Belotti arrive t-il trop tard pour l’Euro ?

Par Antoine Martin publié le 05 Mai 2016

Belotti italia

Andrea Belotti est un grand artisan de la saison du Torino, 12 buts et 5 passes décisives en Serie A, l’ancien joueur de Palermo réalise sa saison la plus aboutie et impressionne les observateurs. Il faut dire qu’il connait sa première saison de titulaire. Malgré 36 apparitions l’année dernière, Belotti est cantonné au rôle de joker derrière un Dybala indétrônable qui occupe seul tout le front de l’attaque. 6 buts et quelques coups d’éclats déjà, comme au Napoli, où il inscrivait un splendide doublé pour arracher un nul inespéré (3-3). Devant l’alléchante offre de 7,5 millions d’euros des Turinois, Palermo cède son prodige, pas conservé malgré le départ du « picciriddu » argentin. Cette année, la Série A découvre un attaquant au style peu académique : pas spécialement dribbleur mais très vif, diaboliquement efficace face au but et à l’aise dans les airs, Belotti a le profil du parfait renard des surfaces. Sa mobilité et sa vitesse peuvent lui donner cet atout en plus qui différencie un grand, d’un bon attaquant.

Goleador des espoirs

Difficile de dire si Belotti doit encore travailler pour être au top de ses capacités ou s’il lui manque simplement de s’essayer dans une grande compétition pour exploser. En tout cas le joueur formé à AlbinoLeffe n’a pas pour habitude de griller les étapes. Calmement élevé aux joutes de la Lega Pro, Belotti devient vainqueur de la Série B avec Palermo en 2014 en jouant 12 matchs. Il apparait régulièrement en U21 avec la Nazionale, 20 matchs et déjà 9 réalisations, Andrea est un taulier de la sélection. Le palier vers les A semble plus difficile à franchir mais pas hors d’atteinte. Belotti pourrait bénéficier d’une concurrence objectivement très faible cette année pour se faire une place de dernière minute dans la sélection d’Antonio Conte. En 2006 autour des Iaquinta, Gilardino et autres Luca Toni, on aurait mal vu un jeune de sa trempe pouvoir se frayer un chemin en Allemagne. Cette année, les jeux sont bien plus ouverts à l’heure ou aucun avant-centre ne parait indiscutable pour mener l’Italie au succès cet été.

Maturité pour la Coupe du Monde 2018

Cependant il est bien plus probable que Belotti attende son heure jusqu’en Russie dans deux ans. Antonio Conte l’a dit en conférence de presse, il compte s’appuyer sur des joueurs qu’il a déjà testé, et force est de constater que les occasions se font rares jusque Juin… Mais Belotti y arrivera, déjà parce qu’il a passé deux ans sur le banc sans élever la voix dans la presse à Palerme, et par conséquent qu’être relégué au rang d’outsider ne semble lui procurer aucun sentiment d’injustice. Ensuite parce qu’il est jeune et que jusque là sa progression semble totalement linéaire, ses choix de carrière sont bons et il n’a rien d’une étoile filante qui brille sur une saison avant de s’éteindre dans les méandres du football semi-pro. La cote de Belotti est donc en pleine ascension, mais il semble que ce soit encore un peu tôt pour atteindre le ciel des Azzurri.

Antoine Martin

Rédacteur



Lire aussi