Bilan de la saison 2015-2016 : Chievo

Par Matteo Pogliani publié le 29 Mai 2016
Crédits

Chievo

50 points, 10 de plus que le seuil minimum virtuel pour atteindre le maintien. Une réussite tout simplement, alors que l’optimisme n’était pas forcément au rendez-vous en début de saison. Un mercato marqué par la venue de joueurs d’expérience et les rennes de l’équipe toujours entre les mains de Maran. Entre le nul arraché au Juventus Stadium et cette fin de saison en apothéose, le Chievo a fait le travail qu’il fallait pour mériter ce classement. Chapeau !

LA SAISON DU CHIEVO

Chievo 2015-2016

– 9ème de Serie A

– Éliminé au troisième tour de Coppa Italia par la Salernitana

– 39 matchs, 13 victoires, 11 matchs nuls, 15 défaites, 43 buts marqués, 46 buts encaissés.

L’ÉQUIPE TYPE

Meilleur buteur : Alberto Paloschi, 8

Meilleur passeur : Riccardo Meggiorini, 8

Joueur le plus utilisé : Albano Bizzarri, 3 270

LES +

ALBANO BIZZARRI

Il y avait quelques doutes sur le niveau de l’ancien gardien du Genoa, âgé de 38 ans. Et bien, il les a vite évincés dès le début de la saison, enchaînant de belles prestations tout au long de la saison, rassurant toute l’équipe gialloblù. Un autre exemple d’un joueur qui semble se bonifier avec le temps.

VALTER BIRSA

Difficile de choisir un joueur tant les milieux de terrain du Chievo ont été performants cette saison. Mais Birsa aura surement été le plus régulier des siens, avec en récompense, 6 buts et 7 passes décisives. Une belle façon de se relancer pour l’ancien du Milan AC.

RICCARDO MEGGIORINI 

Meilleur passeur de l’équipe et auteur de cinq réalisations, il aura, d’une manière ou d’une autre, réussi à faire oublier Paloschi parti contre une belle somme à Swansea durant le mercato hivernal. Il s’est mis au service de Maran, avec le professionnalisme qu’on attendait de lui. Et sur le terrain, son expérience lui a permis de tirer son épingle du jeu.

LES –

PAUL-JOSÉ MPOKU

On attendait bien plus des prestations de l’ancien du Standard de Liège, lui qui est arrivé en Italie avec beaucoup d’ambitions. La déception est bien là, et un départ cet été est fort probable pour un joueur qui aura tout de même coûté cher à l’équipe gialloblù.

DARIO DAINELLI 

En perte de vitesse dans l’arrière garde du Chievo, Dario semble accuser le coup des années qui sont désormais derrière lui. Certes, son expérience a fait le plus grand bien à l’équipe lors de ses apparitions, mais ce n’est peut-être plus suffisant. On regrette toutefois sa blessure aux ligaments croisés qui risque de mettre un terme anticipé à sa carrière.

ANDERS CHRISTIANSEN

Un passage en Serie A sous le signe de l’anonymat. Ce jeune danois de 25 ans n’aura jamais réussi à s’imposer dans l’entrejeu gialloblù. Le recrutement aurait pu être de ceux des « bonnes pioches », mais finalement, après un an de permanence à Vérone, il est reparti du côté de Malmö sans laisser de regrets ni de souvenirs marquants au club.

L’ENTRAÎNEUR

Une très bonne saison de la part de Rolando Maran qui a réussi à composer avec une équipe très expérimenté et atteindre une belle 9ème place. Et le beau jeu a suivi sur certaines rencontres, le courage faisant le reste sur d’autres, comme face à la Juventus en début de saison. Des sirènes l’envoient vers d’autres clubs, et c’est mérité, un cap peut désormais être passé par Maran.

LA SAISON PROCHAINE

Difficile d’envisager une autre si belle saison, mais rien n’est impossible. On prend vite goût à la partie gauche du classement. La politique elle sera inchangée : un maintien, en faisant attention, durant le mercato, à l’équilibre financier du club. La suprématie de la ville, elle, ne sera pas remise en cause !




🔥 Les sujets chauds du jour :

La Juventus lorgne Raspadori

Bonne nouvelle pour la Juventus avant le match contre Naples

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Avatar

Matteo Pogliani

Rédacteur



Derniers articles