Bilan de la saison 2015-2016 : Bologna

Par Louis De Brondeau publié le 27 Mai 2016
Crédits

Bologna

Un petit tour en Serie B et revoilà déjà le Bologna de retour cette saison dans l’élite. Le club avait quelques ambitions, avec près de 20 millions d’euros investis au mercato estival, mais la saison n’a pas vraiment été conforme aux attentes des dirigeants du club rossoblu avec une 14ème place assez décevante. Le club aura joué aux montagnes russes avec un début chaotique. Le changement de coach aura entrainé un regain de forme global dans les résultats, mais la fin de saison sera plus difficile. Qu’importe, le club a réussi là où Carpi et Frosinone, les deux autres promus de la saison ont échoué : objectif maintien atteint.

LA SAISON DU BOLOGNA

Bologna 2015-2016

– 14ème de Serie A

– Éliminé au 3ème tour de la Coppa Italia par Pavia

– 39 matchs, 11 victoires, 9 nuls, 19 défaites,  33 buts marqués, 46 buts encaissés

L’EQUIPE TYPE

Meillleur buteur : Mattia Destro, 8

Meilleur passeur : Franco Brienza, 5

Joueur le plus utilisé : Antonio Mirante, 3 060

LES +

AMADOU DIAWARA

La révélation de la saison du côté de Bologna. L’Italo-guinéen a bluffé tous le monde pour sa première saison en pro (il évoluait avant en Lega Pro). À seulement 18 ans il est devenu le chaînon indispensable du milieu de terrain rossoblù grâce à son travail et son intelligence impressionnante. Un garçon plein d’avenir.

ADAM MASINA 

Encore un jeune, encore un binational et encore un superbe joueur. L’Italo-marocain a passé sa saison à faire des aller-retours sur son côté gauche. Rigoureux défensivement, le latéral de 22 ans s’est aussi montré décisif grâce à ses nombreuses montées. Il termine la saison avec 2 buts et 4 passes décisives, un bilan plus qu’honorable pour un défenseur latéral.

EMMANUELE GIACCHERINI

Le come-back de Giak. Débarqué en prêt au mercato estival, l’attaquant de poche a bien fait de quitter la morne grisaille de Sunderland pour le soleil italien. Il termine deuxième meilleur buteur du club avec 7 buts, ce qui lui a redonné le sourire ainsi qu’une place en sélection.

LES –

SERGIO FLOCCARI

Recruté cet hiver à Sassuolo pour être la doublure de Destro, le vétéran de 34 ans, a joué plus de 18 matchs dont 10 comme titulaire pour un maigre bilan de 2 buts et une passe décisive. Même s’il n’a coûté que 375 000 euros, la recrue hivernale peut être considérée comme un échec.

CAMILO ZUNIGA

Autre recrue hivernale et autre échec. Le Colombien, prêté par le Napoli, a disputé seulement 440 minutes à Bologna car il s’est heurté à un Giaccherini indéboulonnable sur l’aile droite de l’attaque et n’offrait pas assez de garantie défensive pour jouer défenseur droit. Le numéro 11 ne laissera pas un souvenir impérissable aux tifosi des Rossoblu.

KEVIN CONSTANT

L’ancien du Milan AC aurait du jouer les premiers rôle sur le côté droit de Bologna, mais non. Des entrées décevantes, peu de temps de jeu (7 apparitions seulement) et un nouveau flop pour celui qui décidément n’arrive pas à se faire à la Serie A. Difficile.

LES ENTRAÎNEURS

Delio Rossi, 56 ans, n’aura pas duré très longtemps à la tête de Bologna. Seulement 10 matchs en Serie A, qui s’ajoutent à ses 8 matchs de Serie B la saison dernière, dont 8 défaites, de quoi faire plonger son équipe dans la zone de relégation. Il est débarqué par la direction au lendemain de la défaite des siens contre l’Inter. Arrive ensuite Roberto Donadoni, présenté comme le sauveur du peuple bolognese. Le coach italien a bien démarré sa mission en sortant son équipe de la zone de relégation, en rendant le sourire aux dirigeants et aux tifosi grâce au jeu proposé par son équipe alignée dans un 4-3-3 bien rodé. Mais la glissade en fin de saison ternit quelque peu son bilan. Il termine la saison avec 9 victoires, 9 matchs nuls et 10 défaites et une moyenne de 1,29 points pris par match. Des statistiques qui n’ont rien d »exceptionnel mais qui restent tout à fait honorables, surtout quand on voit le début de saison.

LA SAISON PROCHAINE

Quelques interrogations autour de la situation du club l’an prochain. L’avenir de Donadoni est très incertain, tout comme celui de Diawara, deux pertes qui pourraient faire beaucoup de mal au club rossoblu. Ce qui est sûr c’est que le club ne semble pas encore assez bien armé pour viser les places européennes, mais, à condition d’un départ moins catastrophique que celui de cette saison, Bologna devrait se stabiliser dans le ventre mou de la Serie A l’an prochain.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Louis De Brondeau

Rédacteur



Derniers articles