Benevento, une montée et des idées

Par Gilbert Simonutti publié le 18 Juil 2020

De retour en Serie A avec une large avance sur la fin du championnat, Benevento compte bien apprendre de ses erreurs passés pour s’installer durablement dans l’élite du Calcio.

Le premier verdict officiel de la saison est tombé la semaine dernière avec la montée en Serie A du Benevento Calcio au terme d’un parcours particulièrement bien maîtrisé. Il faut  d’ailleurs tout de suite dire que les Streghe avaient les moyens de leur ambition puisque le club du président Vigorito a la masse salariale la plus élevée de Serie B. A défaut d’avoir créé une énorme surprise, la bande de Superpippo Inzaghi a néanmoins réussi un petit exploit en devenant le club promu le plus tôt dans une saison (à 7 journée de la fin) depuis 1977-78 (Ascoli). Ce record de précocité montre bien le niveau exprimé par une équipe très nettement au-dessus du lot. Grand artificier de ce résultat, l’entraîneur, Filippo Inzaghi qui obtient sa deuxième montée de sa jeune carrière de coach après celle obtenu avec Venezia (de la Lega Pro à la B). Une belle revanche pour le champion du monde 2006 qui sortait d’un limogeage sur le banc de Bologna.

Meilleure défense et meilleure attaque du championnat, Benevento a dominé en long, en large et en travers le championnat. Le club a inscrit au moins un but lors de toutes ses rencontres disputées à domicile et n’a (à ce jour) perdu que deux matchs à Pescara et à Crotone (la montée était déjà acquise). L’équipe est composée de vieux briscards (Sau, Hetemaj, Maggio) et de joueurs habitués aux rudesses du championnat (Schiattarella, Volta), mais Inzaghi compte aussi sur le talent de joueurs d’un niveau supérieur comme le frère de Lorenzo Insigne, Roberto, le gardien Montipo ou l’excellent milieu de terrain Viola. Un groupe solide qui veut confirmer dans l’élite.

Glik et Llorente sur les tablettes

Pour le président Vigorito, la montée n’est pas une fin en soi. L’objectif est de se donner les moyens de rester en Serie A à long terme. Outre Inzaghi, il s’appuie sur son excellent directeur sportif, Pasquale Foggia pour réaliser le mercato adéquate afin de ne pas commettre les mêmes erreurs d’il y a deux ans. L’idée est de confirmer en bloc les principaux artisans de la montée tout en y ajoutant l’expérience nécessaire pour faire face au changement de division. Foggia a d’ailleurs parlé récemment de 5 arrivées et à la différence des autres clubs de Serie A, Benevento peut y travailler dès maintenant ce qui est un avantage indéniable dans la jungle du mercato.

L’attaquant français Loic Remy est la première recrue du promu et d’autres vont suivre. En défense, priorité absolue est donnée à l’ancien joueur du Torino, Kamil Glik. L’international polonais plait énormément  et une issue positive dans les meilleurs délais est possible. A la recherche d’un attaquant d’envergure, Benevento rêve d’attirer Llorente et les rumeurs plus ou moins réalistes sont nombreuses. Dans tous les cas, l’objectif du club est de jeter les bases pour se stabiliser en Serie A. Roberto Insigne, lui voit déjà plus loin et parle même d’Europe. Réaliste ? Rêveur ? l’avenir nous le dira.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi