Caicedo à l’Inter, un énième transfert éphemère (2/2)

Par Nadhem Korbi publié le 07 Fév 2022
Crédits

Pourquoi l’Inter a décidé d’engager Felipe Caicedo ? Quels bénéfices va tirer l’équipe de ce transfert ? Plusieurs questions remettent en doute les avantages de cette arrivée. D’abord, Caicedo est venu remplacer numériquement Martin Satriano. L’attaquant uruguayen est parti changer d’air, à Brest, en Ligue 1. De plus, la blessure de Joaquin Correa n’a laissé pour l’entraineur que trois joueurs disponibles en attaque. L’Inter s’est retrouvé dans cette situation plusieurs fois auparavant. La direction était dans l’urgence de recruter des joueurs à des postes différents. Aucun n’a dépassé les six mois au club. Caicedo n’est donc pas le premier. Tour d’horizon.

Rocchi, la belle surprise

Il y a neuf ans, l’Inter se retrouvait dans une situation similaire. Diego Milito s’est blessé et il n’ y avait que Cassano et Palacio sur le front de l’attaque. Un petit coup de téléphone de Moratti convainc Lotito de lâcher Tommaso Rocchi. Il ne fallait pas vraiment faire un gros effort pour le joueur de 36 ans qui a signé pour six mois. Les tifosi ne montraient pas beaucoup d’optimisme mais l’Inter avait déjà des problèmes avec le Fair-Play financier et ne pouvait pas trop dépenser. Toutefois, Rocchi s’est montré toujours présent. L’équipe n’était pas sur les bons rails en championnat. Beaucoup de défaites qui l’ont projeté hors du top 5 du classement. La pige de Rocchi n’est pas si mal. Il a, en effet, marqué le but qui lui permet d’intégrer les club des 100 (100 buts en Serie A). De plus, il a inscrit le but de la victoire face à Parma. Son bilan est finalement honorable.

Podolski, la grosse déception

En janvier 2015, l’Inter se battait pour arracher une qualification en Champions League. Au mercato d’hiver, un champion du monde débarque en prêt pour six mois. Il s’agit de Lukas Podolski. L’Allemand est reçu comme une star à Milan. En effet, ça fait quelques années que les tifosi n’ont pas vu un nom aussi alléchant rejoindre leur équipe. Malheureusement, le rendement de Podolski est en deçà des attentes. Un seul but en 17 matchs qui traduit l’apport très faible du joueur allemand dans le jeu. A la fin de la saison, Podolski retourne en Angleterre, chez Arsenal. Son passage à l’Inter reste l’un des plus gros échecs de sa carrière.

Rafinha, problème de liquidité

Pour une fois, un joueur s’est imposé avec l’Inter pendant son prêt de six mois. C’est la cas de Rafinha. Le Brésilien a laissé de beaux souvenirs chez les tifosi malgré son passage très court. Il faut dire que les Nerazzurri voulaient l’engager d’une manière définitive. Toutefois, ils ne peuvent pas trop dépenser afin de respecter l’engagement signé avec l’UEFA concernant le fair-play financier. Rafinha a disputé les 17 matchs de l’Inter en championnat qui suivaient son arrivée. L’équipe a pu arracher sa qualification en Champions League à la fin de l’exercice. La direction du club a fait le choix de la sagesse : sacrifier Rafinha mais préserver les caisses saines.

Lisandro Lopez, l’oublié

Vous vous rappelez de ce nom ? Lisandro Lopez a débarqué à l’Inter au même moment que Rafinha, toujours en prêt d’une demi-saison. À ce momen-là, l’Inter ne pouvait se renforcer qu’avec les solutions low-cost. Contrairement à l’ex joueur de Barcelone, l’Argentin n’a presque pas joué avec les Nerazzurri. Pendant sa pige, il s’est contenté de 45 minutes face à Bologna. Il a passé le reste de la saison sur le banc avant de retourner à Benfica. Malgré les pépins physiques de Miranda, c’est Ranocchia qui a joué en tant que deuxième défenseur avec Skriniar. Lopez n’était donc que le quatrième choix du coach. Et c’était attendu dès son arrivée à l’Inter. D’ailleurs, il n’y avait même pas d’option d’achat dans son contrat.

À retrouver le premier épisode de ce dossier :

Felipe Caicedo : une pige pour cinq mois ?

Et ne manquez pas ce soir, le live spécial mercato programmé à 21h00 sur notre page Facebook. L’équipe de Calciomio fera un bilan du mercato hivernal et abordera les gros transferts de ce mois de janvier !

 



Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.