Cagliari, un terrain jamais facile pour les Français

Par Sébastien Madau publié le 01 Oct 2020

Matteo et Lisandru Tramoni ont juste eu à traverser les Bouches de Bonifacio pour rejoindre leur nouveau club. Les deux Corses quittent en effet l’A.C. Ajaccio pour Cagliari. Matteo Tramoni (20 ans) est le 7e joueur professionnel français à s’engager avec le club sarde. Lisandru (17 ans), lui, jouera avec la Primavera. Matteo (à gauche sur la photo aux côtés de son frère Lisandru), a signé un contrat courant jusqu’en 2025. Preuve que Cagliari mise sur lui et le considère comme un joueur d’avenir. L’ailier, international U18 et U19, vante déjà 6 buts en 65 matchs de Ligue 2.

Un pari sur la jeunesse

« J’ai choisi Cagliari parce que le club a un projet intéressant et sur le long terme. La Sardaigne et la Corse se ressemblent comme environnement » a-t-il estimé lors de sa présentation officielle à la presse. « Cela m’a aussi aidé à faire ce choix. Je n’ai pas peur de passer de la Ligue 2 française à la Serie A italienne, si Cagliari m’a voulu c’est qu’il me considère en capacité de bien faire : c’est à moi de démontrer qu’ils ont raison. On va me demander de couvrir une zone plus étendue que jusqu’à présent. J’ai confiance en moi ». A la sortie des premières séances d’entraînement, Matteo Tramoni s’est dit surtout impressionné par l’abattage de l’Uruguayen Nahitan Nandez, « El Leon ».
Inévitablement, la parcours de Matteo Tramoni ressemble comme deux gouttes d’eau à celui d’un autre insulaire : François Modesto. S’il était lui pensionnaire du club rival de l’AC Ajaccio, le Sporting Club de Bastia, Modesto avait lui aussi rejoint Cagliari, à la surprise générale en 1999, à seulement 21 ans pour y jouer 5 saisons ( 1 en A et 4 en B) et laisser sur l’île un très bon souvenir (158 matchs, 4 buts) avec la remontée en Serie A avec Gianfranco Zola pour co-équipier. « J’ai eu François Modesto au téléphone. Je ne le connaissais pas personnellement » a d’ailleurs confié la nouvelle recrue sarde. Membre du staff de l’Olympiakos du Pirée, François Modesto avait même tenté, en vain, de recruter le jeune Ajacéen en janvier dernier.

Sur les pas de Modesto et Zebina

Reste à savoir si Matteo Tramoni réussira à vaincre le signe indien qui semble frapper de malédiction les Français en Rossoblù. Sur les six précédentes expériences, seules donc celles de François Modesto et de Jonathan Zebina ont marqué les esprits. Ce dernier en seulement deux saisons.
Cagliari a été une rampe de lancement pour Jonathan Zebina (58 matchs 2 saisons en A de 1998 à 2000) qui s’est ensuite engagé avec l’AS Roma (en devenant l’un des transferts ayant le plus rapporté aux Sardes) puis la Juventus tandis que François Modesto a rejoint le Monaco du milieu des années 2000. Les deux hommes avaient d’ailleurs joué ensemble lors de la saison 1999-2000 (relégation en Serie B). Quant aux autres, leur passage a été aussi discret que leurs performances faibles.
Les dernier en date restaient Maxime Théréau et Maxime Leverbe. Le premier, qui avait pourtant de bonnes statistiques dans ses précédents clubs (Chievo et Udinese) est passé inaperçu (5 matchs lors de son prêt en 2018-2019), du fait d’une énième blessure. Quant à son compatriote, actuellement au Chievo, il n’a jamais joué en équipe première (prêt en 2019-2020). Le bilan n’est pas plus reluisant pour Modibo Diakité (9 matchs en 2015-2016) et Moustapha Keita (1999-2002), qui a toutefois eu la satisfaction d’y avoir signé son premier contrat pro en 2001.
Cagliari est une terre exigeante, où il est difficile de s’imposer. Les tifosi ne manquent jamais de faire part de leur impatience à voir tel ou tel joueur remplir sa mission. Le jeune âge de Matteo Tramoni peut être un avantage et lui procurer des circonstances atténuantes. L’entraîneur Eusebio Di Francesco a également assez de caractère et de passion envers ses joueurs pour encadrer l’ensemble de ses jeunes recrues afin qu’elles réussissent. Pour leur bénéfice personnel et celui de toute l’équipe.

Sébastien Madau



Lire aussi