Bilan de la saison 2015-2016 : Atalanta

Par Leo Carta publié le 27 Mai 2016
Crédits

Atalanta

Réaliser une belle saison n’est pas toujours synonyme de trophée soulevé. Non. Parfois elle s’accompagne d’une jolie permanence en Serie A. Un maintien facile, sans sueurs ni frissons. Comme une habituée des lieux, l’Atalanta a pris le pli du championnat et s’en accommode. Quelques grosses prestations contre les grandes (victoire à l’Olimpico contre la Roma, victoire contre le Milan AC et la Lazio à domicile) et une certaine autorité contre les équipes la suivant au classement final (seulement 3 défaites contre les sept dernières équipes). Les Nerazzurri ont su commencer très fort et gérer leurs moments de faiblesse avec sérénité. Terminons par deux dédicaces pleines d’émotion pour Denis et Bellini qui ont quitté le club cette année. L’attaquant argentin est parti cet hiver après 5 années passées au club et quelques 56 buts marqués. L’éternel capitaine laisse lui le navire voguer vers une mer visiblement tranquille. Ahoy !

LA SAISON DE L’ATALANTA

Atalanta 2015-2016

– 13ème de Serie A

– Éliminée par l’Udinese (3-1) au 4ème tour de Coppa Italia

– 40 matchs, 12 victoires, 12 matchs nuls, 16 défaites, 45 buts marqués, 50 buts encaissés

L’EQUIPE TYPE

 

Meilleur buteur : Alejandro Gomez, 7

Meilleur passeur : Alejandro Gomez, 9

Joueur le plus utilisé : Marco Sportiello, 3 330

LES +

ALEJANDRO GOMEZ

Le néo-Italien a réalisé une grosse saison. Lancé les premiers mois dans un tandem de folie avec Maxi Moralez, il a tenu la baraque tout le reste de l’année. Car le Papu est la vraie valeur ajoutée de cette équipe. Un joueur qui invente et peut changer le cours du match à tout moment. Un joueur dont ne voudront pas se priver les nerazzurri l’année prochaine. L’ascension passe avant tout par lui.

MARCO SPORTIELLO

Le jeune gardien a recueilli l’héritage de Consigli avec brio, s’imposant cette saison comme l’un des meilleurs gardiens de la botte. Formé au club, l’Italien a réalisé une saison pleine couronnée par une convocation en Nazionale, la semaine dernière, pour le stage pré-Euro.

MARTEN DE ROON

Toujours présent, toujours remuant. Un joueur type « trois poumons » qui ne lâche rien pendant 90 minutes. Des courses, du pressing, de l’engagement. L’une des révélations de l’année en Serie A. L’équipe bergamasque espère pouvoir en profiter encore quelques saison car il pourrait vite devenir la nouvelle coqueluche des tifosi. Le nouveau Glenn Stromberg.

LES –

GUGLIELMO STENDARDO

L’avocat (il a passé son diplôme en 2012) a connu une année en dents-de-scie. Ses problèmes avec la société et ses prestations, souvent moyennes, l’ont tourmenté toute l’année. À 35 ans et avec une relève assurée en défense, ça sent le début de la fin pour le Napolitain.

BOUKARY DRAME

Souvent critiqué par les tifosi pour son manque de rigueur défensif, le latéral sénégalais a alterné des sorties sous les sifflets et des standing ovations. Le grand écart. Tout le monde attend de lui qu’il franchisse un palier, ce qu’il peine encore à faire. Rendez-vous la saison prochaine Bouka.

GAETANO MONACHELLO 

Il est encore jeune et aurait bien besoin de plus de temps de jeu, de confiance. Malheureusement pour lui, il a quelque peu gaspillé ses seules cartouches de la saison en sortant des prestations plus fades les unes que les autres et n’aura marqué aucun but cette année.

L’ENTRAÎNEUR

Edoardo Reja a guidé l’Atalanta vers un maintien tranquille même si, vue la qualité de l’effectif, on aurait pu attendre à un peu plus de sa part. Le poids des années et son expérience de vieux sage a tiré l’équipe de quelques pépins. Edy est un professionnel sérieux et à qui on peut se fier. La preuve. Il repart avec une équipe soudée qui créera sans aucun doute quelques étincelles de plus la saison prochaine.

LA SAISON PROCHAINE

L’objectif premier sera de se reconfirmer et d’accrocher un maintien aussi facilement. Malgré tout, une bonne gestion de l’effectif et un mercato intelligent pourraient renforcer l’équipe et créer un groupe compétitif pour le milieu de tableau. Le club est solide et la présidence sérieuse. Tous les renforts se sont avérés juste cette année (Paletta, Borriello, Diamanti). Le projet est là et se base sur des jeunes très intéressants (de Roon, Sportiello, Conti, Tolói…). Ne manque plus qu’un attaquant à doppia cifra pour franchir un palier supplémentaire et s’installer définitivement dans la partie gauche du classement. Rappelons que cette saison l’Atalanta n’est qu’à un point de la dixième place. Un tout petit point.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

« Heureux d’avoir aidé l’équipe à gagner », Daniele Rugani

« Nous sommes tous heureux », Daniele De Rossi

Le Milan AC en quête d’un nouveau défenseur

Avatar

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Derniers articles