Bilan de la saison 2015-2016 : Hellas

Par Matteo Pogliani publié le 24 Mai 2016
Crédits

Hellas

L’Hellas restait sur deux saisons encourageantes dans l’élite et la continuité amenée par Mandorlini laissait présager une autre année intéressante du côté gialloblù. Un échec inattendu qui doit surement laisser un goût amer en bouche, tant l’équipe et le club semblaient avoir les moyens de se pérenniser en Serie A. Dommage !

La saison du Hellas

Organigramme Hellas

-20ème de Serie A.

-Eliminé en huitième de Coppa Italia par le Napoli.

-41 matchs, 7 victoires, 13 matchs nuls, 21 défaites, 38 buts marqués, 67 buts encaissés.

L’équipe type

Meilleurs buteurs : Luca Toni et Giampaolo Pazzini, 6.

Meilleur passeur : Pawel Wsolek, 6.

Joueur le plus utilisé : Eros Pisano, 3175.

Les +

PAWEL WSZOLEK

Le meilleur passeur de l’équipe aura tenté d’illuminer un peu le jeu de l’équipe gialloblù jusqu’au bout. Le Polonais de 24 ans se sera montré aux yeux de la Serie A, lui qui est en fin de contrat cette saison. Sans doute l’une des futures bonnes pioches de ce mercato.

FEDERICO VIVIANI

Une autre belle découverte de cette saison bien terne. Dans l’entrejeu véronais, le jeune italien s’est démarqué des autres par sa technique et son intelligence de jeu. Un joueur en pleine progression qui semble avoir plus d’une carte dans son jeu.

PIERLUIGI GOLLINI

Son nom était sur toutes les lèvres, semaines après semaines, depuis ses titularisations. En même temps, lorsqu’on est autant sollicité que lui, bien figurer se remarque. Pas étonnant qu’il soit sur les tablettes d’autres clubs de Serie A pour la saison prochaine. Les promesses sont là en tout cas.

Les –

GIAMPAOLO PAZZINI

Le Pazzo n’a pas réussi son passage en gialloblù. Les attaquants italiens ont l’habitude de faire leur Giro tout au long de leur carrière, pourtant bien que Vérone ne se trouve pas en haut d’une montagne, il semblerait que cette étape ait été trop dure pour Giampaolo. Dommage !

ROMULO

On attendait son retour suite à son passage en bianconero la saison passée. En espérant qu’il retrouve son niveau d’antan, à un an de l’Euro, en quittant définitivement les pépins physiques. Cela n’a pas eu lieu, sa saison a été semée à nouveau de blessures récurrentes l’éloignant bien trop souvent du terrain de jeu.

LEANDRO GRECO 

Formé à la Roma, Greco n’a, à 29 ans, toujours pas passé le cap qu’on lui prévoyait à ses débuts. Et sa saison au Hellas n’a vraisemblablement jamais décollé. Plutôt lent dans les transmissions, il n’a pas rempli son contrat. Pas étonnant qu’il se soit fait devancer dans la hiérarchie par Viviani et Marrone.

Les entraîneurs

ANDREA MANDORLINI

Débuter par un match nul face à l’AS Roma, et se dire que finalement, cette saison apportera son lot de satisfaction comme les deux précédentes. C’est ce que les amateurs du Calcio se disaient et surement ce que Mandorlini espérait. Et pourtant, le message n’est pas passé, les solutions n’ont pas été trouvées, tout comme l’arrivée d’idées neuves, pour pousser plus loin les limites de son groupe. Bien qu’ils aient été blessés les deux, l’échec du duo Toni-Pazzini en est surement l’exemple le plus flagrant, bien qu’on puisse admettre que les deux avants-centre ne soient pas forcément complémentaires.

LUIGI DELNERI

Un entraîneur expérimenté de Serie A pour un autre. On a tenté la valeur sûre, et pourtant cela n’a pas pleinement marché. En effet, bien que les résultats se soient quelque peu améliorés et que le jeu ait été plus décanté, force est de constater que, même sous Luigi Delneri, la sauce n’a pas pris entièrement. Ce qui laisse forcément un goût amer quand on évalue le potentiel de ce groupe. Après la relégation, il quitte le club d’un commun accord avec la direction, dommage.

La saison prochaine

L’Hellas est un club qui peut ambitionner une remontée dans la foulée dans l’élite. Il commençait d’ailleurs à trouver sa place dans le jardin de la Serie A. L’institution gialloblù est solide, l’entraîneur actuel est compétent et disponible à assurer cette remontée. Sauf exode de la part de la totalité de l’effectif, celui-ci a largement le niveau de la Serie B. L’objectif est donc celui de remonter immédiatement avec le nouvel entraineur qui devrait être nommé prochainement afin de bien préparer la saison.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Matteo Pogliani

Rédacteur



Derniers articles