Le bilan à la mi-saison : Sassuolo

Par Sebastien Sorrentino publié le 27 Déc 2016
Crédits

En bref

Après une belle et inattendue 6ème place la saison passée, Sassuolo vit une saison beaucoup plus compliquée. Après cette fin de première partie de championnat, les Neroverde occupent seulement la 16e place du classement et ont perdu 3 points bêtement face à Pescara sur tapis vert. Engagés en Europa League, les joueurs d’Eusebio di Francesco ne sont pas parvenu à sortir de leur poule de qualification. Mis à part quelques coups d’éclat en coupe d’Europe et en championnat, Sassuolo a surtout donné l’impression de se chercher en ayant toutes les peines du monde à trouver un onze type pertinent et un système tactique efficace pendant que Berardi se remet difficilement d’une blessure handicapante.

Ce qui a fonctionné

Des débuts en fanfare : Le début de saison de Sassuolo ressemblait à un de ces tubes de l’été. Une saison qui commença très tôt pour les Neroverde avec la réception des Suisses de Luzerne le 4 août en qualification pour l’Europa League. Une préparation estivale précoce leur a permis d’être en avance sur leurs adversaires en championnat. Un début de saison ponctué par deux victoires de prestige, le 10 Aout face à l’AC Milan à San Siro (3-2) et le 15 septembre contre l’Athletic Bilbao (3-0).

Le début de saison de Berardi : Présent lors des 6 premiers matchs de Sassuolo, le prometteur attaquant italien marque 7 buts en 6 matchs et il est l’auteur d’1 passe décisive. L’équipe totalise durant cette période 4 victoires et 3 nuls. Sa blessure et son absence coïncideront avec la dégringolade de Sassuolo au classement.

Ce qui n’a pas fonctionné

Le mercato Neroverde : Remplacer Nicola Sansone parti pour Villarreal et Šime Vrsaljko transféré à l’Atlético Madrid n’était point chose aisée. Sassuolo a décidé de miser sur la jeunesse ainsi que sur l’expérience d’Alessandro Matri pour pallier aux nombreux départs. Ni Politano, ni Matri ne parviendront à faire oublier Sansone. Malgré le poste vacant laissé par Berardi après sa blessure, aucun des deux joueurs n’est parvenu à faire sa place sur le font de l’attaque et à soutenir la comparaison avec la jeune star de Sassuolo.

L’Europa League : Un premier tour de qualification réussi contre les suisses de Luzerne, ainsi qu’un autre contre les Serbes de Crvena Zvezda. Des matchs de poules qui avaient bien démarré avec cette nette victoire contre Bilbao (3-0) mais la suite sera moins flamboyante avec un nul à domicile contre les autrichiens du Rapid Vienne et une double défaite face à Genk qui auront scellé les ambitions de Sassol.

Une défense aux abois et une infirmerie bien remplie : Le défenseur Šime Vrsaljko était un joueur clef la saison passée. Un joueur d’une grande fiabilité défensive. Un poste laissé vacant que Sassuolo n’est pas parvenu à remplacer. L’équipe se cherche tactiquement et les prestations individuelles d’Acerbi, Cannavaro et du gardien Consigli sont nettement moins convaincantes que la saison dernière. La multiplication des blessures a rendu la tâche difficile à Eusebio di Francesco qui n’aura jamais pu aligner son 11 type cette saison. Que ce soit à 4 ou à 3, la défense de Sassuolo n’aura jamais montré des signes de sécurité comme en atteste le bilan comptable en termes de buts encaissés (33 en 18 matchs de championnat).

Le joueur à retenir

Grégoire Defrel : Le Français s’est révélé en marquant plusieurs buts décisifs dans cette première partie de saison (6 en Serie A et 4 en Europa League). Sa rapidité et sa capacité à dribbler font de lui un poison pour ses adversaires. Des prestations plus que convaincantes qui suscitent fatalement l’intérêt de nombreux clubs européens…

Le joueur à oublier

Alessandro Matri : Il était attendu afin d’apporter son expérience à une équipe qui en manquait sensiblement. Résultat ? Un seul but marqué en 18 apparitions. Des statistiques médiocres qui s’expliquent en partie par la forme physique du joueur, peu épargné par les blessures. Néanmoins, ses diverses entrées en jeu sont souvent restées anecdotiques.




🔥 Les sujets chauds du jour :

L’Inter Miami fait une offre à la Juventus pour Weston McKennie

Le Milan AC pousse pour Strahinja Pavlovic

Nuno Tavares vers la Lazio ?

Leicester fait une offre alléchante à la Juventus pour Matias Soulé

Le Milan AC cible Strahinja Pavlovic

Avatar

Sebastien Sorrentino



Derniers articles