CALCIOSTORY : La hype turque en Serie A dans les années 2000

Par Hugo Ledroit publié le 09 Juin 2021
Crédits

Alors que l’Italie s’apprête à affronter la Turquie pour le match d’ouverture de l’Euro 2020, Calciomio vous propose de retourner deux décennies en arrière, époque où une vague turque va déferler sur le championnat italien. Le football turc est ainsi à son apogée en ce début des années 2000 et exporte de nombreux joueurs vers la Serie A.

Le début des années 2000, un football turc au sommet du football européen et mondial

Tout d’abord il faut souligner que l’arrivée des joueurs turcs en Serie A au début des années 2000 n’est pas le fruit du hasard. Longtemps cantonné au second plan du football européen et mondial, la Turquie connait durant cette période une apogée footballistique. Deux épopées vont placer la Turquie sur la carte du football international : la victoire de Galatasaray en Coupe UEFA en 2000 et la troisième place de la Turquie lors du mondial 2002 au Japon et en Corée du Sud.

En premier lieu survient cette épopée fantastique de Galatasaray en Coupe de l’UEFA en 2000. Cette saison là le club stambouliote devient le premier club turc à remporter une Coupe d’Europe contre Arsenal en finale. Parmi les hommes à l’origine de ce sacre historique nous retrouvons le mythique attaquant Hakan Sukur. Mais surtout le personnage à l’origine du succès de Galatasaray se nomme Fatih Terim, entraineur à l’origine de la renaissance du football turc durant les années 1990.

L’autre grande épopée turque de ce début de XXIème siècle est celle de la sélection lors de la Coupe du Monde 2002. Lors de ce mondial asiatique, les Turcs réalisent un parcours exceptionnel et arrivent jusqu’en 1/2 finale avant de décrocher une troisième place lors de la petite finale contre la Corée du Sud. A noter que la sélection avait déjà connu un parcours honorable deux ans auparavant lors de l’Euro 2000 avec un 1/4 de finale.

Les grands noms du football turc en Serie A

Cette émergence du football turc donne des idées aux présidents des grands clubs italiens. Plusieurs joueurs vont décider de tenter l’aventure en Serie A, le meilleur championnat au monde à l’époque. Une chose assez rare car la plupart des joueurs de la sélection restent dans leur pays et jouent dans les principaux clubs d’Istanbul : Galatasaray, Fenerbahce, Besiktas.

Déjà nous pouvons revenir sur le parcours du mythique Fatih Terim qui après l’exploit en C3 avec Galatasaray décide de partir en Italie pour continuer sa carrière. C’est du côté de la Fiorentina que l’ancien sélectionneur de la Turquie va découvrir la Serie A. Plus tard, Terim connaitra le banc du Milan AC après son expérience toscane.

Du côté des grands joueurs turcs qui ont foulé les pelouses italiennes nous retrouvons le grand Hakan Sukur. Le légendaire buteur a joué successivement pour le Torino, l’Inter et Parme. Okan Buruk, ancien membre de l’équipe championne d’Europe avec Galatasaray, rejoint également l’Inter en 2001 pour y jouer trois saisons. Un autre milieu de terrain, Emre Belozoglu fera également les beaux jours du club milanais entre 2001 et 2005. Et enfin Umit Davala, également ancien de Galatasaray, découvrira l’Italie mais cette fois-ci avec le Milan AC.

Les taureaux du Bosphore en Italie, un bilan mitigé

Si nous devions faire un bilan des joueurs turcs en Serie A durant ce début de XXIème siècle, nous pourrions dire que celui-ci est plutôt mitigé. L’aventure de Galatasaray en 2000 avait donné des envies de départ pour une grande partie de l’effectif. Malheureusement la réussite ne fut pas aussi bonne qu’en Turquie.

Fatih Terim, prophète en son pays, a été décevant lors de sa carrière en Italie. Malgré une finale de Coupe d’Italie acquise en 2001 avec la Fiorentina, l’entraineur stambouliote décide de démissionner suite à un désaccord avec son président Cecchi Gori. Par la suite, Terim va également connaitre une courte expérience au Milan AC mais qui ne durera pas plus d’une saison alors que les Rossoneri étaient dans une période de transition.

De son côté Hakan Sukur n’a pas été non plus à la hauteur de ses exploits sous les maillots de Galatasaray et de la sélection turque. En Italie le buteur ne marque que dix buts en trois saisons de Serie A. C’est également le cas d’Umit Davala qui n’a joué que dix matches avec le Milan AC. Néanmoins les deux milieux de terrain Okan Buruk et Emre Belozoglu ont eu une carrière tout à fait honorable en Italie. Le premier a pas mal joué lors de ces trois saisons à l’Inter. Tandis que Belozoglu a disputé pas moins de 115 matches avec les Nerazzurri en quatre saisons.

 

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Hugo Ledroit



Derniers articles