CALCIOSTORY : Italie-Irlande du Nord 2011, la marche vers l’Est

Par Hugo Ledroit publié le 25 Mar 2021
Crédits

A l’occasion de la rencontre entre l’Italie et l’Irlande du Nord dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, Calciomio vous fait revivre une rencontre qui opposa les deux sélections en Octobre 2011. L’Italie alors entraînée par Cesare Prandelli remporta le match 3-0 et se qualifia pour l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine. Retour sur cette belle victoire de la Nazionale

Prandelli à la rescousse d’une Nazionale en reconstruction

A l’été 2010 lorsque l’Italie débute les qualifications pour l’Euro polono-ukrainien, la Nazionale est en pleine reconstruction. En effet, le mondial sud-africain fut un véritable désastre. Dans une poule largement abordable composée de la Slovaquie, du Paraguay et de la Nouvelle-Zélande, la Squadra Azzurra n’a pas fait mieux qu’une quatrième place avec deux points au compteur avec deux matches nuls contre le Paraguay et la Nouvelle-Zélande. Rappelé en tant que sélectionneur pour succéder à Donadoni, Marcello Lippi, le héros de 2006 n’a pas su retrouver la recette qui avait permis aux Italiens d’être au sommet du football mondial. Et pourtant plusieurs signes précurseurs annonçaient un désastre italien en Afrique du Sud. Notamment la baisse de performance chez des cadres vieillissants comme Gattuso ou Cannavaro par exemple. Il était grand temps pour la Nazionale de changer d’entraineur et de joueurs pour régénérer une sélection italienne en  perte de vitesse depuis 2006. L’élu au poste d’entraîneur est un certain Cesare Prandelli reconnu pour avoir fait de la Fiorentina une équipe redoutable tant sur la scène nationale qu’européenne. L’ancien joueur de la Juventus doit amener un nouveau style de jeu plus attrayant pour la Squadra Azzurra tout en tournant une page avec d’anciens cadres champions du monde. Contrairement à la plupart des penseurs du football en Italie, Cesare Prandelli veut avant tout rapprocher la sélection des Italiens avant de penser au résultat. Il faut dire qu’en plus d’un chaotique mondial, les passionnés de Calcio doivent subir un nouvel affront : le scandale de matches truqués liés à des paris sportifs. Plusieurs joueurs sont touchés par cette affaire dont le défenseur international Domenico Criscito.

La balade italienne vers la Pologne et l’Ukraine

Pour les qualifications à l’Euro 2012, l’Italie se retrouve dans un groupe composé de l’Irlande du Nord, de la Serbie, de la Slovénie, de l’Estonie et des Iles Féroé. Cette poule de qualification s’annonce assez compliquée avec notamment des déplacements à Belgrade, Belfast, Tallin ou encore aux Iles Féroé qui ne sont jamais faciles à aborder.  Malgré cela le nouveau style plus offensif prôné par Cesare Prandelli prend forme tout en ramenant de bons résultats. La Nazionale parvient à enchaîner six victoires et deux matches nuls en huit matches de qualification. Une nouvelle équipe apportant de la fraîcheur prend forme. Le mélange de joueurs expérimentés et champions du monde comme Buffon et Pirlo avec de nouveaux cadres notamment au milieu de terrain tels Thiago Motta et Montolivo redore le blason de la sélection italienne. La Nazionale aborde donc la rencontre face à l’Irlande du Nord comme le potentiel match de la qualification pour l’Euro 2012.

Le show Cassano pour envoyer l’Italie à l’Euro

Le match de la qualification contre l’Irlande du Nord pour les hommes de Prandelli a donc lieu le 11 Octobre 2011 à Pescara. Le onze italien qui doit chercher la place pour l’Euro polono-ukrainien est le suivant : Buffon, Chiellini, Bonucci, Balzaretti, Cassani, Pirlo, De Rossi, Aquilani, Montolivo, Giovinco et Cassano. L’Italie se montre entreprenante dès les vingt premières minutes de jeu avec une occasion créée par le duo d’attaque Giovinci-Cassano et lors d’un corner à la 18ème minute avec un Chiellini qui manque de peu le cadre en réalisant une tête plongeante. L’équipe de Prandelli concrétise sa domination avec à la 20ème minute de jeu une transversale remarquable de Daniele De Rossi pour Antonio Cassano qui lancé dans la profondeur reprend le ballon d’une reprise de volée magistrale. Il faut dire que ce dernier revit en équipe natioanle avec Cesare Prandelli et sera l’un des hommes forts lors de cette campagne de qualification en finissant meilleur buteur du groupe avec six buts inscrits. Le show de Fantantonio n’est pas terminé puisque ce dernier réalise un doublé en inscrivant le but du 2-0 d’une magnifique frappe décroisée à l’entrée de la surface de réparation à la 53ème minute de jeu. L’Italie est donc définitivement lancée vers l’Euro 2012. Néanmoins la Nazionale qui tient à son nouveau football spectaculaire veut continuer de régaler les spectateurs de l’Adriatique. Montolivo rate de peu le troisième but après une action de grande classe entre ce dernier, Giovinco et Pirlo qui se finit par une frappe détournée par le gardien Nord-Irlandais. Le troisième but vient enfin à la 73ème minute de jeu lorsque Pirlo délivre un caviar dans la surface de réparation pour Federico Balzaretti qui essaye de la remettre à Chiellini présent devant le but. Le défenseur de la Juventus n’aura pas besoin de toucher le ballon puisque celui-ci finit par rentrer dans le but grâce au défenseur Nord-Irlandais McAuley. Le coup de sifflet final retentit et c’est la délivrance pour le groupe de Prandelli qui va se rendre en Pologne et en Ukraine en Juin 2012 pour jouer le Championnat d’Europe des Nations. C’est le début d’une belle aventure qui finira en finale contre l’Espagne championne d’Europe et du monde en titre.

 

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Hugo Ledroit



Derniers articles