Bruno Peres en mission à Rome

Par Herman Ahouande publié le 22 Août 2016
Crédits

AS Roma

Doit-on encore présenter Bruno Peres au public sportif italophile ? En un mot, c’est le défenseur le plus prolifique en terme de dribbles réussis ! 176 au total au terme de l’exercice écoulé. Sur les deux saisons avec les Granata, il a disputé 68 matches au cours desquels il a marqué 7 buts et délivré 12 assists. Son profil a toujours séduit plusieurs entraineurs qui ont déjà tenté de l’arracher au Torino. L’AS Roma a toujours gardé un œil sur l’ancien défenseur brésilien, sans pouvoir réussir à l’attirer dans ses filets. C’est désormais choses faite, puisque Bruno Peres est un défenseur de la Roma ; oui, un de plus.

L’exception qui confirme la règle

On l’a dit et redit, la défense de la Roma est en reconstruction. Pour ce faire, Walter Sabatini et son équipe ne dorment que d’un seul œil, avec le souci de joindre les actes au mot d’ordre de ce mercato : « la règle des deux P ». Car après tant de retournements de la situation défensive romaine, des renforts étaient de mise. Dans ce sens, la structure dirigeante du club s’est attachée à deux éléments : la polyvalence et les prêts. Cette arrivée de Bruno Peres n’est donc pas une exception à la règle. D’abord, le latéral brésilien vient combler le désir de Spalletti d’avoir un arrière latéral de métier. Un souci de moins pour le divin chauve qui tient ainsi son nouveau Maicon. Mieux, le néo-romain peut jouer sur les deux flancs de la défense. A cela s’ajoute des qualités techniques assez atypiques pour un défenseur et ses aptitudes à jouer comme ailier dans un 3-5-2. Une palette d’options tactiques avec un élément pour lequel la Louve n’a pas eu à casser sa tirelire. Un prêt d’un million d’euros avec une obligation d’achat fixée à 13,5 millions d’euros plus 1,5 million de bonus. L’accord avec le Toro prévoit néanmoins un versement des 20% du montant de son futur transfert. Bruno Peres s’est lié aux Giallorossi pour 5 ans avec un salaire de 2 millions par saison.

Opération Champions League

On imagine bien que l’objectif de ce recrutement est de former une équipe capable de jouer sur tous les fronts, notamment la Champions League. Son timing ne fait que confirmer cette hypothèse. En dépit des qualités du joueur et de la sobriété financière de l’opération, Walter Sabatini a eu le mérite de boucler l’affaire à temps : juste avant la date butoir de la constitution de la liste UEFA. Bruno Peres a ainsi vu son nom figurer sur cette liste au grand dam du jeune Moustapha Seck. Même si le Brésilien n’a pas eu le temps nécessaire pour disputer la manche aller des barrages face au FC Porto, une possibilité de prendre part à la phase retour n’est pas à exclure. Pour la Roma tout comme pour son nouveau défenseur, c’est un vœu qui est en voie d’accomplissement. A 26 ans, l’ancien défenseur de Santos devrait ainsi découvrir la Champions League (en cas de qualification), lui qui n’a pas caché son envie de franchir une étape dans sa carrière. Après deux saisons à Turin, dans l’ombre de la Juventus, ce nouveau cap peut enfin être franchi dans un club plus ambitieux, à condition de ne pas être, lui aussi pris dans le piège des blessures.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Alex Sandro en larmes pour ses adieux à la Juventus

Huit joueurs annoncés sur le départ à la Roma

Stefano Pioli donne un indice sur l’après Milan AC

Naples tout proche de boucler Antonio Conte

Le Milan AC prêt à accueillir Paulo Fonseca

Avatar

Herman Ahouande

Rédacteur



Derniers articles