Bosnie-Italie : Un avant-match et des records à battre

Par Christophe Mazzier publié le 15 Nov 2019

C’est sans pression que la Squadra Azzurra va débuter cette rencontre comptant pour la 8ème journée du groupe J. L’Italie, avec 24 points, est déjà qualifiée pour la 16ème édition du Championnat d’Europe de Football qui se déroulera sur 12 villes européennes. Toutefois, l’intérêt est double pour les protégés de Mancini : battre le record de victoire de Pozzo et s’assurer une place de tête de série. Le match est à regarder sur la chaîne L’Equipe à partir de 20h45.

LE CONTEXTE

Un petit espoir pour la Bosnie qui ne tient qu’à un fil

Les joueurs de l’ancienne gloire croate Prosinecki n’ont que très peu d’espoir de se qualifier. A 5 points de la Finlande, il reste deux matchs à jouer. Il faudrait que les Hiboux nordiques prenne un seul point lors de leurs deux prochains matchs contre le Liechtenstein et la Grèce. Comme l’a dit Dzeko, c’est une « mission impossible ». Au sein d’un effectif de qualité, quatre « italiens » sont présents dans cette sélection : Krunic (Milan AC), Dzeko (AS Roma), Pjanic (Juventus) et Jajalo (Udinese).

Une Italie remaniée

La Squadra Azzurra aura donc à cœur de prendre des points pour finir tête de série à l’issue de ces éliminatoires. Ce match à Zenica dans l’antre bosnien ne sera pas une partie de plaisir pour Bonucci et Compagnie, car les coéquipiers de Pjanic n’y ont perdu qu’un seul match dans toute son histoire et c’était en 2014. Au sein d’une Squadra amoindrie, Belotti, le joueur en forme du moment, devrait être titularisé d’entrer, tout comme Zaniolo, au milieu, et Acerbi, au côté de Bonucci. Insigne a également une grosse carte à jouer.

La stat ?

10. Avec 10 victoires consécutives, l’équipe d’Italie peut battre le record du légendaire Pozzo qui datait de 1938-1939. Les 9 victoires lors de ces éliminatoires constituent également un record.

LA DECLARATION

Mancini, dans la Gazzetta dello sport, quand on l’interroge sur le match de ce soir : « Nous allons voir l’attitude de nos joueurs dans un match qui ne compte pas pour le classement. La Bosnie-Herzégovine est plus forte que la Finlande, et peut encore se qualifier par le billet de la Nations League. Ce ne sera pas un match facile, contre nous, elle joue toujours à 200% et contre les autres elle n’est souvent qu’à 50%. »

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Bosnie-Herzégovine (4-3-3) : Sehic; Kolasinac, Bicakcic, Kovacevic, Kvrzic; Besic, Pjanic, Cimirot; Krunic, Dzeko (cap.), Visca
Suspendus :
Indisponibles : Gojak

ITALIE (4-3-3) : Donnarumma; Florenzi, Bonucci (cap.), Acerbi, Emerson; Zaniolo, Jorginho, Barella; Bernadeschi, Belotti, Insigne
Suspendus :
Indisponibles : Mancini, Spinazzola, Verratti et Berardi

ARBITRE : Scharer (Suisse).

LE DERNIER BOSNIE-HERZÉGOVINE-ITALIE

Il faut remonter au 06 novembre 1996 pour revoir la Squadra Azzurra en terre bosnienne. Un an après la fin de la guerre de Bosnie, les coéquipiers de Salihamidzic battaient, en match amical (score 2-1), une équipe d’Italie avec à sa tête Arrigo Sacchi. Les azzurri, fraîchement éliminée au 1er tour de l’Euro 1996 au dépend de l’Allemagne et de la République Tchèque (les deux futurs finalistes de l’Euro !), comptaient dans leurs rangs Chiesa père, Zola, Casiraghi, Dino Baggio, Maldini, Albertini… Une autre époque.

Christophe Mazzier



Lire aussi