Cagliari : la Covid-19 accélère la passation entre Cragno et Vicario

Par Sébastien Madau publié le 16 Avr 2021

Si Cagliari a connu des hauts et des bas ces dernières saisons, le club a, en revanche, toujours présenté des gardiens à la hauteur des enjeux depuis une dizaine d’années (Marchetti, Storari, Cragno, Olsen, etc.). On sait le président du club Tommaso Giulini attaché à ce poste. Une nouvelle page est peut-être en train de s’écrire.

Dimanche, pour ses premiers pas en Serie A, il a multiplié les arrêts, sans toutefois réussir à éviter à Cagliari, face à l’Inter, sa quatrième défaite consécutive. Guglielmo Vicario n’oubliera pas de sitôt ses débuts dans un San Siro vide. « C’est une grande émotion personnelle, un jour qui restera à jamais gravé en moi. Je suis fier d’avoir débuté en Serie A avec ce glorieux maillot. Dommage pour le résultat, mais notre état d’esprit est le bon. Nous devons tout donner pour les 8 matchs restants » a déclaré le portier de 24 ans (ex-Venezia et Perugia) à la sortie des vestiaires. Il présentait jusque-là seulement trois matchs en Coppa Italia. Dès la conférence de presse d’après-match, son entraîneur Leonardo Semplici avait salué sa prestation.
A l’annonce de sa première titularisation, il avait reçu les encouragements de son ancien entraîneur à Perugia. « Guglielmo est un garçon exceptionnel » a affirmé Massimo Oddo. « Je crois que le moment est venu pour lui de jouer en Serie A. Il a un sens du sacrifice au dessus de la moyenne (…) La saison dernière en Serie B il a beaucoup progressé, notamment sur les sorties. Mentalement, il est très fort. J’ai toujours été surpris par sa capacité à réagir aux erreurs. Un point d’amélioration ? Gagner en masse musculaire ».

Samedi, il faudra du courage aux Rossoblù pour sauver une saison catastrophe qui, pour l’heure, les envoie tout droit en Serie B. « Vicario a été très bon pour ses débuts. Mais le rôle d’ultime défenseur est ingrat. Si, devant toi, tu as un élément très fort, comme c’est le cas de Vicario avec Cragno, tu ne joues pas… » a relativisé Mario Ielpo, l’ancien gardien de Cagliari et du Milan AC. « Il a du caractère. Selon moi, il est prêt pour être titulaire ». Renato Copparoni, autre ancien portier de Cagliari,a également été bluffé par la prestation du jeune originaire de Udine. « J’ai été surpris par Vicario, il est jeune, vif, et a beaucoup de caractère. Il a démontré qu’il était capable de pouvoir bien figurer. Il faut le tenir à l’oeil, car en cas de départ de Cragno, je pense que Vicario pourrait assurer la relève ».

Cragno sur le départ

Signe du destin, la Covid-19 a éloigné le titulaire indiscutable Alessio Cragno, victime du cluster de la Nazionale. Samedi, pour un match couperet face à Parma, Vicario enfilera une nouvelle fois les gants. Cette passation est peut-être une répétition générale de la saison prochaine. Si, y compris en cas de maintien, le futur d’Alessio Cragno semble se profiler ailleurs (AS Roma, Fiorentina, Torino, etc.), une rétrogradation en série cadette officialiserait le billet d’avion pour le tout nouveau international azzurro, après 5 saisons en Sardaigne (sous contrat jusqu’en 2024). D’autant plus que le président Giulini s’est engagé auprès de lui à le laisser partir si une offre (entre 15 et 20 millions d’euros) arrivait. Dans ce cas, Guglielmo Vicario se retrouverait dans une situation « idéale » pour devenir le titulaire naturel du club sarde.

A moins que Sirigu…

Enfin, impossible de parler des gardiens de but de Cagliari sans évoquer l’éternelle rumeur d’une fin de carrière en Sardaigne pour Salvatore Sirigu. Sarde, l’ancien gardien de Palermo et du PSG, actuellement au Torino (sous contrat jusqu’en 2022) n’a jamais caché son désir de terminer sa carrière professionnelle sur son île natale. Sans Cragno, l’horizon se dégagerait. Mais pas sûr que Guglielmo Vicario, maintenant qu’il a gouté aux joies du haut niveau, ne veuille pas jouer des coudes pour qu’on lui laisse sa chance.

Sébastien Madau



Lire aussi