Bonaventura, l’autre recrue du Milan AC ?

Par Max Miotto publié le 28 Juil 2017
Crédits

La saison écoulée a été pour le moins frustrante pour l’international italien. Elle avait pourtant bien débuté avec une première partie de saison encourageante. A la trêve hivernale, Milan pointait à la 5ème place et pouvait encore prétendre à une qualification en Champions League.

Un bon début de saison stoppé net

Auteur de 3 buts et 2 passes décisives, il est alors l’un des hommes fort du dispositif mis en place par Montella. Le graal arrive même quelques semaines plus tard, à Doha, lieu de la finale de la Supercoppa. Face à la Juventus, Bonaventura inscrit la première ligne à son palmarès, au cours d’une rencontre où il se montre décisif. D’abord, en parvenant à égaliser d’une superbe tête décroisée, puis, en inscrivant son tir au but dans une séance qui verra Donnarumma briller et Milan l’emporter au couteau.

Malheureusement, une entorse de la cheville avec distension des ligaments survient face à l’Udinese. La suite de la saison fut bien plus poussive. Les stats ne trompent pas : avec Bonaventura, Milan gagne davantage (10 victoires contre 8 sans lui) et perd moins (4 défaites contre 7 sans lui). Mais au-delà des chiffres, c’est surtout le jeu proposé qui inquiète. Véritable dépositeur et impulseur du jeu milanais, son absence pèse sur l’équipe qui ne parvient pas à maintenir ses bonnes performances du début de saison. Sans un Deulofeu décisif et un Donnarumma en état de grâce, on voit d’ailleurs mal comment les Rossoneri auraient pu accrocher l’Europe. Vous avez dit Bonaventura-dépendance ?

Quel rôle pour lui cette année ?

Avec l’arrivée des Chinois suivie d’un mercato XXL, le Milan AC a pris une toute autre dimension cet été. A tel point que le recrutement de top players tels que Bonucci ou Çalhanoğlu a presque éclipsé le retour à la compétition du Jack. Depuis son arrivée dans la capitale lombarde, Bonaventura n’a jamais souffert de la concurrence jusqu’à devenir un élément indéboulonnable de l’équipe. Malgré cette notoriété acquise, cela n’empêche pas certains médias et tifosi de ne pas le considérer comme un titulaire en puissance pour la saison à venir. Un constat pour le moins surprenant si l’on connait l’importance du bonhomme. Vif, technique, joueur, altruiste, volonté d’aller vers l’avant, passeur et buteur, autant de qualité qui doivent faire de lui un élément plus que crédible du onze type. Surtout que, entouré de joueurs de talents, on peut légitiment espérer une hausse de son niveau de jeu.

Sa polyvalence à plusieurs postes permet d’offrir une diversité dans les choix tactiques de Montella, à condition de faire de lui un élément clé de l’effectif. De plus, les nouvelles recrues auront besoin d’être intégrées par des joueurs d’expériences (il est désormais l’un des joueurs actuels ayant le plus revêtu la tunique rossonera) capable de les guider et de leur transmettre cet attachement au club. Difficile donc d’imaginer Montella se passer des services d’un joueur en pleine force de l’âge et qui aura à cœur de faire une grande saison… avec comme autre objectif de rallier la Russie au mois de Juin prochain ! Le capitaine Jack semble donc avoir toutes les cartes en main pour guider le navire Rossonero « Made in China » vers des sommets qu’il a tant côtoyer par le passé.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un international danois dans le viseur de la Juventus

La Juventus pousse pour Jean-Clair Todibo

Alvaro Morata au Milan AC, ça se précise

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Avatar

Max Miotto

Rédacteur



Derniers articles