Bilan des joueurs italiens : Andrea Cistana

Par Aurélien Bayard publié le 27 Avr 2020

Pendant cette période de confinement dû à l’épidémie de Covid-19, la rédaction se mobilise pour vous offrir des bilans individuels de nos internationaux italiens. Aujourd’hui, Calciomio vous présente le bilan d’Andrea Cistana, le défenseur de Brescia.

Ce qu’on attendait de lui en début de saison

L’arrivée de Mario Balotelli, l’explosion annoncée de Sandro Tonali, personne ne prêtait attention au bel Andrea. Pourtant il est une des pièces majeures de la remontée des Rondinelle en Serie A. La saison dernière, il s’installe directement dans le onze de départ alors qu’il sort d’un prêt de six mois en Serie C au Prato. L’antichambre italienne découvre alors un défenseur rarement mis en défaut dans les airs et souvent bien placé. Polyvalent, il peut aussi dépanner au poste de latéral droit mais c’est en tant que central qu’il donne la pleine mesure de son talent.

L’arrivée dans l’élite italienne n’allait pas changer son statut de titulaire indiscutable puisque Massimo Cellino rêve d’intégrer un maximum de jeunes pousses brescianes dans son équipe. Au contraire, c’est même son compère Simone Romagnoli qui est renvoyé à son employeur, l’Empoli FC, remplacé numériquement par Jhon Chancellor.

La situation aujourd’hui

D’un point de vue purement individuel, Andrea Cistana peut être fier de sa saison. Sans des suspensions et une blessure à la cheville, il aurait pu jouer tous les matchs de championnat. Il en a aussi profité pour marquer le premier but de sa carrière en Serie A. Le rondinelle se mesure donc aux plus forts depuis le début de l’année et le fait même avec brio. Cependant Brescia est la 19ème défense de Serie A et semble prendre la direction de la Serie B. Dommage car sur le papier, le maintien ne paraissait pas impossible.

Malgré ses qualités, Cistana doit améliorer certains aspects de son jeu. L’excès d’engagement particulièrement. Avec sept cartons jaunes et un rouge en 21 matchs, Andrea fait certes tout pour que ses adversaires ne passent pas. Mais la peur de finir à 10 s’installe souvent dans la tête de ses coéquipiers et des supporters. Son manque vitesse est souvent la cause de ses tacles kamikazes et il lui faut soit améliorer son anticipation, soit devenir plus rapide.

L’éventuelle descente de Brescia n’aura pas d’effet sur Andrea Cistana. Valorisé entre huit et dix millions, le jeune défenseur continuera à coup sûr d’officier en Serie A. La Juventus s’est renseignée en septembre et, malgré la période de confinement, Parma, Cagliari et Bologna essaient de négocier avec Massimo Cellino.

Note d’indispensabilité en Nazionale

3/10 : L’appel d’Andrea Cistana dans la Squadra Azzurra est un mélange de plusieurs sentiments. D’abord la revanche. Malgré ses qualités évidentes, Cistana n’a jamais revêtu le maillot azzurro en équipe jeune. Ensuite la surprise. Même lui ne s’imaginait pas atteindre ce niveau, s’imaginant plutôt comme un futur bon joueur de Serie C. Roberto Mancini a décidé de changer le destin de Cistana et récompense ainsi la progression du brescian. Intégré dans un groupe élargi de 29 joueurs, Andrea n’a cependant pas eu la chance d’honorer sa première cape internationale.

Sa participation à l’Euro 2020 restait quand même très hypothétique. Il lui devait franchir plusieurs étapes avant de goûter à sa première compétition internationale. La principale est de déloger ses principaux concurrents : Armando Izzo et Gianluca Mancini. Ce n’est pas chose aisée puisque les 2 défenseurs ont déjà donné satisfaction au technicien national.

L’ancien buteur de la Sampdoria avait aussi rappelé que : « [Cistana] a un profil intéressant et nous voyons plus loin que ce championnat d’Europe ». Son intégration, comme celle de Gaetano Castrovilli et de Ricardo Orsolini, avait surtout pour but de préparer le futur de la Nazionale. Le report d’un an peut aussi jouer en sa défaveur : le retour de blessure de Georgio Chiellini va opérer un véritable jeu de chaise musicale sur tous les défenseurs centraux transalpins.

Aurélien Bayard



Lire aussi