CALCIOSTORY : Italie-Belgique Euro 2000, le début de l’épopée dramatique italienne

Par Hugo Ledroit publié le 02 Juil 2021
Crédits

L’Italie affronte ce soir la Belgique à Munich dans le cadre des 1/4 de finale de l’Euro 2020. L’occasion pour Calciomio de revenir sur les confrontations entre les deux sélections dans l’histoire au cours d’un championnat d’Europe des nations. Aujourd’hui nous revenons sur le match entre l’Italie et la Belgique qui a eu lieu lors de l’Euro 2000 en phase de groupes.

Deux sélections qui ont bien débuté leur Euro

Avant cet Italie-Belgique qui a lieu lors de la deuxième journée des phases de groupes, les deux sélections ont parfaitement débuté leur Euro par une victoire. Tout d’abord les Belges ont su assurer une victoire alors que la pression était immense pour eux. En effet, l’Euro 2000 est organisé à la fois en Belgique ainsi qu’aux Pays-Bas. Le 10 Juin, les Diables Rouges commencent leur compétition à domicile au stade du Roi Beaudouin contre la Suède devant 50 000 spectateurs. Les coéquipiers de Marc Wilmots battent la Suède sur le score de 2-1 grâce notamment à des buts inscrits par Goor et Mpenza.

De leur côté les Italiens ont également bien débuté leur Euro 2000 avec une victoire contre la Turquie. Celle-ci fut dur à obtenir puisque les Trucs présentaient une belle équipe considérée comme une « génération dorée » qui comprenait plusieurs éléments du Galatasaray vainqueur de la Coupe UEFA quelques semaines plus tôt. La Nazionale a du attendre la deuxième mi-temps pour ouvrir le score grâce à Antonio Conte. Malgré l’égalisation turque, l’Italie a su par la suite marquer le deuxième but synonyme de victoire par l’intermédiaire d’Inzaghi.

Ainsi le match Italie-Belgique se présente en quelque sorte comme le choc de ce groupe avec d’un côté le pays organisateur et de l’autre un des favoris pour la victoire finale. De plus en Belgique ce match a une odeur particulière notamment pour les immigrés italiens présents sur le territoire du plat pays. En Wallonie, nombreux sont les Italiens qui vont soutenir la Squadra Azzurra malgré la ferveur autour de la Belgique.

La maitrise italienne vient à bout des Diables Rouges 

La rencontre a lieu le 14 Juin au stade du Roi Beaudouin devant 46 000 spectateurs. Pour affronter les Diables Rouges, le sélectionneur italien Dino Zoff a préparé un 3-5-2 composé de Toldo, Nesta, Cannavaro, Iuliano, Conte, Fiore, Maldini, Zambrotta, Albertini, Totti et d’Inzaghi. Le sélectionneur belge, Robert Waseige, a concocté un 4-4-2 avec De Wilde, Van Kerckhoven, Staelens, Valgaeren, Deflandre, Wilmots, Vanderhaege, Goor, Verheyen, Strupar et Mpenza.

Le match débute sur les chapeaux de roues pour les coéquipiers de Dino Zoff qui mettent d’entrée la pression aux Diables Rouges. Le gardien belge De Wilde est obligé de s’employer par deux fois en repoussant tout d’abord un tir de Paolo Maldini avant de sauver sur sa ligne une frappe d’Inzaghi. La domination italienne se concrétise lorsqu’à la sixième minute de jeu Albertini sur coup franc dépose le ballon sur la tête de Francesco Totti. L’idole de l’AS Roma n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets.

Néanmoins la Belgique réagit vite en multipliant les occasions. Bart Goor, sur un tir surpuissant, trouve la barre transversale. En début de deuxième mi-temps, les Belges trouvent cette fois-ci le poteau sur une frappe de Staelens. Les Diables Rouges ne sont pas loin d’égaliser sur un coup franc repoussé par Toldo. L’Italie punit définitivement la Belgique à la 66ème minute de jeu grâce à une magnifique frappe enroulée de Fiore qui permet à l’Italie de creuser l’écart et de mener 2-0. Le score en restera là ce qui permet aux Italiens de se qualifier pour les 1/4 de finale.

Une victoire de l’Italie qui annonce une grande épopée

Malheureusement cette défaite pour la Belgique contre l’Italie n’annonce rien de bon pour la suite. Les Belges perdront leur dernier match de poule contre la Turquie (2-1). Une défaite synonyme d’élimination au premier tour pour les Diables Rouges qui quittent leur compétition à domicile prématurément. Une grande déception pour cette sélection qui rêvait de briller chez elle et qui surtout était bien partie après la victoire contre la Suède lors du premier match.

Côté Italiens, la victoire contre la Belgique sera suivie d’une contre la Suède sur le score de 2-1. Les Italiens réalisent le parcours parfait en poules avec trois victoires en autant de matches. La Nazionale arrivera jusqu’en finale de la compétition en éliminant la Roumanie en 1/4 de finale et les Pays-Bas en 1/2 finale.

Malheureusement la Squadra Azzurra s’inclinera en finale contre la France au but en or (2-1). Malgré l’ouverture du score de Delvecchio qui a permis à l’Italie de mener jusqu’à la 94ème minute, les Français égalisent grâce à Wiltord. C’est David Trezeguet qui marquera le but de la victoire en prolongations.

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Hugo Ledroit



Derniers articles