Brescia-Atalanta, l’autre derby de Lombardie

Par Nicolas Segura publié le 30 Nov 2019

Ce samedi, les deux clubs lombards s’affrontent pour la première fois depuis plus de 13 ans. Ce duel revient au plus haut niveau du calcio, même s’il est mis au second plan régional par rapport au Derby Della Madonnina. Cette rivalité historique ne se limite pas au football : c’est un affrontement entre provinces rivales. Ce n’est certes pas un derby intramuros comme beaucoup en Italie. Pourtant, le fait que ces deux villes et clubs aient la même dimension crée une volonté de s’affirmer troisième club de Lombardie. Quelques débordements ont (bien évidemment) eu lieu lors de rencontres disputées entre les deux clubs.

Deux dimensions similaires

Brescia a un bilan positif face à l’Atalanta, pour autant les derbys sont souvent imprévisibles et passionnés. Pourtant, entre les Rondinelle et les Orobici, il y a cette année une différence majeure : les uns jouent le maintien, les autres la Champions League. Entraîneur de Brescia jusqu’à mi-novembre, Eugenio Corini, le confirmait cet été : « Notre Champions League, c’est la lutte pour le maintien ». Depuis 2006 et le dernier derby, l’Atalanta a pris une autre dimension avec le retour à sa tête d’Antonio Percassi en 2010. De son côté, Brescia est resté en Serie B de 2011 à 2019 et souhaite consolider sa place dans l’élite. De grands joueurs sont passés dans les deux équipes : directement les pensées se tournent vers Inzaghi, Baggio, Vieri ou Pirlo. Mais paradoxalement, ces deux clubs lombards ne possèdent dans leur palmarès aucun championnat. Brescia n’a même aucune Coppa Italia, tandis que l’Atalanta en a une. Historiquement, ils sont donc dans la même dimension. Mais aujourd’hui, le club de Bergame semble à un niveau supérieur.

Un bilan équilibré

À l’image du tout premier derby, il y a 99 ans, fini sur un score de 1-1, les rencontres sont souvent disputées. Sur 52 matchs, Brescia en a gagné 20, alors que l’Atalanta n’a remporté que 14 derbys. Même si la dernière confrontation date de presque quinze ans, les nerazzurri ont remporté le dernier duel et restent en position de force avant ce match. En revanche, le calendrier chargé de l’Atalanta peut jouer en la faveur de Brescia. De plus, selon Opta, les Orobici n’ont remporté qu’un seul derby en Serie A chez leurs rivaux. Mais, avant ce match tant attendu, les Bergamasques siègent à la 6ème place alors que Brescia est lanterne rouge.
Parmi les nombreux derbys disputés entre les deux équipes, le match du 30 septembre 2001 reste dans beaucoup de mémoires. Cette rencontre se termine sur un score de 3-3. Alors que l’Atalanta menait 3-1 à la mi-temps, Roberto Baggio signe un triplé qui permet à Brescia d’obtenir le match nul dans les toutes dernières secondes. De nombreux tifosi gardent en mémoire l’explosion de joie de l’entraîneur Carlo Mazzone qui traverse tout le terrain pour narguer les supporters adverses.

Les forces en présence

Aujourd’hui, avec des joueurs comme Tonali ou Papu Gomez, ce derby au Rigamonti risque d’être explosif, 13 ans après. Ce Brescia-Atalanta fait saliver tout amateur de calcio. Entre une Atalanta européenne et un Brescia qui renaît, il risque d’y avoir du spectacle. Chez les visiteurs, le trio offensif Gomez-Ilicic-Zapata a de fortes chances d’être aligné. De l’autre côté, Balotelli et Tonali essayeront d’apporter de la folie pour faire rêver les supporters à domicile. Gasperini atteint les sommets à l’Atalanta alors que Fabio Grosso va tenter d’obtenir sa première victoire à la tête de Brescia. Après avoir croisé la route de Guardiola, ancien joueur de Brescia, en Champions League, la Dea se déplace chez son rival pour un duel très attendu.

Nicolas Segura



Lire aussi