C’est la reprise pour Empoli !

Par Yacine Ouali publié le 21 Août 2021
Crédits

Champion de Serie B, Empoli attaque la saison de première division avec l’ambition de ne plus faire l’ascenseur et d’enfin se stabiliser dans l’élite. Pour cela, le club fait comme la plupart des promus, en remaniant une grande partie de son équipe pour trouver un équilibre digne du niveau de la Serie A. Victorieux de Vicenza au premier tour de la Coppa, Empoli affrontera la Lazio lors de la première journée ce soir.

Les nouveautés

– Aurelio Andreazzoli (entraîneur) : aguerri aux côtés de grands noms tels que Luis Enrique, Luciano Spalletti ou encore Vincenzo Montella et Rudi Garcia, Andreazzoli se définit en temps qu’entraîneur numéro 1 par une courte expérience au Genoa, mais surtout des allers et retours à Empoli, comme une histoire d’amour dont la conclusion tarde à se faire connaître. Pour son troisième passage sur le banc du club, sa mission sera simple : le maintien, le maintien, le maintien. S’il est acquis, peut-être son contrat sera-t-il prolongé.

Liam Henderson (Lecce) : transfert le plus cher de l’été pour le club, l’écossais représente l’espoir technique au milieu. Formé en Écosse avant de venir bourlinguer en Italie, entre l’Hellas, Bari et Lecce, Henderson devrait trouver à Empoli une équipe à même de lui permettre de se stabiliser.

Riccardo Fiamozzi (Lecce) : autre fruit de la bonne entente entre Lecce et Empoli, l’arrière droit s’installe définitivement chez le promu après un prêt d’un an et demi déjà passé chez eux. Titulaire d’un contrat d’un an seulement, il lui faudra vite se montrer à son aise pour enfin s’établir en Serie A, lui qui flirte avec cette division (des passages au Genoa) depuis le début de sa carrière.

Petar Stojanovic (Dinamo Zagreb) : presque inconnu au bataillon, Stojanovic représente l’une des attractions de cet Empoli new look. Arrière droit de qualité, s’étant déjà essayé à la Champions League, il apportera au promu une expérience bienvenue au moment d’affronter les cadors du championnat.

Guglielmo Vicario (Cagliari) : arrivé depuis Cagliari, Vicario cherche à Empoli une opportunité de montrer sa qualité dans les cages sur le long terme. Dans ce prêt court d’un an, où Cagliari cherche à le tester, il aura fort à faire dans une équipe qui concèdera certainement beaucoup d’occasions. À lui de montrer qu’il mérite de revêtir la tunique de titulaire, en prévision de son retour à Cagliari.

Riccardo Marchizza (Sassuolo) : quelque peu barré à Sassuolo, Marchizza fait partie de ces nombreux joueurs envoyés dans des équipes « moindres » pour s’aguerrir. À 23 ans, Empoli représente une belle chance de se montrer pour enfin s’installer en Serie A.

Sebastiano Luperto (Napoli) : éternellement prêté, Luperto avait pourtant réalisé une belle saison 2020-2021 avec Crotone. De quoi lui donner des espoirs d’enfin se stabiliser au Napoli… mais c’est finalement un nouveau prêt à Empoli que lui a réservé le club napolitain, qui ne croit pas encore assez en lui.

Patrick Cutrone (Wolverhampton) : à 23 ans, Cutrone a déjà bien voyagé en Europe. À la relance en prêt à Empoli, il aura à nouveau la chance de se montrer dans le championnat qui lui convient le mieux, et dans une équipe sans aucune pression. À lui de saisir cette opportunité pour retrouver le chemin des grands clubs italiens.

Les départs :

Alessio Dionisi (Sassuolo, entraîneur) : après une belle montée obtenue avec Empoli, l’entraîneur de 41 ans va enfin découvrir l’élite du football italien, mais pas avec les Azzurri. Dionisi fait un saut de qualité en s’engageant avec Sassuolo où il aura la tâche délicate de succéder à De Zerbi.

Dimitrios Nikoulaou et Samuel Mraz (Spezia) : le défenseur grec et l’attaquant slovaque font le court trajet entre la Toscane et la Ligurie. Si le premier a joué un rôle dans la montée la saison passée en jouant régulièrement, le second ne s’est jamais imposé et quitte définitivement le club après trois prêts.

Aleksa Terzić (Fiorentina, fin de prêt) : prêté par la Fiorentina, le défenseur serbe a disputé 31 matchs en Serie B. Il retourne à Florence en espérant avoir enfin sa chance.

Ryder Matos (Udinese, fin de prêt) : l’attaquant brésilien a fait trembler les filets à 7 reprises la saison passée. Suffisant pour le moment pour convaincre l’Udinese de lui donner sa chance ?

L’équipe type probable :

En ayant conservé Mancuso, Haas et Bajrami qui ont porté l’animation offensive des Azzurri jusqu’au titre de champion de Serie B, Andreazzoli, qui prend la succession de Dionisi, a une bonne base de départ.

Empoli (4-3-1-2) : Vicario; Stojanovic, Ismajli, S. Romagnoli, Marchizza; S. Ricci, Stulac, Bandinelli; Haas ; Mancuso, Bajrami (ou Cutrone)



Yacine Ouali



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.