Bilan de la saison : Milan AC

Par Guedid Mohamed publié le 17 Juin 2015
Crédits

milan-ac

C’est un véritable cauchemar qui vient de prendre fin pour le Milan AC. Alors qu’on pensait que le Diavolo avait touché le fond la saison précédente, cet exercice a montré qu’il est encore possible de creuser. Tout avait pourtant bien commencé avec les trois premiers mois de compétition plutôt bons où le Milan était dans les temps pour les places européennes, la machine s’est ensuite enraillée et les défaites se sont enchaînées. Depuis, le siège d’Inzaghi est comme celui d’un pilote d’avion de chasse en pleine guerre. La guerre, lui, il l’a terminée. Au final, c’est une saison catastrophique à oublier, une de plus.

LA SAISON DU MILAN AC

graph-milan

– 10ème de Serie A

– Éliminé en quarts de finale de la Coupe d’Italie par la Lazio

– 40 matches, 14 victoires, 13 nuls, 13 défaites, 58 buts marqués, 52 buts encaissés

L’ÉQUIPE-TYPE

Meilleur buteur : Jérémy Ménez, 16
Meilleur passeur : Ignazio Abate, 7
Joueur le plus utilisé : Jérémy Ménez, 2779

LES +

GIACOMO BONAVENTURA

Assurément l’homme de la saison du côté du Milanello. Très régulier dans ses performances, il a su aider le collectif tant défensivement qu’offensivement. Une première saison de très bonne facture donc pour lui qui incarne le renouveau que le Milan recherche : jeunesse, talent et classe.

DIEGO LOPEZ

Le Milan peut dire merci à son portier espagnol parce que sans lui, il n’aurait certainement pas fini dans la première moitié du tableau. Il a réalisé des arrêts classiques dignes d’un grand gardien mais on se souviendra surtout des arrêts décisifs sur les tirs à bouts portants  de Gervinho, Icardi ou Berardi ou encore les trois penaltys sortis. L’un des grands bonhommes de la saison.

NIGEL DE JONG

Même s’il n’avait pas le brassard de capitaine au bras, le véritable leader c’était lui. Il a une moyenne impressionnante de ballons récupérés par match, un hargne contagieuse et a même planté quelques buts en route. Après trois belles saisons sur le plan individuel, il se murmure qu’il devrait quitter l’équipe cet été, dommage.

LES –

STEPHAN EL SHAARAWY

Qu’il est loin le temps ou le pharaon gambadait sur les prés de Serie A. Aujourd’hui, le latéral droit adverse n’a qu’à attendre qu’il vienne s’écraser sur lui puisqu’il est devenu l’un de ces prototypes aux dribbles stéréotypés qui n’arrivent jamais à élargir leur palette ou à innover. Suit dangereusement les pas de Pato…

DANIELE BONERA

Encore une saison négative pour Bonera qui, bien qu’utilisé un peu partout en défense, paye trop souvent sa lenteur de réaction. Il est presque constamment dépassé dès que le ton augmente. Quelques expulsions pour accumulation de cartons sont également à déplorer. Arrivé en fin de contrat, il va peut-être s’en aller cet été…

ALESSIO CERCI

Arrivé avec le costume du sauveur tant attendu, l’ancien joueur du Torino a fini la saison comme il l’avait commencé à l’Atlético Madrid. Jamais vraiment dans ses crampons, il est complètement passé à côté de l’occasion de se relancer qui lui était offerte et a fini sur le banc. Son avenir dépendra des négociations entre le Milan et l’Atlético.

LES AUTRES

Christian Abbiati : Rassurant dans son rôle de doublure, bonne petite saison pour le vétéran.

Michael Agazzi : triplure de luxe.

Adil Rami : Saison compliquée pour le Français, il a raté un bon nombre de match à cause de problèmes physiques et a fini sur le banc avec l’arrivée de Paletta.

Pablo Armero : Quelques matchs catastrophiques avant de disparaître des radars.

Salvatore Bocchetti : Le bouche trou de service, loin d’être rassurant depuis son retour en Italie en janvier.

Ignazio Abate : Impressionnant en début de saison, il est ensuite rentré dans le rang après ses retours de blessures.

Gabriel Paletta : Bonne recrue, à retester avec un pourquoi pas un plus grand rôle.

Cristian Zaccardo : A pris part à trois rencontres, le champion du monde a mis un but contre son Parma.

Alex da Costa : Le plus correct des défenseurs centraux mais doit faire avec un physique défaillant.

Cristian Zapata : Le Colombien a passé les 3/4 de sa saison à l’infirmerie.

Phillippe Mexès :  Une saison tout juste correcte mais un comportement indigne du maillot qu’il porte. Il est temps de partir.

Mattia De Sciglio : Des blessures oui mais comme El Shaarawy, il donne l’impression de régresser à mesure que le temps va. Espérons que ce n’était pas qu’un feu de paille.

Michelangelo Albertazzi : Il a fait son retour au Milan après avoir réglé les histoires de copropriété avec le Verona aux buste. Il a joué 80 minutes en coupe contre la Lazio, l’heure est venue d’aller chercher du temps de jeu ailleurs…

Luca Antonelli : Bonne petite recrue là encore que cet ancien de la maison rossonera. Il ne sera pas de trop dans l’effectif la saison prochaine.

Alessandro Mastalli : 16 minutes contre le Torino.

Gian Filippo Felicioli : A fait ses débuts contre le Napoli.

Michael Essien : Remplaçant qui fait ce qu’il peut quand on fait appel à lui sans jamais faire de bruit. Professionnel jusqu’au bout.

Suleyman Ali Muntari : Une demi-saison plus ou moins titulaire sans pouvoir aider l’équipe. Il est temps de lever l’ancre.

Andrea Poli : Là encore à deux doigts du Top 3. Une hargne et une polyvalence très précieuses.

Riccardo Montolivo : Saison gâchée par les blessures.

Marco van Ginkel : Saison positive pour le jeune prêté par Chelsea qui ressort grandit de son expérience.

Jesús « Suso » Fernández : Un potentiel certain pour le joueur prêté par Liverpool en janvier.

Jérémy Ménez : S’il était plus régulier il aurait fini dans notre top 3.

Fernando Torres : A passé six mois où il a souffert du manque de cohésion de l’équipe.

Davide Di Molfetta : Tout le monde en dit le plus grand bien, il a permis à Bonaventura d’avoir sa standing ovation à Bergame.

Keisuke Honda : Deux premiers mois de fou furieux où il a permis au Milan de croire à la Champions League, avant de varier entre le passable et l’imbuvable. Jamais utilisé à son poste de prédilection depuis son arrivée il y a un an et demi. Une dernière chance pour la route ?

Mattia Destro : Il a certes fait mieux que Torres mais honnêtement, c’est encore un peu tendre.

Riccardo Saponara : Il n’a disputé qu’une seule rencontre en une moitié de saison avant de retourner à l’Empoli où il a repris confiance en son football.

Davide Calabria : Quelques minutes contre l’Atalanta.

Giampaolo Pazzini : Le joker de l’attaque. Honnêtement, son rendement est beaucoup trop faible même s’il a bien fini la saison.

M’Baye Niang : Quelques apparitions jusqu’en janvier, avant de s’envoler pour la Ligurie où il s’est bien relancé.

L’ENTRAÎNEUR

On le voyait venir gros comme une maison l’été dernier quand la direction avait donné les clefs de la maison à Inzaghi pour remplacer Seedorf. Au final, c’est une deuxième légende du club qui a été envoyée à l’échafaud. Inzaghi n’avait ni l’expérience, ni le savoir nécessaire pour entraîner le Milan et ce fut souvent un supplice pour lui comme pour les tifosi. Il a bien sûr l’excuse de l’effectif au potentiel limité et surtout celle des trop nombreuses blessures, mais il n’a pas su dégager une charnière centrale titulaire, ni mettre en place un dispositif permettant de mettre ses différentes pointes dans de bonnes conditions. Pour finir sur une bonne note, on retiendra le fait qu’il ait lancé plusieurs de ses anciens protégés de la primavera et surtout le professionnalisme et l’amour envers le club dont il a fait preuve malgré les moments difficiles.

LA SAISON PROCHAINE

D’abord, durant l’été l’objectif principal est de s’infiltrer dans le bureau de Galliani de pointer un pistolet sur sa tempe pour l’obliger à signer des contrats importants. Chose qui pourrait être évitée avec l’arrivée de Mr Bee aux côtés de Silvio Berlusconi. En attente des réels chiffres investis par le Thaïlandais, Sinisa Mihajlovic a été désigné nouvel entraineur, et voilà une première bonne nouvelle. Cependant les tifosi ont appris à ne plus rêver en grand. Une saison où le club retrouverait la petite Europe serait déjà signe de progrès et donc une belle satisfaction.



Guedid Mohamed

Rédacteur Milan



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.