CALCIOSTORY : La nuit où Roberto Baggio terrassait le Real Madrid

Par Nadhem Korbi publié le 24 Nov 2020

L’Inter n’a pas le droit à l’erreur. Son prochain match en Champions League face au Real Madrid est décisif pour son avenir dans la compétition. Tout comme le duel du 25 novembre 1998 face au même adversaire, sur la même pelouse et dans le même tournoi. Un bon signe ? Oui puisque l’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Il y a 22 ans

Les Nerazzurri obtiennent le ticket de la Champions League pour la 1ère fois depuis 9 ans. Les ambitions grandissent après une saison (97-98) où ils ont disputé le Scudetto avec la Juventus avant que Piero Ceccarini ne décide autrement. Toutefois, le tirage au sort ne sourit pas l’Inter. Ils sont dans le même groupe avec le Real Madrid, le tenant du titre. Le club lombard commence l’aventure européenne en Espagne mais craque dans le dernier quart d’heure et perd 2-0.

A l’aube de la 5ème journée, l’Inter se prépare à recevoir le Real. Les Nerazzurri ont 2 points de retard sur leur adversaire. La victoire au Giuseppe Meazza est impérative vu que seul le 1er du groupe est assuré d’avoir une place en quarts de finale. Gigi Simoni aligne son 4-4-2 habituel avec le capitaine Bergomi en Libero mais surtout Ronaldo et Zamorano en duo d’attaque. Javier Zanetti et Youri Djorkeef sont sur le banc en compagnie du grand Roberto Baggio. Ce dernier n’a jusque là disputé aucune minute en Champions League sous le maillot de l’Inter. En face, c’est aussi un 4-4-2. Pas de Hierro ni Panucci mais avec un entrejeu composé de Seedorf et Redondo. La star montante, Raul, est chargée de l’animation offensive tandis que Mijatovic et Savio ont la lourde tâche de tromper la défense interiste.

Début de match en faveur de l’Inter

Les Nerazzurri poussent d’entrée. Ronaldo semble être dans une soirée de folie. Il met la défense du Real Madrid constamment en danger. 1ère action de but pour l’Inter : une-deux entre le Brésilien et Zamorano. Ce dernier se trouve tête à tête avec Bodo Illgner mais son tir passe au-dessus de la transversale. Peu avant la demi-heure de jeu, c’est au tour de Moriero de tenter sa chance. Le tir de l’ailier italien passe à côté. L’Inter se rapproche du but. Touefois, le Real Madrid a pu aussi se procurer d’une action dangereuse. Juste avant la mi-temps, Roberto Carlos effectue un centre-tir depuis son aile gauche. Le ballon est repoussé par Pagliuca…dans les pieds de Raul qui tire directement. But ? Non, Colonnese dévie le ballon en corner. Score nul et vierge à la fin des 45 premières minutes.

Baggio en sauveur

5 minutes de jeu en 2ème mi-temps, Ronaldo tire en dehors de la surface de réparation du Real. Le ballon touche les pieds de Zamorano et se dirige au fond des filets. L’Inter ouvre le score et le but est marqué au nom du Chilien. Désormais, il va falloir conserver cet avantage si dur à obtenir. 8 minutes plus tard, Savio s’infiltre sur le côté droit nerazzurro. Il dribble West et effectue un centre sans danger. Toutefois, c’est Seedorf qui devance 2 défenseurs interistes et égalise de la tête. 1-1 à l’heure du jeu. La mission se complique.

L’Inter reprend l’attaque. Ronaldo se montre, encore une fois, un poison pour la défense merengue. Malheureusement, ses efforts ne sont pas récompensés par un but. Mais il se montre trop important pour être remplacé. A la 68ème minute, Simoni décide de remplacer Zamorano par Roberto Baggio. ll ne savait pas encore que ce serait l’un des changements les plus réussis de sa carrière. L’Inter continue à pousser sans succès. La qualification semble s’éloigner jusqu’à la 86ème minute. Une-deux entre Baggio et Simeone. La défense madrilène essaye de dégager le ballon. Il arrive dans les pieds de Roby qui tire. Illgner le touche mais ne réussit pas à éviter le but. Les Nerazzurri prennent l’avantage et les 80 milles spectateurs présents au Meazza s’éclatent. Baggio ne peut lui aussi cacher sa joie. A 31 ans, il vient de marquer son 2ème but en carrière en Champions League.

Un doublé pour l’histoire

Avec ce 2ème but, l’Inter doit tenir quelques minutes afin de garantir une victoire ô combien importante. Dans le temps additionnel, le Real Madrid joue le tout pour le tout. Contre attaque pour l’Inter, Roberto Baggio se trouve seul face au gardien adverse mais il est bousculé par Ivan Campo. Penalty ? L’arbitre laisse le jeu et l’Inter rate une occasion en or pour sceller le sort de la rencontre. Quelques secondes plus tard, le destin donne une 2ème chance à Baggio. Il est en tête à tête face à Illgner. Roby dribble le gardien adverse et met le ballon au fond des filets. 3-1 victoire historique pour l’Inter signée par Roberto Baggio. Le club italien prend la tête de son groupe et 2 semaines plus tard assure sa qualification en quarts de finale.

Le 25 novembre 1998, une date que les Nerazzurri n’oublieront jamais. Ils ont trouvé un héros qui a tiré l’équipe vers la victoire. Il se nomme Roberto Baggio. 22 ans plus tard, jour pour jour, trouvera-t-elle un autre joueur pour battre le Real Madrid ? Seul le terrain pourra donner la réponse.

 

 

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi