Bilan des joueurs italiens : Giorgio Chiellini

Par Teo Contu publié le 03 Avr 2020

La Serie A est momentanément suspendue, pour cause de crise sanitaire liée au Covid-19. En attendant le retour du championnat, Calciomio vous propose de dresser les bilans individuels des internationaux italiens cette saison. Focus sur le défenseur de la Juventus et de la Nazionale : Giorgio Chiellini.

Ce qu’on attendait de lui avant le début de saison

C’est une défense renforcée de la Juventus qui commençait sa préparation à l’été 2019. Merih Demiral, acheté 15M à Sassuolo et le bourreau de la Juventus en Champions League l’année passée, Matthijs de Ligt, rejoignaient la défense bianconera. Deux recrues qui auraient dû permettre à la paire Bonucci-Chiellini de se reposer face à une saison qui s’annonçait complexe. Seulement voilà, le 30 août, la terrible nouvelle tombe : rupture des ligaments croisés de Giorgio Chiellini.

La hiérarchie dans la défense de la Vieille Dame est alors totalement bousculée. Matthijs de Ligt, venu prendre de l’expérience en Italie se retrouve titulaire derrière et souvent en difficulté. Épaulé par un Leonardo Bonucci pas toujours irréprochable défensivement, la Juventus a encaissé 24 buts en 26 rencontres de championnat cette saison, 8 de plus que l’année passée à la même période.

Le joueur de 35 ans reste néanmoins optimiste sur sa blessure, et entame sa rééducation dès le mois d’octobre. De retour à l’entraînement mi-janvier, il signe son véritable retour sur le carré vert le 16 février, face à Brescia. Mais la route aura été longue pour le numéro 3 italien, qui aura manqué 32 rencontres cette saison. Il fallait remonter à l’hiver 2012 pour voir Re Giorgio louper plus de 10 matchs à cause d’une blessure (12 matchs loupés entre décembre 2012 et février 2013).

La situation aujourd’hui

Avec 3 rencontres disputées cette saison (dont seulement une en tant que titulaire, face à Parma lors de la 1ère première journée), le défenseur signe en toute logique la saison la plus faible de sa carrière, en matière de matchs joués.

Si le joueur a montré des signes rassurants sur son niveau lors de ses entrées face à Brescia et la SPAL, l’arrêt brutal du championnat à la suite du Covid-19 a stoppé son véritable retour sur les terrains. L’Euro se jouera finalement à l’été 2021, ce qui va laisser une saison de plus au défenseur formé à Livorno de prouver qu’à 35 ans, il peut encore faire partie des 23 qui iront disputer l’Euro.

Du côté de la Nazionale, c’est Acerbi qui a le plus marqué les esprits dans la charnière centrale azzurra. A 32 ans, le défenseur de la Lazio réalisait sa meilleure saison, et a même dépassé Romagnoli dans l’ordre de la hiérarchie, en l’absence de Chiellini.

Notes d’indispensabilité en Nazionale

?/10 : Difficile de se prononcer pour l’instant sur la participation de Chiellini à l’Euro, pourtant si important pour la Squadra Azzurra. Le niveau qu’il affichera lors de la reprise du championnat sera déterminant, tout comme l’état de son genou (les rechutes étant fréquentes pour ce type de blessure).

Si le joueur passé par la Fiorentina ne revient pas à son niveau la saison prochaine, il ne serait pas étonnant de voir Mancini lancer une charnière Bonucci-Acerbi ou Bonucci-Romagnoli pour les prochaines rencontres internationales. Et peut-être à l’Euro ? Attention également aux jeunes Cistana et Bastoni, qui ont montré de belles choses dans leur clubs respectifs, Brescia et l’Inter, et qui pourraient se frayer une place dans le groupe du prochain Euro.

Teo Contu

Etudiant en L2 Info-Com. Passionné de foot depuis le berceau et supporter du Milan AC



Lire aussi