Bilan mi-saison – Flop 5 – les pires joueurs de la première partie de saison

Par Aurélien Bayard publié le 29 Déc 2021
Crédits

À une journée près, la moitié de la saison a déjà eu lieu et certains joueurs n’ont pas su tirer leur épingle du jeu. C’est donc dans le jeu que Calciomio a décidé de jeter son regard froid et implacable pour les juger. Le niveau de ces cinq joueurs a été insuffisant au regard des performances escomptées et c’est donc sans surprise qu’ils intègrent ce flop 5 de la mi-saison.

5) Zlatan Ibrahimovic : le poids des âges

Du point de vue statistique, la sanction peut paraître lourde (11 matchs, 7 buts) mais Zlatan est de moins en moins Zlatan dans le jeu. Oui son aura permet toujours à ses troupes d’être plus entreprenante, d’avoir un esprit plus conquérant, mais le poids des âges se fait sentir sur le colosse suédois. Le match contre Bologne symbolise bien cette demi-saison. Un contre-son-camp mettant tout l’AC Milan dans la panade mais présent pour reprendre un tap-in à la fin du temps réglementaire pour cacher la misère. Le retour du Z était indispensable pour permettre aux Rossoneri de retrouver les sommets. Son départ le semble également si l’équipe de Stefano Pioli veut y rester. Il a encore 20 matchs pour se reprendre.

4) Franck Ribery : Pas d’effet whaou

Son arrivée surprise en Campanie avait suscité le même engouement lors du débarquement en Toscane. Les supporters de Salerne s’imaginaient donc déjà à voir le troisième du Ballon d’Or 2013 dans la même forme étincelante. Sauf qu’à 38 ans, Chti Franck n’est plus aussi virevoltant qu’avant. Quand il est disponible, c’est avec le brassard de capitaine vissé sur le biceps qu’il mène ses ouailles au combat. En vain. Salerne est bon dernier et l’ancien Bleu n’arrive pas à briller dans le marasme ambiant. Si Ribery semble tout de même décidé à rester chez le deuxième club de Claudio Lotito jusqu’au bout de la saison, la Lega pourrait en décider autrement si le président de la Lazio ne se résout pas à vendre ses parts à un prix décent.

3) Diego Godin : plus proche de Waldemar Victorino que de Francescoli

La colonie uruguayenne de Cagliari compte de fiers représentants comme Diego Lopez ou Enzo Franscescoli. Mais Diego Godin ne rentrera pas dans cette caste-là. Un an après son arrivée en Sardaigne, les mêmes défauts qui ont provoqué son éviction de l’Inter Milan sont toujours là. Il n’est pas le seul responsable du naufrage casteddu mais il ne peut pas non plus se regarder dans le miroir en se disant qu’il fait très bien son travail. Plusieurs rumeurs envoient l’ancien Colchoneros de retour en Espagne, ce qui serait plutôt une bonne idée s’il souhaite se refaire la cerise.

2) Jérémie Boga : la tête à tout sauf à Sassuolo

L’exemple type du joueur qui n’a pas digéré son non-transfert. En douze rencontres, le natif de Marseille n’a pas fait trembler les filets une seule fois et a distribué une unique passe décisive. Un bilan bien maigre pour celui qui nous a habitué à des dribbles chaloupés et de puissantes frappes. L’ancien sociétaire de Chelsea trouvait qu’il avait fait son temps à Sassuolo et souhaitait rejoindre son ancien coach Roberto de Zerbi au Shakhtar Donetsk lors du dernier mercato estival, sans succès. Les dirigeants neroverdi ont enfin cédé – à 6 mois de la fin de son contrat – pour récolter un chèque aux alentours de 20 millions d’euros. L’international ivoirien va découvrir un nouvel univers à l’Atalanta Bergame et doit démontrer qu’il avait raison de viser plus haut.

1) Aaron Ramsey : il faut partir maintenant Monsieur

Le couperet est tombé sur le Gallois mais il aurait très bien pu tomber sur la quasi-intégralité des milieux de terrain de la Juventus. Recruté pour zéro euro en 2019, c’est également son niveau depuis quelques mois. C’est simple, si vous voulez voir un Aaron avec le sourire et flamboyant, il faut plutôt regarder les trêves internationales quand il endosse le maillot du Pays de Galles. Sinon c’est insipide, laborieux. Le divorce est totalement consommé avec les supporters puisque ces derniers ont été jusqu’à lui souhaiter sa mort lorsque la Juventus lui a souhaité son anniversaire sur les réseaux sociaux. Méfiance, c’est plutôt Ramsey qui attirait la grande faucheuse quand il enquillait les buts.



Aurélien Bayard



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.