Çalhanoglu, le milaniste romantique

Par Marco Pacini publié le 24 Fév 2019

Ces derniers temps le Milan AC est en roue libre, les supporters peuvent être fiers d’un groupe soudé et qui apporte des résultats. Néanmoins la forme actuelle n’est pas représentative de l’ensemble de la saison, en effet les choix de Gattuso ont souvent étés remis en question comme son dispositif par exemple ou encore la titularisation quasi-systématique du turc Hakan Çalhanoglu. En effet ce dernier n’a pas réalisé un début de saison flamboyant et a suscité de nombreuses critiques.

Un homme qui semblait en peine de football

Depuis le début de la saison le joueur turc a joué 30 matchs sous le maillot rouge et noir, la plupart en tant que titulaire. Pourtant les performances du joueur milanais n’ont pas toujours impressionné, bien au contraire le joueur de 25 ans a souvent été vivement critiqué. Aligné pour la grande partie des matchs comme ailier gauche dans un 4-3-3 qui a ses débuts était bien hasardeux, le turc semblait totalement exilé et hors du jeu. On connait les aptitudes techniques du joueur, il va de soi qu’il possède un bon talent pourtant ce dernier restait inexploité.

La grande période creuse du joueur était en fin d’année dernière, alors que surgit dans sa vie une affaire extra-sportive assez douloureuse; le joueur s’est séparé de sa femme entre août et septembre dernier. Cette séparation est vite devenue publique et répandue sur les réseaux sociaux, on comprend la douleur du joueur dans une déclaration sur Instagram où il exprime sa séparation et le fait qu’il gardera la tête haute, on relève néanmoins : « quelque chose de grave, quelque chose d’impardonnable est arrivé, je ne ferai pas marche arrière »

Cette histoire aurait pu passer inaperçue, mais pour beaucoup elle était une des grandes raisons du malaise que le joueur turc a traversé ces derniers mois. En effet cette affaire a surgi en pleine période où les performances du joueur battaient de l’aile, à noter que derrière chaque joueur il existe une personne qui possède aussi une vie et l’expérience de Çalhanoglu en est l’exemple même.

Le retour en force et l’allégorie d’un groupe soudé

Le joueur milaniste aurait pu quitter le club en janvier dernier pour 25 millions d’euros afin de rejoindre Leipzig, c’est l’entraineur du club lombard, Gennaro Gattuso qui a demandé que Hakan reste à Milan. Décision qui n’a pas fait l’unanimité chez les tifosi… Encore il y a peu le joueur semblait dans le flou; il portait sur les épaules une statistique bien oppressante car il était le joueur le moins réaliste du Top 5 européen, 0 but pour 60 tirs réalisés.

Cependant depuis peu, l’espoir semble ressurgir pour Hakan Çalhanoglu après quelques matchs rassurants il a débloqué son compteur de buts en Serie A contre l’Atalanta dans un match qui avait une forte importance pour la course aux coupes européennes. Avant cela Piatek avait montré son soutient en dédicaçant son but au joueur turc alors que ce dernier loupe une occasion et fait marquer par chance le buteur polonais contre Cagliari; vraie preuve de bonne entente dans le groupe.

Après le match contre l’Atalanta, Çalhanoglu a posté sur les réseaux sociaux une photo de lui enlaçant Gattuso après le but salvateur, avec un #GrazieMister comme remerciement pour celui qui a continué à croire en lui. En conférence de presse Gattuso a néanmoins remis les choses à leur place : « Çalhanoglu est un joueur important, je crois en lui et en son talent mais j’ai ce même sentiment avec tous mes joueurs. Le calin après le but ne vaut pas que pour lui, il est pour toute l’équipe. » Une chose est sûre Çalhanoglu est en plein regain de confiance.

 

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi