Bilan des joueurs italiens : Alessio Romagnoli

Par Julien Camarda publié le 26 Mar 2020

Si le championnat est officiellement arrêté à cause de la situation sanitaire alarmante en Italie, la rédaction de Calciomio vous propose de dresser les bilans individuels des internationaux italiens cette saison. On poursuit aujourd’hui avec Alessio Romagnoli, défenseur central, titulaire indiscutable et capitaine du Milan AC.

Ce qu’on attendait de lui avant le début de saison

Titulaire indiscutable dans l’arrière garde des Rossoneri, Alessio Romagnoli clôture une bonne saison 2018-2019 avec le Milan AC : 32 présences en 38 matchs de Serie A et 2 buts inscrits. Après avoir évoluer un an aux côtés de Bonucci au Milan AC, Romagnoli reprend le flambeau et la place de leader au sein d’une défense souvent décriée. Positionné dans une défense à quatre, il forme un duo intéressant avec Mateo Musacchio. Solide défensivement et propre dans la relance il est souvent le point de départ des actions milanaises. La saison dernière, il devient infranchissable : aucun dribble subi en 23 matchs. Seul Virgil Van Dijk fait mieux avec 31 rencontres. (Source OptaPaolo)

Au-delà de la position et du numéro de maillot, Romagnoli est assimilé à un certain Alessandro Nesta : élégant, silencieux et leader incontesté. Décisif offensivement mais surtout défensivement, le défenseur italien sort d’une saison pleine mais se doit de confirmer.

La situation aujourd’hui

Tout comme le Milan AC, Romagnoli est actuellement en difficulté et il faut dire que les récents déboires de la direction rouge et noire n’aident pas. Effectivement, sur le plan comptable, le Milan AC a réalisé son pire départ de l’histoire sous l’ère Giampaolo. Depuis début 2020, Pioli a redressé la barre mais le licenciement de Boban a remis le feu aux poudres. Le plan d’Elliott est à l’économie si bien que le défenseur de 25 ans pourrait être cédé pour un prix moyennant les 40 millions d’euros. Après avoir repoussé plusieurs offres en 2019 : « Je n’ai pas entendu parler de ces rumeurs. Le marché des transferts est fermé et je me sens très bien au Milan AC. Je n’ai aucune raison de changer car pour moi, c’est un honneur d’être le capitaine de ce club. Je le répète, je suis très bien et tant que ça sera le cas, je resterai ici », un manque de considération et des opinions divergentes pourraient cette fois-ci sceller son départ.

En ce qui concerne l’aspect sportif, ce qui peut faire défaut au numéro 13 c’est l’expérience des grands soirs. En effet, les Rossoneri n’ont plus goûté à la Champions League depuis 2014 et le défenseur italien ne faisait pas encore partie du groupe. Sa dernière expérience européenne est une élimination dès les phases de groupe de l’Europa League en 2018. Bien trop maigre. Mais avec plus de 2 300 minutes jouées en Serie A cette saison et après plus de 5 ans au haut niveau, il Capitano reste un élément crucial pour les Rossoneri.

Notes d’indispensabilité en Nazionale

6,5/10 : Avantage Romagnoli. Arrivé en Nazionale en 2016, Romagnoli tend à une place de titulaire. En outre, le duo Bonucci – Chiellini reste l’une des valeurs sûres de la Nazionale mais en l’absence du second Romagnoli a pu s’illustrer. Egalement gaucher et aillant partagé une saison avec Bonucci, il est le plus a même de compléter l’avant-dernier rempart des Azzurri. Auteur de 2 buts en 4 matchs lors des qualifications pour l’Euro, Romagnoli accompli de belles performances sous les yeux de Roberto Mancini.

Armando Izzo, Daniele Rugani, Gianluca Mancini et Francesco Acerbi viennent compléter le secteur défensif. Avec 1 but en 3 matchs, le Laziale reste l’alternative la plus dangereuse. Plus expérimenté c’est vrai, mais Romagnoli a l’avantage de pratiquer une défense à quatre également avec le Milan AC. Avec l’Euro repoussé d’un an, il aura du temps pour remonter la pente et le duo actuel sera vieillissant. Assurément, à la vieille de la compétition Bonucci aura 34 ans et Chiellini ira sur ses 37 bougies… Bien qu’il ne soit pas toujours titulaire, Romagnoli aura donc une carte à jouer, à condition de passer un cap avec Milan. Le capitaine des Rossoneri est un joueur important de la Squadra Azzurra. Sauf blessure, il devrait être de la partie en 2021.

 

Julien Camarda

Rédacteur



Lire aussi