en puissance.

Marko Pjaca (Torino) : l’éternel prêté, mais cette fois avec une option d’achat. Trimballé partout où on l’accepte, Pjaca entame une nouvelle étape de sa sinueuse carrière au Torino, sans grand espoir de rejouer à la Juventus un jour. Une énigme.

L’équipe type

Avec le seul enseignement des matches amicaux et les analyses de ses derniers mois à la Juventus, nous pensons qu’Allegri alignera sa Juventus, du moins au début, en 4-3-3. Le onze type changera certainement si Locatelli et/ou Pjanic viennent en renfort.

Juventus (4-3-3) : Szczesny ; Cuadrado, Bonucci, De Ligt, Sandro ; Bentancur, Rabiot, Arthur ; Chiesa, Dybala, Ronaldo.



Yacine Ouali



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.