Bilan de la saison 2017/2018 : Crotone

Par Rémi Falvo publié le 01 Juin 2018
Crédits

Jamais deux sans trois? Cette phrase peut s’appliquer dans bien des cas, mais pas pour Crotone. Le club calabrais ne réitère pas l’exploit de se maintenir en Serie A, et termine à la 18ème place d’un championnat au cours duquel l’équipe n’a jamais dépassé la 14ème place. Un jeu agréable à regarder n’aura pas suffi, Crotone retourne en deuxième division.

LA SAISON DE CROTONE

-18ème de Serie A (rétrogradé en Serie B)

– Eliminée au 4ème tour de la Coppa Italia par Genoa.

-41 matchs, 10 victoires, 8 nuls, 22 défaites, 40 buts marqués, 66 buts encaissés

Meilleurs buteurs : Simy, Marcello Trotta, Ante Budimir avec 7 buts

Meilleurs passeurs : Bruno Martella, Davide Faraoni, Marcello Trotta, Adrian Stoian, Andrea Nalini avec 4 passes décisives.

Joueur le plus utilisé : Alex Cordaz (39 matchs, 3510 minutes jouées)

LES + :

Simy Nwankwo : La révélation nigériano-calabraise de cette deuxième partie de saison. Simy, après avoir eu toutes les peines du monde à retrouver le chemin des filets, enchaîne les buts et devient l’atout offensif numéro un de l’effectif de Zenga. Son retourné acrobatique sorti de nulle part permettant à son équipe d’arracher le nul face à la Juventus restera dans les mémoires. Plus encore que ses étonnantes statistiques : 6 de ses 7 buts marqués cette saison ont été inscrits lors des 8 derniers matchs.

Rolando Mandragora : Un milieu de terrain de vingt ans qui sait s’imposer et jouer quasiment tous les matchs de la saison, dans n’importe quel club de Serie A ne peut qu’attirer l’attention. Mandragora convainc aussi bien Davide Nicola que le nouvel entraîneur Walter Zenga, par son élégance et son aptitude à briser les lignes avec des passes toujours données dans le bon tempo. Il arrive en fin de prêt, et devrait retourner à la maison mère : la Juventus avant peut être un nouveau départ.

Alex Cordaz : Troisième pire défense de Serie A, et cela n’est aucunement dû à son capitaine et gardien Alex Cordaz. Le bondissant portier n’a jamais été remis en question au cours de la saison, disputant 40 matchs sur 41, et la totalité des matchs de championnat avec le brassard de capitaine.

LES – :

Ante Budimir : Le malheureux avant-centre croate se blesse la semaine après avoir mis un doublé face à la SPAL. La fracture du métatarse dont il est victime va l’éloigner des terrains jusque la fin de la saison, cassant ainsi un élan encourageant, et propulsant Simy comme unique choix au poste d’avant-centre.

Daniel Pavlovic : Le latéral bosnien n’a jamais vraiment convaincu cette saison. Arrivé de la Sampdoria cet été, il n’est qu’une doublure de la doublure du latéral gauche Davide Faraoni, et ne dispute à l’arrivée que onze matchs avec son nouveau club.

Ahmad Benali : Arrivé à la mi-saison en provenance de Pescara, le milieu de terrain Lybien n’aura pas eu le temps de prendre ses marques qu’une fracture du métatarse (lui aussi…) vient mettre fin à sa saison. Il n’aura disputé qu’une moitié de moitié de saison. Courage.

L’ENTRAINEUR

Walter Zenga est arrivé à Crotone le 6 décembre 2017, prenant la place de Davide Nicola, charismatique entraîneur Calabrais aimé de tous mais qui enchaînait les contre-performances cette saison, la dernière en date étant la défaite 3-0 face à l’Udinese, provoquant donc l’arrivée de Zenga. Le nouvel entraîneur récupère un club trônant à la 17ème place du classement, avec le maintien comme seul objectif. Mais les pertes successives de Benali et Budimir font bien plus que contrecarrer ses plans, et l’équipe devient relégable. On a failli croire qu’il réussirait à faire ce que son prédécesseur avait fait, le jour où Crotone a tenu en échec la Juve, comme symbole d’un nouvel état d’esprit. Malheureusement, Zenga a réveillé ses hommes un peu tard, et le club s’en va donc logiquement en Serie B, doublé par la SPAL dans le sprint final.

LA SAISON PROCHAINE

La saison prochaine, on rabâchera aux Crotonais l’objectif de la remontée en Serie A comme on rabâche à un élève de terminale l’objectif du BAC. Zenga a du pain sur la planche, il va perdre Mandragora, Cordaz n’est pas loin de la retraite, et ses meilleurs éléments ont le niveau pour jouer en Serie A, il y a donc une nette possibilité pour qu’ils laissent la Calabre pour une destination plus prestigieuse. La frustration d’avoir pratiqué un jeu plaisant et de récolter une relégation doit être mise de côté, et même oubliée. L’identité du FC Crotone sera peut-être retrouvée au cours de cette saison, espérons-le pour eux, de transition. Et le stade Ezio Scida pourra de nouveau vibrer au cours d’un match de l’élite italienne.





Avatar

Rémi Falvo

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.