CALCIOSTORY : Il y a 56 ans, l’Atalanta remportait sa première Coppa Italia

Par Nicolas Segura publié le 13 Mai 2019

Le 15 mai prochain, l’Atalanta s’apprête à jouer sa quatrième finale de Coppa Italia de son histoire. Un nouveau sacre permettrait à l’équipe bergamasque de remporter un deuxième trophée majeur, après justement celui de 1963, qui reste à ce jour le seul trophée majeur de son histoire. Face au Torino en finale, l’Atalanta crée la surprise en s’imposant 3-1 à San Siro.

En 1963, la seizième édition de la Coppa a lieu. Auréolée d’une belle sixième place la saison passée, l’Atalanta fait son entrée dans la compétition chez le club voisin de Côme. Menant 2-0 à la 70e minute de jeu, les locaux reviennent au score et la Dea remporte finalement la rencontre 4-2 après prolongations, grâce à Enrico Nova et à Angelo Domenghini. Ce dernier se révèlera très important dans la victoire finale. Après un déplacement au premier tour, reçoit les trois prochains tours. Des victoires face à Catane (2-1) et Padoue (2-0) permettent à l’Atalanta de se hisser en demi-finale, pour la première fois de son histoire.

Une affiche inédite

En demi-finale, la Dea rencontre Bari, de nouveau à Bergame. Cette demi-finale se terminera sur une victoire très serrée des locaux 1-0. C’est Dino da Costa, déjà buteur face à Padoue, qui va offrir une finale à son club. Dans ce match pour soulever la Coppa, l’Atalanta retrouve le Torino le 2 juin 1963. Le club turinois va tenter de remporter son premier trophée majeur depuis la tragédie de Supergra.
La finale se dispute alors après la fin du championnat à cette époque. Atalanta-Torino à San Siro, c’est affiche surprenante pour une finale de Coppa. D’un côté la Dea, pour la première fois à ce stade de la compétition, va tenter de remporter un premier trophée. De l’autre, le Toro veut renouer avec le succès et tourner définitivement une page sombre de son histoire. Devant 30 000 spectateurs, le coup d’envoi est donné.

Sept Bergamasques sur le terrain en finale

Club provincial, l’Atalanta comporte à cette époque beaucoup de joueurs du coin. L’entraîneur Paolo Tabenelli décide de titulariser sept joueurs originaires de Bergame, dont le capitaine Piero Gardoni. La Dea prend l’avantage très rapidement, dès la 4e minute, grâce à Angelo Domenghini qui réussit à placer une tête au fond des filets.
Sous les yeux d’une foule bien habillée, le numéro 7 récidive juste après la mi-temps. L’Atalanta fait le break et domine cette finale. Domenghini, déjà auteur de deux buts, va signer un triplé historique à la 81e en dribblant Lido Vieri, le gardien adverse. Il devient le premier joueur à marquer trois buts lors d’une finale de Coppa et le meilleur buteur de cette seizième édition. La réduction du score du Torino deux minutes après ne changera rien. Le coup de sifflet final est donné et Piero Gardoni reçoit le trophée dans les mains. Loin d’êtres favoris, les Lombards vont finalement remporter le premier trophée de leur histoire, avec courage et abnégation. Cette victoire leur permettra de disputer pour la première fois la Coupe des Coupes.
Pour les tifosi, cette Coppa représente beaucoup : ce 2 juin 1963 est l’unique grand succès de l’histoire centenaire du club. Cette saison 1962-1963, la plupart des supporters ne l’ont jamais vécue. 56 ans, cela représente une éternité. Un deuxième succès ce 15 mai 2019, plus de 50 ans après le premier, serait un événement dans l’histoire de la Dea.

Nicolas Segura



Lire aussi