Bilan des joueurs italiens : Leonardo Bonucci

Par Grégory Canale publié le 28 Mar 2020

La Serie A est momentanément suspendue, pour cause de crise sanitaire liée au Covid-19. En attendant le retour du championnat, Calciomio vous propose de dresser les bilans individuels des internationaux italiens cette saison. Focus sur l’actuel capitaine de la Juventus et de la Nazionale : Leonardo Bonucci.

Ce qu’on attendait de lui avant le début de saison

Revenu depuis un an au bercail, après un interlude milanais, le défenseur de 32 ans a connu une saison 2018/2019 mitigée à la Juventus. Un huitième titre national d’affilée pour son club et une Supercoppa glanés, certes, mais des échecs en quarts de finale de la Champions League et de la Coppa Italia. Au cours de cet exercice, Leonardo Bonucci a alterné le bon et le très moyen.

Sa qualité pourtant reconnue de relance n’a pas toujours été au rendez-vous, tout comme son placement défensif. En témoigne son manque de timing sur le corner qui a permis à De Ligt de qualifier l’Ajax pour les demi-finales de la coupe d’Europe. Le jeune Matthijs, bourreau des Bianconeri, débarque d’ailleurs dans le Piémont au mercato suivant. Ce qui fragilise la position de Leo à Turin. Recruté pour 75 M€, le Néerlandais est annoncé favori pour épauler Chiellini en défense central. L’été n’est donc pas au beau fixe.

En sélection a contrario, tous les voyants sont au vert ou presque. Les Azzurri sont proches d’une qualification pour l’Euro 2020, après deux succès primordiaux en juin contre la Grèce et la Bosnie-Herzégovine. Aux côtés de son compère juventino Giorgio Chiellini et de Marco Verratti, Leonardo Bonucci est la caution expérience de l’équipe d’Italie. Trois joueurs sur lesquels Roberto Mancini s’est appuyé pour bâtir son collectif.

La situation aujourd’hui

Ce n’était pas prévu au programme. La grave blessure de Chiellini en août a propulsé Bonucci comme capitaine de la Juventus et de la Squadra Azzurra. Un rôle qui lui tient à cœur, n’hésitant pas à prendre sous son aile De Ligt en club et Romagnoli en sélection. Cependant, l’absence de Chiello se fait sentir. Leo paraît moins agressif sans son coéquipier fétiche. Ses prestations avec la Nazionale, qui obtiendra son ticket pour l’Euro 2020, sont décevantes. Pas toujours rassurant et souvent à la limite dans son placement, le Turinois s’en sort en revanche dans le jeu.

Cette saison, le joueur a pu faire valoir son goût pour les relances propres. 87,6 % de passes réussies en Serie A, un ratio qui grimpe même à 91 % en Champions League. Trop peu néanmoins pour inspirer de la sérénité à la Juve. Orpheline de son roublard Chiellini, la défense bianconera a montré énormément de fébrilité jusqu’à l’arrêt des compétitions. En championnat, l’arrière-garde subit en moyenne un but par match. Du jamais vu auparavant. Toutes compétitions confondues, la Vecchia Signora a même encaissé 33 buts en 2019/2020. Leonardo n’a pas assuré au maximum son rôle de leader derrière.

Il fallait un déclic. La défaite face à Lyon (1-0), en huitièmes de finale aller de la Champions League, l’a été. Le patron Bonucci est monté aux créneaux pour faire revenir ses troupes dans le droit chemin. Une altercation avec Matuidi à l’échauffement, puis un coup de gueule du capitaine en zone mixte après la rencontre. Bénéfique pour l’effectif qui a su réagir, en remportant ensuite le Derby d’Italia. Une victoire face à l’Inter permettant au club turinois de reprendre la tête de la Serie A, juste avant la suspension du championnat.

Note d’indispensabilité en Nazionale

7/10 : Oui Leonardo Bonucci n’a pas réalisé sa meilleure saison. Oui sans Giorgio Chiellini il paraît plutôt perdu. Mais après plusieurs mois difficiles, le défenseur n’a pas coulé pour autant et a su remobiliser les siens. Leo a maintenu le cap, ce qui n’était pas chose aisée. L’Italie est qualifiée pour l’Euro, qui se jouera en 2021, la Juventus est leader de Serie A et reste en course pour renverser Lyon en Champions League. Le contrat pourra être rempli… Si la saison va au bout.

Grégory Canale

Rédacteur



Lire aussi