CALCIOSTORY : Italie-Bulgarie 1994

Par Hugo Ledroit publié le 28 Mar 2021
Crédits

A l’occasion de la rencontre entre l’Italie et la Bulgarie dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, Calciomio revient sur la 1/2 finale mythique Italie-Bulgarie lors de la World Cup 1994 aux Etats-Unis. Retour sur un grand moment de l’histoire de l’Italie en Coupe du monde.

Une Italie en souffrance portée par Roberto Baggio

Arrivé à la tête de la sélection nationale en 1991 et auréolé de son prestige au Milan AC, Arrigo Sacchi a du mal à mettre en place ses idées de jeu prônées auparavant avec les Rossoneri. Le début de la Coupe du monde 1994 le montre bien puisque l’Italie dans le groupe du Mexique, de l’Irlande et de la Norvège se retrouve au bord de l’élimination en finissant troisième de son groupe et repêchée pour les huitièmes de finale. Il faut dire que le mondial américain a bien mal débuté pour les Italiens avec une défaite 1-0 contre l’Irlande. Le second match voit l’Italie s’imposer contre la Norvège 1-0 avant que les hommes de Sacchi ne finissent par un match nul 1-1 contre le Mexique. Direction les huitièmes contre la redoutable équipe du Nigeria qui est à l’époque une des meilleures sélections africaines.

En plus du piètre niveau de jeu proposé par la Nazionalele groupe ne vit pas bien et fait face aux tensions entre Roberto Baggio et Arrigo Sacchi. Ce dernier n’accepte pas les caprices du Ballon d’Or FranceFootball 1993. Roberto Baggio finit par mettre tout le monde d’accord en sauvant l’Italie d’une élimination précoce en huitième de finale. Alors que le Nigeria menait 1-0 depuis la 25ème minute de jeu, le numéro 10 de la Juventus inscrit le but de l’égalisation à la 88ème minute avant de donner la victoire aux siens en prolongations. Rebelote contre l’Espagne en 1/4 de finale contre l’Espagne. Après l’ouverture du score de Dino Baggio à la 25ème minute les Espagnols égalisent par l’intermédiaire de Caminero à l’heure de jeu. C’est à la 87ème minute que surgit le héros Roberto Baggio qui inscrit un but en envoie l’équipe dans le dernier carré de la compétition. L’Italie affronte en 1/2 finale la surprenante équipe de Bulgarie.

La Bulgarie, la surprise du tournoi

On ne les attendait pas à ce niveau et pourtant les Bulgares vont parvenir en 1/2 finale de la Coupe du monde en 1994 une première dans leur histoire. Le parcours fut long et pénible voire épique puisque les Bulgares se sont qualifiés en barrages contre l’Equipe de France après un scénario dingue au Parc des Princes. Les Bulgares se retrouvent dans une poule compliquée composée de l’Argentine, du Nigeria et de la Grèce. Les coéquipiers de Stoichkov débutent mal la compétition en perdant 3-0 contre le Nigeria avant de se reprendre en battant la Grèce sur le score large de 4-0. Ils remportent le match décisif contre l’Argentine 2-0 et se qualifient pour les huitièmes de finale.

Le Mexique les attend et va énormément les embêter puisque les Bulgares durent attendre la séance de tirs au but pour écarter les Mexicains. En 1/4 de finale c’est une paire de manches avec l’Allemagne. Le champion du monde en titre apparait comme un épouvantail pour la sélection d’Europe de l’Est et pourtant ce sont bien les Bulgares qui gagnent 2-1 et éliminent la grande Allemagne. C’est une première historique pour la Bulgarie qui se qualifie pour la première fois de son histoire en 1/2 finale d’une Coupe du monde.

Roberto Baggio, re d’Italia

Malgré les difficultés dans le jeu et la sensation bulgare, les hommes d’Arrigo Sacchi paraissent favoris avant d’aborder cette 1/2 finale de Coupe du monde. Le match a lieu au Giants Stadium de East Rutherford à 16h05. Pour la petite anecdote c’est un arbitre français Joël Quiniou qui arbitre la rencontre. Comme à son habitude depuis les huitièmes de finale c’est Roberto Baggio qui va prendre en main le destin de son équipe en inscrivant deux buts splendides à la 20ème minute de jeu et un autre cinq minutes plus tard à la 25ème minute. Le penalty de Stoichkov transformé avant la pause n’y changera rien c’est bien l’Italie de Roberto Baggio qui se qualifie pour la finale.

Le premier but est formidable puisque c’est le meneur de jeu de la Juventus qui réalise tout seul son action après un slalom parmi la défense de la Bulgarie avant d’adresser un tir imparable pour le portier adverse. Le second but est autant voire plus magistral puisque le Ballon d’or 1993 reprend de volée une transversale d’un coéquipier pour inscrire un doublé. L’Italie s’apprête donc à disputer sa cinquième finale de Coupe du monde face au Brésil au Rosebowl de Pasadena. Mais elle va aussi s’apprêter à vivre une de ses plus grandes tristesses de son histoire à la Coupe du monde en perdant aux tirs au but contre le Brésil de Bebeto et de Romario après un triste 0-0. Et malheureusement c’est le héros et magicien Roberto Baggio qui manquera le penalty décisif.

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Hugo Ledroit



Derniers articles