CALCIOSTORY : Quand la Fiorentina remportait le premier titre européen du foot italien

Par Simon Cailloux publié le 16 Mai 2020
Finale Fiorentina-Rangers - Coupe des vainqueurs de coupes 1961

Si le Milan AC, la Juventus ou encore l’Inter possèdent les plus grands palmarès européens, c’est bien la Fiorentina qui fut la première équipe italienne à glaner un titre européen. Calciomio vous propose de retourner en 1961, en finale de la Coupe des vainqueurs de coupe. Récit.

La naissance du football européen

Depuis 1956, l’Europe du football tient enfin une compétition continentale officielle. Un statut qui permet donc à la Coupe des Clubs Champions Européens de prendre le dessus sur la Coupe Mitropa et la Coupe Latine, qui n’avaient pas obtenu cette reconnaissance. Pour ses cinq premières éditions, la compétition ne connaît qu’un seul vainqueur : le Real Madrid.

Toutefois, en 1961, un autre club parvient à remporter la compétition : le Benfica Lisbonne. Un sacre important, donnant du crédit à la tenue d’une coupe européenne. Un résultat qui vient crédibiliser une initiative prise la même année, à savoir la création d’une deuxième coupe européenne. C’est dans ce contexte qu’apparaît la Coupe des Coupes (ou Coupe des vainqueurs de coupe). La compétition est organisée par le comité d’organisation de la Coupe Mitropa. Le but : rassembler les vainqueurs des coupes nationales.

C’est donc la Juventus, vainqueur de la Coppa Italia 1959-1960, qui gagne le droit de participer à la compétition. Cependant, la Vieille Dame remporte également le championnat et se trouve donc qualifiée pour la Coupe des Clubs Champions. Ainsi, c’est son dauphin en championnat et en coupe qui représentera l’Italie : la Fiorentina.

La deuxième finale européenne de la Viola

La Fiorentina fait donc partie des dix équipes qui tenteront de décrocher la victoire finale de la toute première C2. Parmi les principaux adversaires, on retrouve Wolverhampton, le Borussia Mönchengladbach, l’Austria Vienne ou encore les Rangers.

Les probabilités de gagner sont fortes pour les Gigliati, qui évoluent dans l’un des championnats les plus relevés. De plus, le club toscan aime déjà l’Europe, puisqu’en 1957, les Florentins s’étaient qualifiés pour la deuxième finale de l’histoire de la C1. Une première pour un club italien. Malheureusement, la Fiorentina perdra la finale 2-0 face au Real Madrid, qui jouait cette finale à domicile.

Ce statut de favori va vite se confirmer, avec une large qualification en quarts de finale. La Viola inflige un 9-2 (score cumulé) aux Suisses du FC Lucerne. En demies, le Dinamo Zagreb est facilement défait avec notamment un joli 3-0 à Florence. Au retour, Zagreb s’impose 2-1, insuffisant pour renverser la vapeur. Voilà Nándor Hidegkuti et ses joueurs en finale. Ce sera face aux Rangers.

Le premier titre européen reconnu pour l’Italie…grâce à la FIGC

Ce double duel final commence en Écosse, où les 80.000 spectateurs de l’Ibrox Park sont à l’unisson pour aider leurs joueurs à se défaire des Italiens. Cependant, la Viola va doucher les espoirs écossais en s’imposant 2-0, grâce à un doublé de l’innarrêtable Luigi Milan. Une victoire à l’extérieur et un clean-sheet qui offrent un énorme avantage à la formation toscane.

C’est donc dans un Artemio Franchi – encore appelé Stadio Comunale – rempli de 50.000 tifosi que la Fiorentina reçoit les Rangers. Au match retour, la Fio ne tremble pas ou presque, et s’impose 2-1. Milan marque à nouveau et Hamrin finit les espoirs glaswégiens. La Fiorentina remporte la première édition de la Coupe des vainqueurs de coupe.

Toutefois, cette victoire n’est pas reconnue par l’UEFA au moment des faits. En effet, à l’instar de la Coupe Mitropa, les organisateurs voient leur compétition ne pas être homologuée par l’instance européenne du football. Un sort similaire au Milan (double vainqueur de la Coupe Latine) et à Bologna (vainqueur de la Coupe Mitropa 1961) semble ainsi promis à l’écurie florentine. Un titre remporté, mais pas reconnu officiellement, comptant donc pour du beurre.

Par conséquent, il faut attendre 1963 et la victoire du Milan AC en Coupe des Clubs Champions, pour que l’Italie remporte officiellement un titre européen. Oui mais voilà, la Fédération italienne de football entend bien donner raison à la Fiorentina. La FIGC pose alors un recours à l’UEFA afin de faire reconnaître la Coupe des vainqueurs de coupes 1961. C’est donc deux ans après, au printemps 1963, que le titre de la Viola est enfin reconnu. La Fiorentina devient officiellement le premier club italien à avoir remporté une coupe d’Europe.

Un titre qui restera unique. Les Florentins défendront leur titre en finale l’année d’après, mais seront battus par l’Atlético de Madrid. En 1990, le club jouera aussi une finale de Coupe de l’UEFA. Mais elle s’inclinera de nouveau, cette fois-ci face à la Juventus.

 

Simon Cailloux

Rédacteur



Lire aussi