Biglia de retour, un casse-tête pour Gattuso

Par Loïc Costet publié le 12 Mar 2019

Blessé au mollet depuis le mois de novembre, Lucas Biglia est revenu tout doucement ces dernières semaines. Face au Chievo, il a passé la seconde. Un coup franc splendide et un match très propre, sans fioriture… le milieu argentin est de retour. Mais en son absence, il y a eu quelques changements. Bakayoko a changé de dimension, Paquetá s’est (très) bien intégré et Kessié, lui, a toujours le totem d’immunité. Ainsi, l’absence de Biglia n’a jamais posé un réel souci, et Gattuso doit maintenant résoudre un casse-tête au milieu.

Délivré de ses blessures

Il y avait de la joie mais aussi de la délivrance sur le visage de Lucas Biglia, samedi, au moment de célébrer le petit bijou qu’il avait déposé dans la lucarne de Sorrentino (32’). D’un coup franc parfait, l’Argentin signait son retour et mettait les Rossoneri sur la bonne voie. Une délivrance car le milieu, écarté des terrains pendant quatre mois après s’être blessé lors d’un entraînement, devait trouver le temps long. Sa joie non dissimulée contrastait avec la sobriété de sa prestation. L’Argentin n’en a pas trop fait, il a été rassurant et précis techniquement (91% de passes réussies). Pour sa première titularisation depuis près de cinq mois, celui qui déclarait avoir « seulement besoin de rythme » pour retrouver son niveau, n’a pas ménagé ses efforts, parcourant 12,3 kilomètres et récupérant dix ballons. De quoi rassurer Gattuso qui demandait de la patience autour de son joueur sortant « d’une grave blessure. »

En voyant les félicitations de ses partenaires, après son but et après le match, on comprend que l’Argentin est une pièce maîtresse de l’effectif rossonero. C’est d’ailleurs ce que laissait entendre Rino Gattuso fin février, en parlant de Biglia comme une « valeur ajoutée. Même lorsqu’il est placé sur le banc de touche. » Bakayoko est lui aussi sous le charme. « Quel retour Lucas !! » a réagit le Français sur les réseaux sociaux après le match. Pourtant, les deux hommes vont rapidement être en concurrence. Mais le joueur prêté par Chelsea semble avoir une petite longueur d’avance.

Trois places, quatre prétendants

Qui aurait pu prévoir que le retour de l’ancien de la Lazio serait un casse-tête ? Au mois de novembre, les supporters milanais voyaient Biglia et Bonaventura rejoindre l’infirmerie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les voir remplacés par Kessié et Bakayoko ne rassurait personne. Mais en quatre mois, les contrôles orientés et la puissance du colosse français ont convaincu tous les tifosi. Très précieux, le numéro 14 des Rossoneri a justement profité de l’absence de l’Argentin pour sortir de l’ombre et ne semble pas décidé à y retourner.  Kessié, lui, est de plus en plus montré du doigt… Sauf par Gattuso qui lui voue une confiance totale. Enfin, la troisième place de titulaire dans le milieu milanais est solidement gardée par la nouvelle pépite rossonera, Lucas Paquetá. Et on imagine mal les deux Lucas en concurrence directe étant donné que le Brésilien possède un profil différent, bien plus offensif.

Alors, qui va jouer le derby face à l’Inter dimanche ? Les trois titulaires habituels semblent avoir de l’avance, mais les entraînements de la semaine à Milanello pourraient tout changer. Au-delà du match crucial qui va se jouer à San Siro, Gattuso aura besoin de Biglia, qu’il considère comme « un joueur très important, un leader », pour cette fin de saison. Des casse-tête comme celui-là, les coachs en aimeraient sûrement plus souvent.

Loïc Costet



Lire aussi