Bilan mi-saison – Top 5 – les meilleurs joueurs de la première partie de saison

Par Grégory Canale publié le 28 Déc 2021
Crédits

Après 19 journées, la Serie A édition 2021/2022 livre ses premiers états d’âmes. Pour Calciomio, retour sur les cinq joueurs qui ont marqué cette première partie de saison.

5) Lorenzo Pellegrini (AS Roma) : essentiel capitaine

Sans son capitaine, absent depuis la fin novembre, l’AS Roma a d’abord accusé le coup avant de se reprendre quelque peu. Oui Lorenzo Pellegrini n’a joué qu’à treize reprises cette saison, mais l’Italien a affiché un rendement de très haut standing lorsqu’il a été aligné par José Mourinho. Cinq buts, dont un coup-franc sublime face à Cagliari (1-2), et deux passes décisives. Lorenzo Pellegrini devrait rester encore longtemps dans la capitale, lui qui a signé pour un nouveau bail jusqu’en 2026 avec son club. le milieu a tout pour occuper une place de choix dans le cœur des tifosi giallorossi. Reste à vaincre cette régulière fragilité pour devenir définitivement incontournable.

4) Kalidou Koulibaly (Napoli) : le roc est de retour

Avec l’arrivée de Luciano Spalletti sur le banc, le Sénégalais a retrouvé une continuité qu’on ne lui connaissait plus. Et il n’est pas étonnant de voir son équipe beaucoup plus friable depuis sa blessure début décembre. Quand le défenseur est sur le terrain, les Napolitains semblent mieux armés. En sa présence, les Partenopei ont un rythme de croisière moyen de 2,5 points par match. Meilleure défense de la phase aller (14 buts encaissés), le Napoli a même totalisé neuf clean sheets lors des quatorze apparitions du joueur. Véritable patron derrière, Kalidou Koulibaly joue avec élégance, efficacité (71,4 % de dribbles annihilés) et est capable également d’être un atout offensif, avec deux buts marqués et une passe décisive.

3) Hakan Çalhanoğlu (Inter) : le derby en déclic

À cette position aurait pu figurer largement Nicolò Barella. Aux côtés de son compère de l’entrejeu, ils se partagent d’ailleurs la place actuelle de co-meilleur passeur de Serie A (7 assists). Mais le Turc se démarque en ajoutant à cela six buts au compteur. Arrivé en provenance du rival milanais l’été dernier, Hakan Çalhanoğlu a bien démarré pour sa première face au Genoa (un but, un passe décisive), avant de rentrer sérieusement dans le rang. Puis le Derby della Madonnina contre le Milan AC (1-1), début novembre, a été un tournant. Transcendé par les sifflets à son encontre, le milieu marque le but de l’Inter et vient célébrer sous la curva de ses anciens supporters. Depuis, il marche sur l’eau – avec 5 buts et 5 passes décisives entre la 12ème et la 19ème journée – et 46 occasions créées.

2) Marcelo Brozović (Inter) : le leader de l’ombre

Mais que serait Çalhanoğlu (et Barella) sans son purificateur au milieu de terrain ? Pas une action n’aboutit sans passer par les pieds du Croate. Le joueur a participé à 112 phases de jeu qui ont débouché sur un tir pour l’Inter. Le meilleur ratio de la mi-saison en Serie A. Marcelo Brozović n’est certainement pas l’élément le plus fringant de l’effectif nerazzurro, mais c’est sans doute le plus important. Il est un maillon indispensable du champion d’automne, dans les phases de récupérations et de constructions. Son coach Simone Inzaghi ne s’est jamais passé de ses services sur la première partie de saison. Et pour cause. Le milieu a clôturé les 19 premières journées avec 93 % de passes réussies. Brozović est le joueur qui a effectué le plus de passes dans le championnat (1380).

1) Dušan Vlahović (Fiorentina) : un crack est né

La saison passée fut celle de la révélation. Cet exercice est celui de la confirmation. À 21 ans, le Serbe est l’attraction du moment de la Serie A. L’attaquant, pisté par de nombreuses écuries, a annoncé ne pas vouloir renouveler son contrat avec la Fiorentina à échéance en 2023. Cela a généré quelques tensions avec ses tifosi qui auraient pu le rendre moins performant. Il n’en a pas été ainsi. Seize pions inscrits en 19 rencontres (1 toutes les 112 minutes) pour l’actuel meilleur scoreur du championnat, qui a également égalé le record du nombre de buts marqués sur une année solaire, co-détenu par Cristiano Ronaldo et Omar Sívori (33). C’est le joueur qui a le plus tiré au but avec 68 tentatives. Si Dušan Vlahović continue sur ce rythme, il pourrait être le premier capocannoniere viola depuis Luca Toni et ses 31 buts en 2005/2006.

Grégory Canale

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.