Carlos Bacca, l’artilleur du Milan AC

Par Matthieu Pianezze publié le 17 Fév 2016
Crédits

Carlos Bacca

Dans le football actuel tout va très vite et encore plus sur le marché des transferts. L’été dernier, si Jackson Martinez et son agent avait accepté de rejoindre le Milan AC, le cours de l’histoire aurait été changé. Après le râteau de l’attaquant de Porto, Galliani a jeté son dévolu sur un autre international colombien en la personne de Carlos Bacca. Après deux saisons pleines en Andalousie, avec 49 buts en 108 matchs et deux Europa League consécutives, il est arrivé en pleine confiance à Milanello en l’échange de 30 millions d’euros.

Une enfance de pêcheur, un futur de buteur

Pas mal pour un joueur qui est venu relativement tard (26 ans) en Europe et qui a de suite enchainé les buts dans le championnat belge avec le FC Bruges. Issu d’une famille modeste, il considère longtemps le football comme une passion, préférant aider son père à la pêche en mer des caraïbes. Jouant dans des petits clubs, il gravit les échelons nationaux et enchaine les buts avant de tenter l’expérience européenne à l’hiver 2012. En même temps que sa foi religieuse grandit, il devient un vrai professionnel et sa précision devant le but devient sa marque de fabrique. Cette dernière, est un véritable atout pour l’attaque milanaise, qui depuis le mois d’août se repose principalement sur son efficacité devant les cages adverses.

Des stats folles !

Utilisé le plus souvent dans un 4-4-2, il débute la saison associé à Luiz Adriano avant de voir M’Baye Niang le rejoindre sur le front de l’attaque. Soyons clair, sur les 43 points actuels du Diavolo au classement 30 proviennent directement des buts de Carlos. Ce qui a poussé Galliani a lâcher cette semaine « Bacca est terrible, il lui suffit d’un ballon et ça fait but. Nous l’avions particulièrement suivi quand il était à Séville ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec 13 buts en Serie A et 2 en coupe d’Italie pour 28 matchs joués Bacca est un chasseur de but qui fait de la surface de réparation sa chose. Le natif de Barranquilla soffre même le luxe d’avoir inscrit 7 buts lors de ses 10 derniers matchs. Encore plus dingue, sur les 12 matchs dans lesquels il a marqué, 10 fois il a converti sa première frappe cadré en but, tout simplement létal !

Le pilier du projet de Mihajlovic

Pas toujours à l’aise dans ses prises de balles en dehors de la surface, il se transforme littéralement dans la zone de vérité malgré quelques duels ratés devant les gardiens. Son entente avec Niang est encore à parfaire, mais le duo reste sur des performances intéressantes (CF le ballon de but donné à Niang face à l’Udinese) et Sinisa Mihajlovic compte beaucoup sur eux. Tout en considérant que Balotelli est quasi hors-jeu, Luiz Adriano dans l’impasse et Menez seulement de retour. Peu importe son partenaire, Carlos est là pour faire trembler les filets et comme son agent l’a dit, il compte remporter un trophée cette saison avec le Milan AC. En attendant, les tifosi se délectent de le voir lever les doigts vers le ciel après ses buts, et de constater chaque match un peu plus que le pêcheur est devenu tueur.        





Avatar

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.