Bilan de la saison 2017/2018 : Bologna

Par Cesco publié le 02 Juin 2018
Crédits

Les ambitions de Saputo à la tête du club n’auront pas été satisfaites, du moins cette saison. Bologna et Donadoni auront quand même réussi à se maintenir mais l’important était de mieux figurer qu’une seconde partie de tableau dangereuse. Le président américain a donc choisi après 3 ans de se séparer de son coach qui aura selon lui échoué à faire passer un cap au club gialloblu en terminant la saison avec une victoire sur les douze derniers matchs.

La saison de Bologna

– 15ème de Serie A

– Éliminé au 3ème tour de la Coppa Italia par Cittadella

– 39 matchs, 11 victoires, 6 nuls, 22 défaites, 40 buts marqués, 55 buts encaissés

– Meilleur buteur : Simone Verdi (10)

– Meilleur passeur : Simone Verdi (10)

– Joueur le plus utilisé : Antonio Mirante (2 970’)

Les +

Simone Verdi : Son transfert loupé au Napoli cet hiver ne l’aura pas empêché de réaliser une très belle saison. Seul italien ayant un double/double au niveau des statistiques, il est l’homme fort du club et ne devrait cependant pas faire long feu à Bologna.

Erick Pulgar : Le piston au milieu de terrain. Il a beaucoup donné d’air et apporté à l’équipe dans les moments difficiles. La construction passe par lui et le chilien termine même l’exercice avec trois pions et une passe décisive. A 31 ans, une de ses meilleures saisons sur le plan de la régularité.

Sebastien De Maio : On se rappelle que son expérience à la Fiorentina avait été un désastre. A Bologna, le Français retrouve confiance et temps de jeu et il le rend bien à son entraîneur. Une saison complète et un beau retour au premier plan.

Les –

Ricardo Orsolini : Prêté par l’Atalanta, on attendait plus du jeune italien avec du temps de jeu. Au final il n’aura jamais trop convaincu son entraîneur, le jugeant trop tendre pour les joutes de Serie A, à raison.

Lorenzo Crisetig : Il fut un temps où l’ancien jeune de l’Inter était un grand espoir. Mais ça c’était avant. Il ne parvient pas à s’imposer au milieu de terrain et ses rares présences sont assez anonymes.

Saphir Taïder : Le Fennec aux pieds de diamants, comme il est vu dans certaines contrées, n’aura au final connu que très peu de gloire depuis son retour à Bologna. Résultat un transfert en MLS parce que décidément, la Serie A, c’est pas pour lui.

L’entraineur

Donadoni aura au final réalisé ce qui était attendu, stabiliser le club en Serie A. Cependant cette dernière saison laissera un goût d’inachevé tellement son effectif pouvait prétendre à mieux qu’une 15ème place délicate. Sa fin de saison en roue libre ne plaide pas en sa faveur et le cycle étant arrivé à son terme, il laisse désormais sa place (peut être à Inzaghi ?) avec le sentiment du devoir (presque) accompli. Les conflits avec son président sur les ambitions et les moyens à sa disposition auront conduit à un départ inéluctable. En tout cas il part avec une bonne côte de sympathie de la part du vestiaire, qui l’ont toujours soutenu.

La saison prochaine

Attention à la chute, car avec la vente quasi actée de Verdi, Bologna va devoir se reconstruire sans son meilleur élément (meilleur buteur et meilleur passeur du club). Saputo attend son nouvel entraîneur et tentera de continuer à faire grandir son club. Mais avec une équipe qui semble ne pas pouvoir faire le fameux « salto di qualita », comme on dit en italien, il faudra trouver la bonne formule afin de ne pas rééditer les performances de cette année. Pas impossible, mais loin d’être simple.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Felipe Anderson fait ses adieux à la Lazio

Le Milan AC privé d’un cadre face à la Salernitana

Pas d’offre pour Victor Osimhen

« Oaktree ne fera pas l’erreur du Milan AC avec Maldini et Massara », Marco Materazzi

Giorgio Chiellini vers un retour à la Juventus

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles